Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 08:00

La liste des prénoms chez Jill Bill

Les prénoms du mercredi à ma façon

 

C'est mercredi dans la Cour de récré de JB et aujourd'hui, au tableau d'honneur, il est écrit en lettres bien déliées

PLACIDE

 

Placide trop placide

Tu n'es guère lucide !

 Deux pigeons à collier blanc

musardent comme sur un banc.

On les croirait en déroute

Otez-vous donc de ma route !

Ta compagne se pavane

Comme au milieu de la savane

Mais sur la départementale

Il faut faire marcher son mental.

Ma petite auto se rapproche

Mais qu'est-ce qui cloche ?

J'ai beau ralentir

Vous n'en finissez paz de partir !

Qu'est-ce qui vous met le coeur en berne ?

Je me décale sur la berne

Vous continuez vos pas de deux

A deux pas, frôlant presque mes pneus.

La voiture qui vient en face

Méprisera votre audace.

Placide, trop placide,

Tu n'es pas lucide !

Jeanne Fadosi,

pour le prénom du mercredi 15 juin 2011

 

D'après un incident vécu mercredi dernier. Il y a beaucoup de pigeons cette année. Mais c'est aussi la saison où les sociétés de chasse en relâchent dans la nature comme d'autre gibier.

Les pigeons ramiers (ou palombes) n'ont un collier blanc qu'à partir de quelques mois et semblent ensuite le conserver jusqu'à la fin de leur vie.


Partager cet article
Repost0

commentaires

C


Je tiens à te demander de m'excuser si je t'ai paru agressive. Je croyais ne pas l'avoir été mais les soucis ne rendent pas faciles. Pour ce qui est de "note" d'article ou de tout ce que tu
voudras, ce sont des homonymes qui ont tous lieu d'être. Sur mon autre blog chez "blog50" ça s'appelle note. Donc j'ai pris l'habitude de ce mot. Je ne vois pas pourquoi on ne se comprendrait
pas. Mais ce n'est pas grave.


Bisous,


Lydia


 


Voilà



Répondre
J


Me voilà rassurée, merci Lydia, sincèrement et amicalement



C


Pourquoi alors ne pas mettre tout simplement tes notes en clair, comme je le fais moi-même, dans ce cas. Tu te compliques la vie et en même temps celle des autres. Je préfère les notes que l'on
voit tout de suite en entier. S'il faut chercher partout, dans les petits coins parfois, à droite ou à gauche, j'abandonne. C'est ce que je ferai chez toi aussi sans aucun doute. Ne pas me
compliquer la vie avec les blogs est essentiel pour moi. J'ai déjà assez de soucis et de problèmes autrement.


 


Bises de Lydia



Répondre
J


Je ne suis pas sûre que ce commentaire soit la suite de ma réponse et j'ai dû m'y faire mal comprendre.


Il a fallu que je cherche un peu sur ton blog pour comprendre que ce que tu appelles "note", Over-bog l'appelle "article" et moi "billet" depuis la création de ce blog, il y aura 3 ans dans deux
jours.


Cela fait au moins 3 raisons pour ne pas se comprendre.


Mon blog est foutraque, j'en suis consciente, mais c'est aussi parce que je suis foutraque et je crains qu'à mon âge ce soit incurable, surtout quand on me le dit de cette façon que je reçois
comme agressive. Ce n'était probablement pas ton intention mais je reçois la dernière partie de ta remarque comme cela.


Passes une belle journée sur les blogs qui te conviennent ou dans la vraie vie


Amicalement



C


Je ne sais pas comment se pratique ton blog. J'ai tenté de lire plusieurs notes mais je ne fais que tomber toujours sur la même page et alors là, je reviens en arrière.


 


Il doit me manquer un truc, je ne sais pas lequel.


Bisous,


Lydia



Répondre
J


Là, tu me poses une colle. Sur la page d'accueil, j'ai opté pour la présentation des 10 derniers articles publiés. Tu te sers du rectangle qui apparait à droite du blog pour dérouler cette page
d'accueil. (en jargon d'internaute on appelle cela l'ascenseur)


Pour consulter un article tu cliques sur son titre et tu fais de même pour le lire en entier s'il est plus long que l'écran.


Tu me rappelles que j'avais prévu de faire quelques articles d'explications que je n'ai toujours pas finalisés.


Peut-être aussi es-tu tombée sur un article où je me suis emmélé les pinceaux dans les liens.


A moins que tu ne sois arrivée sur cet article par un lien sur un autre blog qui utilise la barre d'Over-blog. Je ne vais pas te dépanner en ce cas car je n'ai toujours pas compris comment ils
avaient ficelé les liens et j'ai quelquefois le même problème que toi alors



C


Superbe participation.



Répondre
J


Vu ce que ces pigeons m'avaient fait faire, je n'ai pas hésité à les faire entrer à La cour de récré...



F


beau texte


ici, aussi, nous avons des pigeons qui n'ont peur de rien


belle journée


je t'embrasse, Jeanne



Répondre
J


ils sont partout chez eux ...



V


ici c'est le cas et il n'y a pas que les pigeons il y les faisans, qui ne bougent pas et qui viennent presque manger dans la main des chasseurs


bises et bonne journée



Répondre
J


Ils ont souvent été élevés en captivité et ont appris à ne pas se méfier des humains qui viennent les nourrir et les soigner ...
Bises 



M


Coucou Jeanne,


Moi aussi j'ai des expériences similaires. Il leur mabnque un neurone à certains pigeons!  Ils restent plantés sur la chaussée.


J'ai bien aimé ton encre. Son goût d' humour .


Bonne journée Jeanne


Martine



Répondre
J


Ah oui, j'ai regardé dans le rétro : Ils continuaient à faire les cent pas sur la chaussée saans même avoir décollé ne serait-ce qu'une demi-seconde !
Belle fin de journée 



L


Bonjour Jeanne


Effectivement, ton Placide pourrait être dans une recette du mien


Ah ces jeunes qui ne connaissent pas le danger !


Bravo pour ta jolie participation


Belle journée, bises, Lyly



Répondre
J


Avec un bon coup de main et une bonne recette. Z'étaient kamikases ces pigeons-là !


belle fin de journée avec bises



G


jeanne, jeanne


ça vanne et


c'est bien joli


ceci



Répondre
J


sourires ... Un complément qui va à ces oiseaux sans cervelle, merci



F


Ils ne sont donc pas assez sauvages pour se méfier des autos ,les pauvres!


Ils vont se faire  tirer par les chasseurs ?


Bisous



Répondre
J


S'ils prennent autant de risques, ils n'en auront pas le temps d'ici l'ouverture de la chasse.


Bises



M


chez moi ce sont les faisans en période de chasse !
bientôt moins farouches que des poules domestiques !
bravo les chasseurs ;-(



Répondre
J


C'est vrai qu'ils sont souvent en bordure de route. Mais je n'en ai encore jamais vu (des faisans) sur la route elle-même



M


Les canards aussi sont très Placides !



Répondre
J


C'est vrai que j'en ai croisés aussi mais ils se poussent ou s'envolent quand même



M


Trop familier ,même avec les automobilistes.On se demande s'il a de l'oreille à défaut de voir .Bises à toi



Répondre
J


Leur oreille est uniquement interne chez les oiseaux et protégée par un duvet spécial. Mais ceux-là semblaient distraits
Bises 



F


sur paris aussi ils ont tendance à traverser à pattes quels paresseux!



Répondre
J


A Pairs, ils sont comme chez eux ...



J


j'avoue n'aimer que les pigeons avec des petits pois... A si je savais chasser je me régalerais de ceux qui sont dans mon jardin (pas de chasse par ici, ils doivent venir de Paris !)



Répondre
J


Cruelle ! 


Pour l'assiette, mieux vaut des pigeons domestiques élevés pour cet usage ! les autres sont coriaces.
Dans mon jardin, ce sont de gentilles tourterelles, enfin quand je dis gentilles, ce n'est pas toujours le cas, j'ai assisté à des crépages de plumes !!!



C


Très intéressant Jeanne.


Merci pour ces informations.


Et oui pauvres pigeons il est vrai


ne voient venir le danger


mais qui sont ses humains


qui se croient tout permis


à mettre des routes ainsi


partout, otant les lendemains


d'animaux étourdis


qui pensent toujours


vivre dans un monde


qui leur appartient


fait de nature


pauvres bêtes !


bonne journée


bises


christelle



Répondre
J


bien joli commentaire. J'avais effectivement l'impression qu'ils se croyaient seuls au monde ...



M


C'est vrai qu'ils s'envolent à la dernière seconde mais certins ne sont pas assez rapides !


Bisous pour une


 






Répondre
J


Ceux-là , je me demande s'ils savaient ce que voler veut dire. Même pas à la dernière seconde, j'ai dû manoeuvrer pour les éviter et dans le rétro ils continuaient leur promenade sur le
macadam.
Bises et belle fin de journée, Monelle 



J


Bonjour élève Jeanne !  D'après une incident vécu... Même pas peur comme disent les jeunes !  Oui mais sur une départementale faire le souave ça craint !  Placide devrait être plus
lucide c'est certain sinon... plumes sur le goudron !  La bienvenue à lui à la cour récré, un endroit sans crainte du pneu !  Merci Jeanne, bises de m'dame JB



Répondre
J


S'ils on continué ainsi, ils ont dû y laisser au moins quelques plumes en effet. quels étourdis !



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères