Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 06:00

 

Quartier libre pour les jeudis en poésie du Défi n°135 des CROQUEURS DE MOTS piloté par lilousoleil

Alors prolongeons un peu la compagnie des chats. Et donnons crédit à Buffon (Le chat début ou texte complet) qu'il y avait encore fort à faire un siècle après La Fontaine pour réhabiliter le félin malaimé depuis les débuts du Moyen-âge, quoique utilisé pour chasser les rongeurs.

 

 

Le vieux Chat et la jeune Souris

 

Une jeune souris, de peu d'expérience, 

Crut fléchir un vieux chat, implorant sa clémence, 

Et payant de raisons le Raminagrobis.

          « Laissez-moi vivre: une souris 

          De ma taille et de ma dépense 

          Est-elle à charge en ce logis? 

          Affamerais-je, à votre avis, 

          L'hôte, l'hôtesse, et tout leur monde?

          D'un grain de blé je me nourris :

          Une noix me rend toute ronde.

A présent je suis maigre; attendez quelque temps 

Réservez ce repas à Messieurs vos enfants. »

Ainsi parlait au chat la souris attrapée.

          L'autre lui dit: « Tu t'es trompée:

Est-ce à moi que l'on tient de semblables discours ?  

Tu gagnerais autant de parler à des sourds.

Chat, et vieux, pardonner! cela n'arrive guères.

          Selon ces lois, descends là-bas, 

          Meurs, et va-t'en, tout de ce pas;

          Haranguer les sœurs filandières :  

Mes enfants trouveront assez d'autres repas. » 

          Il tint parole.

                              Et pour ma fable 

Voici le sens moral qui peut y convenir :

La jeunesse se flatte, et croit tout obtenir;

          La vieillesse est impitoyable.

 

Jean de La Fontaine, Fable V, Livre XII.

 

Le vieux chat et la jeune souris Gustave Doré

illustration de Gustave Doré

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Je t'invite à participer au prochain défi des Croqueurs de mots qui partira de mon blog le Dimanche 4 Janvier sur le thème des vêtements, on se souviendra aussi de sa première chemise et on se
trouvera belle/beau toute nue/tout nu.
Répondre
J


j'ai noté enriqueta. merci de prendre le relais. J'avoue que j'avais quelques craintes jusqu'à la mise à jour du planning.


bises et belle et bonne année 2015



A
coucou
je ne connaissais pas cette fable merci pour la découverte
bonne journée
Vénusia
Répondre
J


moi non plus je l'ai découvert là


belle soirée



D
Voici une fable que je ne connaissais pas. J'adore l'esprit moralisateur de jean de Lafontaine ;) Merci de nous l'avoir fait découvrir.
Encore désolée de mes absences ces derniers temps mais voilà beaucoup de fatigue morale accumulée en cette deuxième moitié de l'année va m'obliger à partir quelques temps pour me ressourcer!!!
Bisous Jeanne et bonne soirée.
Domi.
Répondre
J


La fin de l'année semble difficile et j'espère de tout coeur que tu vas pouvoir te reposer et l'aérer l'esprit. bises et belle soirée



F
J'adore les fables de La Fontaine ; elles sont toujours d'actualité !
Répondre
J


toujours !



Q
La fable est cruelle, mais la vie ne l'est-elle pas aussi ?
En tout cas, ni la jeunesse ni la vieillesse ne peuvent changer ce qui est écrit.

Pouvons-nous transformer ce que la nature a fait de nous en naissant ? Je ne sais pas.

Passe une douce journée.
Répondre
J


la nature est loin d'être tout. Les progrès de la bio-génétique permettent heureusement maintenant de mettre de côté les oppositions scolastiques du siècle dernier entre l'inné et l'acquis. On se
construit et se déconstruit tout au long de sa vie, en fonction des potentialités qui nous constituent et des rencontres de la vie


bises et belle journée



J
Il me semble connaître ceci... Ah ma mère disait ce n'est pas à un vieux songe qu'on apprend à faire des grimaces, merci Jeanne, bises
Répondre
J


je n'ai pas encore fait le tour des popottes pour ton défi 134. Peut-être que cette fable a été utilisée par un(e) autre croqueur


bises



M
J'ai bien aimé cette fable. La jeunesse est présomptueuse. Je ne sais pas si la vieillesse est impitoyable, je croyais que c'était plutôt le contraire et que la clémence qui est sagesse augmentait
avec l'âge. Cela doit dépendre de chacun. Beau jeudi.
Répondre
J


certaines personnes se bonifient en devenant vieilles mais quand j'écoute les conversations autour de moi de personnes âgées, le moins que je puisse dire c'est que je suis assez d'accord avec La
Fontaine


bises et belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères