Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 19:00

Ca vous rappelle quelque chose ? Non ? Vous en contestez le fond ?

 

Pourtant ...

C'était Rimbaud, Arthur de son prénom, qui l'énonçait en premier vers de son poème Roman

Il avait dix-sept ans et il savait de quoi il parlait !

 

Ecoutez bien Léo Ferré le mettre en musique, et surtout, allez jusqu'au bout du clip. Ce qu'il dit à la fin est important.

 

"On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans, Barbara Samson l'a repris en titre de son livre autobiographique présenté à l'ouverture de la soirée Sidaction de 1994.

Le sida, on a appris à s'en protéger, si mal souvent. Mais les contaminations de la  pensée, souterraines, habiles, perfides, et bien plus sournoises encore, on ne s'en soucie guère, on n'y croit pas. Et pourtant ...

 

Encore une p'tite réflexion en chanson avec Jean Gabin "Maintenant je sais ..."

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

un bel âge celui des certitudes et des idées qui volent en éclat d'un coup! Et pourtant on fait tout sérieusement.
Répondre
J


Quand ce sont des idées personnelles, (encore qu'elles ne le sont jamais évidemment) en tous cas digérées et décortiquées. Souvent aussi les idées sont reprises comme des perroquets, et la pensée
induite par les facilités offertes par le copié-collé, associée à la vitesse qui ne laisse jamais le temps de réfléchir, me semble faire des ravages dans l'appauvrissement de cette pensée.


Il y a encore vingt ans, quand je secouais le cocottier en leur disant que le non-conformisme était encore un conformisme, après un premier élan de protestation, cela les faisait prendre du recul
et examiner cette réflexion, sinon y adhérer. Maintenant, je ne suis même pas sûre que la phrase, pourtant courte, serait entendue dans son entier



Q

Il y a plusieurs vidéos...


J'aime bien celle-ci :


http://www.youtube.com/watch?v=6_lPSsfYxjA
Répondre
J


tu as raison, la vidéo que tu proposes est vraiment intéressante aussi.



F

Bonjour Jeanne


Difficile d'être sérieux ado


Bisous du lundi


Frieda
Répondre
J


le danger de croire que l'on sait tout ! oh que oui et le danger aussi de la crédulité qui fait suivre ceux qui savent séduire


bises et belle journée



P

j'ai commencé à faire les déplacements à 17 ans. Cela dépend de la personne, certains le sont de bonne heure, d'autres à 50 berges sont encore des enfants...


 


Belle journée avec bises de nous deux;
Répondre
J


Je crois qu'on ne peut pas comparer les époques. Le principe de réalité faisait grandir les jeunes quand ils devaient se prendre en charge (quelquefois trop tôt d'ailleurs). Mais même parmi les
plus sérieux, le manque de connaissance et d'expérience était là. 


bises et belle journée à vous deux



Q

C'est si vrai ! ... après, on change...


Merci pour ce moment avec deux personnalités que j'adore.


Je ne connais pas ce livre. J'ignore si je le lirai, mais si je le fais, je penserai à toi.


Passe une douce journée.
Répondre
J


Je n'ai pas lu le livre non plus mais je me souviens de l'émission.


Je pense que j'aurais aussi pu mettre en lien (si on le trouve) Jean Gabin chantant "Je sais ..."


bises et belle journée



J

Quelque part tant mieux et puis... les conséquences !!!  17 ans, assez grand pour les bêtises, pour les réparer c'est autre chose.... Merci Jeanne, bonne nuit..... jill
Répondre
J


c'est à peu près inévitable, autrement les bêtises se font plus tard encore et ce n'est pas forcément mieux.


Certaines conséquences sont réparables, d'autres hélas, non ...


et je ne suis pas tout à fait d'accord avec Léo Ferré. Même si l'on est pas entendu, il vaut mieux quelquefois dire sa désaprobation. (quand elle est pertinente bien sûr, quleuqfois aussi on est
de vieux c.)


bises



M

oui c'est ça : on doit faire ses propres expériences !


hélas bien souvent l'expérience des aînés ne sert pas ...


perso, j'ai lu le livre de ???? une jeune fille contaminée par le VIH et dont le titre était "on n'est pas sérieux quand on a 17 ans ..."


bonne fin de week-end !
Répondre
J


Oups, le nom de famille a sauté, ce n'est évidemment pas la chanteuse Barbara mais Barbara Samson qui a écrit le livre et c'est bien celui-là que tu as lu.


belle fin de week-end à toi aussi


(je rectifie de suite)



C

C'est superbe , Jeanne ! 


Et tu as bien raison de dire d'écouter jusqu'au bout !


Du coup , je suis encore devant YouTube, à regarder,chercher,écouter !


Bisous et douce nuit .



Répondre
J


merci. Oui il n'avait pas tort Léo ...


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères