Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 11:55

~ Billet 326 ~

Les pierres roulent et maltraitent les pauvres gens, à l'aveuglette.
Aujourd'hui, j'ai mal à la terre car la terre a grondé dans l'un des pays les plus pauvres de la planète.
Et les pierres ne sont pas restées à leur place.

Je suis bien démunie devant la violence de la terre et je ne peux que dire mon désarroi et ma compassion, d'abord envers les survivants de ce cataclysme, envers ceux qui restent et qui n'ont plus rien, qui avaient déjà si peu, ensuite mes pensées vont à tous ceux qui de par le monde, ont un petit bout de cette terre dans un coin de leur mémoire, qui attendent dans l'angoisse des nouvelles de leur famille, de leurs amis ....

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Ton blog me plait,que de nouveaux échanges agréables, c'est une grand plaisir de la vie.
Merci pour ta visite à très bientôt enfin en février car actuellement en voyage.
Gros bisous


Répondre
J

merci de ce gentil com. Profite de ton voyage et à bientôt, volontiers.
Bises et belle journée


L

on est tous tristes et choqués par le malheur qui s'abbat sans discernement sur le splus démunis dieu est t'il cruel ou bien tout simplement indifférent  au sort de spauvres gens


Répondre
J

La nature n'est ni bonne ni mauvaise mais ces manifestations naturelles indifférentes aux désastres qu'elles entraînent sont bien aggravées par le comportement irresponsable et cupide des humains.
Et Haïti en est un cruel et emblématique exemple !


C

Je suis de tout coeur avec toi Jeanne et mes penséesvont vers eux! une gigantesque catastrophe à la laquelle nous sommes impuissants!Le sort s'acharne sur ce pays! je souhaite que les secours
s'organisent au plus vite car c'est vraiment une question d'heures!L'élan de solidarité est énorme mais encore faut'il arriver à tout gérer....
Tous nos petits tracas de tous les jours me paraissent maintenant tellement dérisoires!
Je t'embrasse Jeanne


Répondre
J

dérisoires, c'est bien le mot et si on polarisait un peu plus sur les petits riens joyeux plutôt justement que sur les tracas.
Mais je conviens que l'isolement dû à la neige, voire les coupures de courant, n'ont pas dû être tout à fait faciles à vivre.
bises amicales


M

Oh oui, c'est TeRRible - nous ne sommes que des "miettes" sur cette Terre et on devrait en prendre conscience plus souvent !

bonne nuit !


Répondre
J

tu as le mot juste, des miettes minuscules mais on se croit plus souvent des génats


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères