Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 15:00

Anne-Sophie, battue à mort par son concubin*

 

C'est le titre de l'article qui est paru dans la République du centre du 17 septembre 2010 à propos de la petite.

 

Puisque le silence, du moins médiatique, vient de se déchirer, je me devais de lever moi-aussi le voile sur ce qui a à la fois tari mon imaginaire et nourri ma plume dans nos derniers "jeux" d'écriture.

 

Non pour réécrire cette histoire malheureuse et sordide, non pour me plaindre, je ne suis que la soeur de sa grand-mère et je la connaissais si peu.

 

Mais pour faire savoir que cela existe, non chez des peuples aux moeurs archaïques, (au nom de quoi s'arroge-t-on d'ailleurs ce jugement ?), mais chez nous, ici et maintenant.

 

L'actualité étale avec impudeur les petits tourments des puissants et fortunés de ce monde.
A l'occasion d'une recherche sur la date de la journée internationale contre les violences faîtes aux femmes ... pas par sollicitude pour ces femmes riches, non, j'ai ouvert cette page de RFI :

 

Ainsi donc les violences faites aux femmes seraient La grande cause nationale 2010 ?

Franchement, la dernière saison de l'année débute et je l'ignorais ! et vous ?

 

Qu'est-il advenu de cette courageuse déclaration ? ...

 

... haro sur le voile intégral, certes, sur la lapidation, certes, qui, soit dit en passant, est un châtiment, un crime d'Etat, qui n'est pas réservé aux femmes. 

 

Et tout le reste ?

 

La journée contre les violences faîtes aux femmes, ce devrait être tous les jours, toutes les nuits, pour que la violence ne soit plus possible !  Dans aucun milieu !

 

* La République du centre m'a avisé que leurs articles ne sont consultables que pendant un mois, en l'absence à l'heure actuelle d'une rubrique permanente d'archives.  

 

Pour retrouver mes billets à propos de ma petite nièce, dans l'ordre chronologique :

 

Dis-lui

Ca n'a pas de sens

Je ne peux pas

Dans mon trouble

Ponctuation ...

Ces yeux qui ne souriront plus

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L


Suite à un billet autour de la violence faite aux femmes, Quichottine m'a envoyé vers ton blog et ton témoignage terrible et bouleversant. Le combat ne doit pas se terminer avec l'année, il y a
trop à faire.



Répondre
J


Pourtant sensibilisée à ce problème, la discrétion dans la communication de cette"grande cause nationale 2010" que je ne l'ai appris qu'à l'occasion de ce drame. Il y a beaucoup à faire en effet
...



P


Il n'y a qu'un mot pour qualifier de tels actes : barbarie. Mais la barbarie est aussi dans le manque de vigilance des services qui ont été alerté sans réagir. Je suis de tout coeur avec les
proches de cette pauvre jeune femme et mes pensées vont particulièrement à ce petit garçon qui démarre bien mal dans la vie.


Amitiés


Anne



Répondre
J


C'est évident. et en même temps, entre la théorie et la mise en pratique de la protection et de la prévention, il y a beaucoup de difficultés, sans compter le manque évident de moyens
Merci de ton passage
Amicalement



J


Révoltant, désarmant, dramatique, les mots sont bien faibles pour exprimer mon ressenti devant de tels faits. Quel animal est donc l'Homme pour prendre ainsi plaisir à faire souffrir ses
semblables? Combien de temps encore faudra-t-il pour que les êtres les plus faibles ne soient plus les victimes des "malades de puissance"??



Répondre
J


Il y a bien des barbaries. Celle-ci touche ma famille, entretenir la misère sociale et morale est plus incidieux mais n'empêche pas les puissants de dormir.  



F


J'ai tout lu et relu (pour certains articles) je comprends ta colère et je la partage enièrement: j'ai envie de tuer ceux qui font cela  car c'est de l'extrême lâcheté de battre 
quelqu'un de moins fort physiquement; moi à,à la place des parents, j'aurais envoyé les hommes de ma famille  lui sortir l'envie de continuer à la battre!


J'espère qu'il aura une peine exemplaire  , qu'il paiera,


combien de femmes , par "amour"  ou par peur subissent encore cela! C'est révolatant!


je t'embrasse



Répondre
J


Je ne sais que te dire, Fanfan. Moi, je suis abassourdie par ce qui c'est passé. atterrée, mais incapable de méchanceté.
Je ne crois pas que la loi du talion soit la solution. Il me semble plus utile de retrousser ses manches pour empêcher autant que possible que cela puisse exister.
et quand cela arrive quand même, que justice soit rendue.



M


Je suis très touchée de ce qui arrive à des femmes qui, de nos jours encore, ne peuvent pas se défendre ou s'exprimer. On n'insistera jamais assez sur la  part que l'éducation, les études,
l'autonomie psychologique et financière, la confiance en soi, ont d'esssentiel dans le parcours d'une vie de femme. Tout cela doit être acquis avant la construction d'un couple. Or trop
souvent, la recherche et la croyance en un prince charmant font beaucoup de dégâts. 



Répondre
J


Ta réflexion est pleine de sagesse. Le prince charmant n'existe pas. Mais de là à cogner, il y a une marge.



A


je vais revenir pour lire les articles.....



Répondre
J


Prend ton temps. Tu reviens tout juste et bientôt il sera temps d'hiberner ...



T


en mots choisis tu nous avait fait part de ta révolte, Jeanne, en lisant cet article de journal tout s'éclaircit , la violence quelle qu'elle soit est à combattre, tout devient banal et c'est là
la gravité des choses!!! programme tv d'un soir.... tous les soirs: meutres, viols, violence, bombes etc..... cela n'excuse pas le geste, mais il faudrait bien arriver à éduquer les gens pour que
cela n'existe pas ! je suis écoeurée par tant d'horreurs !   ton billet est le bienvenu  Jeanne. 
merci pour l'avoir posté.  bizzzoux



Répondre
J


J'ai quand même fait une lettre ... au père noël.



C


Tu ne m'étonnes pas du tout, mais alors pas du tout.


Je connais les professionnels.. pour le savoir.. Il faudrait les


dénoncer..


bonne soirée


clem



Répondre
J


Ne surtout pas généraliser ! mais il est vrai que dans cet univers professionnel, la place est mince pour exercer avec humanité, même quand l'humain est le coeur du métier.



C


On veut faire la loi dans les pays étrangers et l'on oublie un peu trop les lois dans notre pays. Il a fallu la mort de Trintignant pour que ça bouge un peu..


Si tu savais ce que l'on entend dans les réunions concernant les femmes battues, tu serais révoltée. et ce sont des professionnels qui racontent des choses comme ça.. donc, ils montrent qu'ils ne
les aideront jamais, n'ouvriront jamais de portes.


Une fois j'avais proposé à un maire un projet pour ces femmes là. je voulais un foyer spécialement pour elles qui leur permettrait de retrouver des forces et de revoir avec elle un projet de vie
pour elles et leurs enfants. Ce sont les médicaus sociaux qui avaient été choqués que je puisse évoquer un tel sujet en pleine réunion avec des élus... et il n'y a pas que cela..


bonne soirée


clem



Répondre
J


En ce qui concerne Anne-Sophie, et pardon à ceux de ta profession qui auraient anticipé, ici, rien n'a été fait en dépit des appels au secours ...



M


Impossible d'accepter ce genre d'horreur ! Il faudrait que les peines de prison pour les bourreaux soient vraiment lourdes et incomprésibles. C'est bien beau de s'élever contre la lapidation (je
suis tout à fait d'accord bien sûr) mais ce serait bien aussi de faire le ménage chez nous



Répondre
J


Je ne sais pas comment, mais il faudrait surtout faire de la prévention pour que des choses comme celles-ci arrivent le moins possible. J'aimerais pouvoir écrire pas du tout, mais je sais bien
que ce ne serait pas réaliste, hélas.
Quant à la loi du talion, je ne crois pas beaucoup à son efficacité !



Q


Silence.


Un silence qu'il faut absolument briser.


 


Les "causes nationales" ne sont que des alibis que les états se donnent.



Répondre
J


C'est un sujet encore trop tabou ! et qui touche tellement. Les principales intéressées s'enferment dans le silence et la honte. et même quand on ose dire, il y a bien peu de gens pour s'en
émouvoir. Pas facile de déposer une main courante encore moins une plainte ...



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères