Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 06:00

Réédition du Billet 398 du 7 avril 2010 à 9h00, fidèle à mon habitude des étés précédents, je profite des vacances pour rééditer d'anciens billets faits pour Le Récré à Bigornette ou La cour de récré de JB qui a pris la rélève de Bigornette, une façon de faire découvrir ou redécouvrir ces anciennes amusettes.

 

La  guinguette des prénoms du mercredi de la Récréa-Bigornette n'a jamais aussi bien porté son enseigne. La fête s'anime aujourd'hui avec l'ami Aristide. Attention, non ce n'est pas celui qui a oublié en chemin ses promesses pour piquer dans la caisse. Le nom a trahi les prénoms mais les prénoms désuets certes, courent les rues en briand (1), peuplent de notes les églises (2), s'abritent encore sous un grand chapeau noir (3) et fleurissent les bals populaires à l'harmonie des limonaires.

 

orgue-a-Surgeres---reduc.jpg

 

mains sur orgue - reduc

Aristide était un prénom

Réellement trop aristo.

Il lui fallait pour son renom

S'il est possible un peu d'argot

Tel celui qu'à Mesnilmontant

Imaginait loin de l'école (1) 

Dans ses chansons le grand Bruant (3)

Entendant le  Cavaillé-Coll (2)

 

orgue-de-babarie-Gil.jpegBravons les clivages

Risquons les mariages

Unissons les musiques

A rebours des fanatiques

Ne nions pas les différences

Tissons-en d'or nos existences

      Jeanne Fadosi, le lundi 5 avril 2010

 

(1) Aristide Briand, 1862-1932, homme politique français, Président du Conseil, prix nobel de la paix en 1926 et entre autre ministre de l'Instruction publique

 

(2) Aristide Cavaillé-Coll, 1811-1899, célèbre facteur d'orgues

 

(3) Aristide Bruant, 1851-1925, célèbre chansonnier français de la belle époque, écrivain aussi, immortalisé par les affiches du peintre Toulouse-Lautrec

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
C'est une bonne idée de reprendre tes anciens billets.
C'est surtout surprenant de découvrir des personnes à travers tes commentaires qu'on ne voit plus vraiment sur la blogo, comme quoi la blogo ça va, ça vient c'est fait de tout petit riens!!! Bravo
pour Aristide ;)
Bisous et douce soirée.
Domi.
Répondre
J


ah oui, c'est la vie des blogs, mais aussi la vraie vie. Certains sont passés à d'autres réseaux sociaux, d'autres hélas ont fermé boutique définitivement. C'est la vie et l'âge aussi


bises et belle fin de semaine



R
Bonsoir Jeanne
Merci pour ce défilé d'Aristide-artistes et bravo pour ton texte
Répondre
J


merci. Une petite réédition pour l'été.



Q
Juste un coucou pour te souhaiter une bonne journée.
La pluie a fait un peu de bien ici. :)
Répondre
J


Oui je crois. Mais pour ceux qui n'avaient pas encore moissonné ...


 



Z
Merci pour cette réédition et ce partage. Bises et bon mercredi. ZAZA
Répondre
J


une façon pratique d'alimenter le blog l'été


bises et belle fin de semaine



J
Ah c'est brillant Jeanne... Je découvre ce prénom de l'époque... merci, bises de jill
Répondre
J


hihihihi ! bravo Jill. J'ai conservé pratiquement tous les prénoms de l'époque. Je crois qu'il m'en manque juste un ou deux


bises



M

Tes articles ont le mérite d'être bien explicités. Merci.


Répondre
J


quand il y a des célébrités qui me parlent ... pardon pour les bruxellois dont je ne connais pas l'église Sainte Gudule ...



L

tu as fait un sacré boulot... bravo pour le tour des Aristides célèbres en accrostiche... merçi à toi..; bisous et bonne soirée...


Répondre
J


pas vraiment. Les lenteurs d'ob et d'internet m'ont assez découragé de bloguer la semaine dernière et en début de semaine. cela semble s'améliorer aujourd'hui, mlais pourvu que ça dure. Je viens
encore d'avoir une ouverture de page de voyance intempestive à partir du blog de patriarch qui n'y est pour rien le pauvre. bises et belle fin d'après midi. Ici le soleil vient de revenir



P

tu as fait le trois en un !!! très belles images Jeanne et joli verbiage ! impossible de me rappeler le nom de Bruant, je voyais les affiches dans ma mémoire , il n'y a que Briand qui est revenu !!
ça s'arrange pas dans le Néon !! hihi bizzzoux du mercredi... j'ai pris du retard dans mes vizzites


Répondre
J


nos neurones sont tellement sollicités par tant de choses inutiles et de codes et de machins ... pas étonnant que ton néon se mette en veilleuse de temps à autre ... t'inquiètes ! les difficultés
à déposer des coms m'ont passablement retardée aussi sans compter les occupations de la vraie vie


bises  du vendredi avec grand beau temps un peu frais, mais je suis devenue tellement frileuse



F

c'est un prénom célèbre avec ces hommes! Je ne connaissais pas le facteur d'orgues .
Joliment traité avec ce petit poème! Bonne journée; bises


Répondre
J


Tu connaissais sûrement les orgues mais comme toi, je ne savais pas que Cavaillé-Coll se prénommait Aristide... bises et belle fin de dimanche



L

Bonjour Jeanne

Jolie et intéressante participation au prénom !

Belle journée, bises, Lyly


Répondre
J


c'est devenu une habitude d'aller interroger les moteurs de recherche sur le prénom du mercredi. Je suppose d'ailleurs ne pas être la seule


belle fin de dimanche.



P

Les guinguettes.....toutes mon adolescence ....... Bises !!!


Répondre
J


En province, c'était plutôt les bals démontables quand il y avait la fête, mais il fallait partir avant la deuxième partie de la nuit quand les bandes (si, à la campagne, il y en avait aussi)
arrivaient, quelquefois pour s'affronter, sauf que les rixes avaient leurs codes et comment dire, cela se faisait le plus souvent "à la loyale". Il n'empêche que même cette violence-là je la
désapprouvais déjà.


bises et belle fin de dimanche



O

Tu nous offres une belle leçon d'histoire avec ces 3 Aristide. Merci Jeanne pour ces évocations d'hommes extra-ordinaires.
Bises et bonne fin de soirée !


Répondre
J


il y en a surtout deux qui m'intéressent et quand j'entre (rarement) dans un église, il arrive qu'un orgue se fasse entendre ...



A

un bien bel acrostiche
je ne connaissais pas tout ces aristide
le seul qui me venait à l'esprit c'était aristide briand
bisous des côtes d'armor


Répondre
J


je ne savais pas pour Cavaillé Coll, merci aux moteurs de recherche qui permettent d'acceder à des informations



C

c'est un beau prénom. et tu l'a bien mis en valeur dans ton poème.
bonne soirée
clem


Répondre
J


je ne suis pas très sûre qu'il serait aprécié comme prénom maintenant. les modes existent aussi dans les prénoms



J

sur mon propre blog, je peux écrire un commentaire. Vais-je pouvoir le poster ? mais j'ai toujours la pub pour hotmail alors que je ne fais pas de pub sur mon blog.


Répondre
J


et je peux même répondre, mais impossible aujourd'hui de poster sur les autres blogs



M

Aristide rime avec aristocrate chez plusieurs d'entre vous, c'est amusant


Répondre
J


C'était tentant, avoue. Je n'arrive pas à déposer de commentaires aujourd'hui.



R

de très grands Aristide.
mené avec brio.


Répondre
J

un prénom désuet mais qui a laissé des noms connus


Répondre
J


J'ai découvert que Cavaillé-Coll se prénommait Aristide, son nom est passé dans le langage courant pour désigner les orgues qu'il a fait et dont beaucoup mériteraient d'être restaurés



F

ton Aristide ressemble au mien (aristo-musicien)et j'ai fait mon article sans recherche et grâce à toi je découvre que les Arisitde étaient hommes politiques et musiciens


Répondre
J


pardon de ne pas pouvoir poster sur ton blog, je n'ai toujours pas compris pourquoi.



J

Pardon pour les copains du prénom du mercredi mais les fenêtres de commentaires sur vos blogs ne s'affichent pas encore correctement.


Répondre
A

Tu fais fort et nous voici artistiquement documentés sur les meilleurs Aristide, bravo !


Répondre
J


bouhhhh !!! il en a des qualités, ton Aristide et je ne peux même pas répondre à l'annonce ...



A

Honneur à ces grands Aristide !


Répondre
J


Les orgues de Cavaillé-Coll ont une merveilleuse sonorité mais il y en a beaucoup qui ont du mal à trouver les sous nécessaires à leur restauration. Quant à Bruant !



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères