Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 07:05

Petit apparté de dernière minute,

 j'ai omis de vous dire que pour la crèche en poésie,

 j'ai demandé à Buffon de dépeindre son âne.

 

Anne-Sophie, je vous en ai déjà parlé, elle avait un fils qui a maintenant deux ans, l'âge des premiers émerveillements ! voilà un bien étrange Noël pour lui et que sera sa vie !

 

Noël qui devait être une fête en conscience,

O cruauté d'un monde qui t'a pris ta maman

Elle est en paix, peut-être, maintenant.
La vie est devant toi, l'apprivoiser, avec patience.

 

Noël pour toi dans les coeurs qui restent

Offrira surtout ce qui ne se vend pas :

Affection, câlins, et toute leur tendresse.

                           Jeanne Fadosi, mercredi 22 décembre 2010

 

Anne-Sophie journal - reduc

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


Violences physiques cruauté mentale  lente destruction de l'être un moment aimé, ces situations  paraissent iréelles pour le commun et pourtant chaque jour des femmes meurent .


L'homme est t'il a ce point dépravé pour que rien ne puisse y faire , meme pas une société hypocrite qui dénonce sans apporter de solutions .


La lutte contre la violence au quotidien est l'affaire de chacun , n'acceptez jaamis de fermer les yeux et les orreilles par peur ou égoisme.



Répondre
J


Il y a une erreur dans ton adresse internet sous tes commentaires (celui-ci et un plus récent). En cliquant sur le lien , j'ouvre une pag d'erreur au lieu de Nouvelle plume.
Des violences, je crains qu'il n'y en ait toujours un peu, mais je pense aussi qu'on pourrais mieux en éviter... Je sais par expérience que même en refusant de fermer les yeux, c'est bien
difficile de se faire entendre ...



N


Comment empêcher de telles monstruosités ?... Impossible de pénétrer dans l'intimité de la famille pour savoir ce qui s'y passe... Il faut que toutes les femmes battues parlent, ne serait-ce qu'à
un proche qui a alors le devoir de faire quelque chose, sinon c'est de la non assistance à personne en danger...Même si le petit est câliné, aimé, et choyé , il n'aura jamais connu l'essentiel,
l'amour de sa maman...c'est un gros handicap pour partir dans la vie...



Répondre
J


Pour qu'elles parlent, il faut d'abord qu'elles échappent à l'emprise et qu'elles comprennent que ce n'est pas normal ... Mais il faudrait aussi qu'elles soient protégées. Les représailles pour
avoir parler une première fois les conduisent au silence ensuite, souvent, trop souvent ...



M


Ahurissants les juges ! Il attende quoi pour le déchoir de ses droits paternels, qu'il le tabasse aussi ? Elle est belle la justice !



Répondre
J


le temps de la justice et ses compartimentations ne sont pas les mêmes que ceux de la vraie vie. Les juges font ce qu'ils peuvent avec ce qu'on leur à enseigné leur moyens (matériels et
d'analyse), Mais souvent ces décalages broyent des vies ...



A


Le destin tragique de cette jeune femme  rappelle combien on doit être vigilant sur ce qui se passe autour de nous, et savoir comment aider les personnes. C'est très triste pour son petit
garçon. Amicalement


 



Répondre
J


merci pour lui



L


Pas grand chose à ajouter à tous les commentaires précédents... Cet enfant devenu grand devra comprendre que la vie est belle tout de même. Ce ne sera pas facile... Pour l'instant, qu'il profite
de l'amour et la tendresse dont il doit être entouré pour guetter en toute naïveté le Père Noël. Mes pensées vont à tous ceux qui ont aimé cette jeune femme.



Répondre
J


bien sûr que pour cet enfant, c'est son avenir qui compte et sa capacité à surmonter ce à quoi il a assisté pour pouvoir continuer à s'émerveiller et à vivre tout simplement



O


La vie est cruelle et injuste. Je souhaite au petit Noa d'être entouré d'amour et de douceur dans sa vie future et je souhaite bon courage à tous ceux qui ont aimé Anne-Sophie pour vivre ce Noël
sans elle.



Répondre
J


meric de tes mots pour cet enfant. et pour cette absence qui est si présente pour ses parents et ses grand parents



F


j'espère pour lui qu'il trouvera amour et famille sans sombrer dans l'oubli mais l('amour ne s'oublie jamais


bonne soirée et bonnes fêtes de fin d'année



Répondre
J

Pas facile de comprendre certaines décisions le concernant ... Bon Noël et bonnes fêtes de fin d'années à toi aussi


F


Ce petit qui commence sa vie sans sa maman  je lui souhaite d'être aimé et choyé et de construire une vie de  douceur et de  respect . Bisous



Répondre
J

Moi aussi. Pour le moment c'est sûrement difficile et surtout pour ses grand parents maternels qui en sont doublement privés. Je ne peux guère en dire plus ici Bises et merci de ces mots


P


Ce petit bout de chou aura besoin de tout  votre amour  tu l'a bien dit Jeanne c'est le plus beau cadeau à faire et à recevoir !! gros bizzzoux



Répondre
J


encore faudra-t-il que ces témoignages lui parviennent et pour le moment il est mis à l'écart, sans doute pour son bien. Il y a des décisions qui sont cependant difficiles à comprendre et
douloureuses à accepter pour ses grand parents maternels déjà privés de manière infâme de leur fille.



M


Pauvre petit bonhomme, il est je l'espère entouré par toute une famille aimante



Répondre
J


Cet amour là ne peut pas lui parvenir. voir ma réponse au commentaire suivant.



Q


Je crois qu'il aura besoin d'encore plus de tendresse que d'autres orphelins qui passeront ces fêtes sans leurs parents.


 


Son père a tué sa mère, c'est terrible. Il a deux ans, c'est encore en tout petit... mais plus tard, qu'en sera-t-il ? Un lourd passé à accepter, hélas !


J'espère, et je sais, que vous l'entourerez au mieux pour que sa vie ne soit pas sans affection et tendresse.


 


Je suis bouleversée quand je pense à tous ceux qui sont dans le même cas.



Répondre
J


Même pas. Ce sont les juges à qui on a confié  sa protection en ce moment. Ce serait sans aucun doute sage si ... Ses grand parents maternels, déjà privés de leur fille, n'ont pas pu l'avoir
pour Noël même l'heure initialement prévue ... Mais son père a obtenu un droit de visite en prison ... sans commentaire.



P


Quelle tristesse pour ce petit. Une maman peut-elle vraiment reposer en paix quand elle a laisser sa chair dans la douleur ?
Un beau texte douloureux.
Je vous souhaite néanmoins de bonnes fêtes, la vie doit être la plus forte pour lutter justement...
Anne



Répondre
J


ta réflexion est pertinente bien sûr. Mais elle a connu le pire, alors maintenant ...
Je sais que la vie est plus forte que tout et j'espère qu'il sera de ceux capables de résilience, selon la belle expression de Boris Cyrulnik.



J


Bonjour Jeanne, pas joli joli tout ça.... Une pensée à celles qui subissent ces violences alors que les fêtes commencent.... Jill



Répondre
J


une pensée, mille pensées pour toutes celles qui subissent au quotidien sans pouvoir s'en affranchir ... et même en s'éloignant, il est souvent bien difficile de se débarrasser du harcèlement et
d'éviter que le gâchis ne continue. Difficile aussi pour ne pas dire impossible (merci monsieur Freud (ironique)) de le faire comprendre et encore moins de s'en faire protéger. et d'en protéger
les enfants ...



J


Noël ....et la triste réalité du monde !


 



Répondre
J


sujet tabou ...



A


Noël avec les absents dans le cœur, et pourtant Noël tout de même...



Répondre
J


J'espère au moins que les ondes d'amour lui parviendront



L


Quel texte émouvant !


Comment et pourquoi de telles horreurs peuvent exister ?...


..........


Michel



Répondre
J


si on savait vraiment pourquoi, on pourrait peut-être, sinon les faire disparaitre, du moins en réduire le nombre et la gravité. Je crains aussi que certaines causes connues soient le cadet des
soucis de ceux qui pourraient agir sur elles.



M


çà fait froid dans le dos, çà devrait être une des priorités nationales que d'aider les femmes battues à partir et se reconstruire....mais rien de fait de concret!merci pour tes articles



Répondre
J


comment partir et couper les ponts quand il y a des enfants ... on a beau dire, les lobbies les plus puissants défendent la cause masculine en faisant abstraction de ces violences, au mieux mais
bien souvent en les niant ou en les considérant comme "normales" !



E


chaque fois que tu parles de cette jeune femme tu me boulverses. Chaque fois tu te demandes comment de pareilles
horreurs peuvent arriver y compris à des gens qui ne sont pas seuls au monde, elle était entourée par une famille et on est impuissant comme pour beaucoup de choses dans la vie d'ailleurs.


une pensée particulière pour ce bout chou aujourd hui.


bises



Répondre
J


Merci pour lui.


Je parle, avec la prudence que m'impose la retenue et la loi. Mais je continuerai à en parler, non pour elle, un peu pour lui si un jour il a accès à ces textes, surtout, peut-être est-ce
illusoire, pour faire prendre conscience, pour que dans certains cas des horreurs soient évitées ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères