Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 14:00

Vous le savez sans doute, depuis environ trois à quatre mois, peut-être plus, je ne suis pas très assidue sur la blogosphère. En partie pour des raisons techniques, un ordinateur à bout de course obsolète et donc et irréparable, une connection internet fort capricieuse, en grande partie aussi pour subir des contraintes famliliales envahissantes et pesantes, en partie aussi, hélas par une épreuve dramatique qui nous contraint à l'impuissance et à l'attente.

Ma soeur Jacotte, dont je vous ai parlé plusieurs fois à l'occasion de la mise en ligne de ses broderies ou de ses peintures, s'installe avec résignation dans les bas et les hauts (jamais très hauts) de son état de santé. Si les traitements arrivent à peu près à stabiliser son mental et à contenir en partie ses douleurs, il est évident que ce qui nous touche et nous révolte l'a profondément perturbée. Je ne saurais trop remercier son époux, son compagnon de tous les instants, de l'accompagner ainsi avec un dévouement hors du commun, parfois  jusqu'à la limite de l'épuisement.

 

Depuis le début de juin aussi, j'élève au quotidien les chiots de la chienne et du chien de mon fils qui m'avait pourtant assuré qu'il s'en chargerait avec sa copine. J'avais insisté, n'y croyant pas trop. Et j'ai eu confirmation de ce nouveau mensonge dès le lendemain de la mise-bas à cinq heures du matin. Pour une fois qu'il avait du travail, il ne pouvait pas se permettre d'arriver en retard. Mais sa copine non plus ne voulait pas rester s'occuper des "nouveaux-nés", reniant sans état d'âme ses grandes déclarations de la veille au soir. J'ai même dû faire deux fois l'aller et retour jusqu'au RER, plus de 40 kilomètres à chaque fois quand même, parce qu'elle n'était pas prête pour que mon fils ait son train.

tétée pour 4 sem2 - reduc

 

Depuis neuf semaines maintenant, j'ai donc suivi et accompagné le développement de ces  boules soyeuses, craquantes le plus souvent, mais aussi exaspérantes quand les décibels montent en puissance dans les aigus ou qu'il faut vingt fois par jour, nettoyer leur "enclos". Sans compter maintenant leur inventivité prodigieuse pour tester des nouveautés, qui, pour nous les humains et les objets fragiles ou dangereux de notre environnement, se traduisent par autant de bêtises. Ils étaient six les premières semaines, il en reste trois qui attendent le retour de vacances des familles qui les ont réservés pour deux d'entre eux (je croise les doigts pour ne pas subir de nouvelles déconvenues), la troisième ayant connu son premier lapin et un aller retour jusqu'au rendez-vous prévu pour retrouver mon gîte douillet.

 

A l'actif de cette contrainte imposée, disons qu'elle m'occupe matériellement quand mon esprit erre dans les méandres de la tristesse. A son passif, le stress et à la fatigue accumulés, sans compter bien sûr le coût de cette prise en charge qui est loin d'être un détail.

 

calin 1 sem1 - reduc

 

A ceux qui me diraient que lorsqu'on ne peut pas assumer un animal on n'en a pas ou au moins on le stérilise, je dirais ceci.

La stérilisation de la chienne était prévue, il manquait juste à mon fils l'argent pour le faire faire (à moi aussi d'ailleurs cela pose problème) et la croyance erronée qu'il était préférable qu'elle ait d'abord une portée. Sauf qu'elle a eu ses bébés à la suite de ses premières chaleurs et qu'elle a mis bas à à peine un an.

La stérilisation est plus que jamais d'actualité ainsi que le problème de son financement.

 

En ce qui concerne le droit d'avoir un animal seulement si on peut l'assumer financièrement (argument plusieurs fois rencontrés sur les forums où je suis allée à la pêche d'informations) ne garantit en rien que l'animal sera choyé dans une famille qui lui apportera autre chose qu'un confort matériel, ni n'explique pourquoi tant de personnes en rupture trouvent refuge et tendresse, ainsi qu'un peu de responsabilisation, dans un chien voire un chat qui va suivre son maître et lui être dévoué dans sa détresse. S'il ne mange pas tous les jours à sa faim, il sera souvent bien mieux traité par son compagnon de misère que par les gosses de maîtres riches qui n'y prendront pas plus d'égards que de leurs innombrables autres jouets.

 

calin 2 sem1 - reduc

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


Je comprends très bien pour ton fils...Et je suis vraiment contente que cela s'arrange pour la chienne. 


Et pour toi, cela m'attriste...J'espère que ce n'est pas trop grave...


Un bonsoir tout doux pour toi...



Répondre
J


Il est pourtant difficile à comprendre. C'est vrai qu'il galère, mais il a tendance à compter sans fin sur les autres, dont sa mère, moi, qui n'en peut mais.
Bonne fin de journée, Petit poucet rêveur. J'ai mis longtemps à faire le rapprochement avec le poème de rimbaud (sourires... ma mémoire fonctionne mais quelquefois elle a du retard au démarrage)



P


Je n'ai pas l'ombre d'une hésitation pour dire qu'il faut stériliser. Je pense aux chats notamment, à ces centaines de chatons que des gens noient (ou autre moyen utilisé) à la naissance. Pour
certains c'est systématique. Je trouve cela criminel de tuer des petites vies au lieu de sériliser la chatte. Sans compter tous les abandons.


D'ailleurs nos derniers chats viennent de la SPA. Nous avons pris un chaton parce qu'il faut bien dire qu'ils sont craquants, les petits et nous avons pris une chatte de cinq ans, lui évitant
ainsi une euthanasie probable en cas de trop long séjour à la SPA. La stérilisation est obligatoire et nous avons dû fournir une attestation du vétérinaire quand celle-ci a été faite pour le
chaton. La chatte, elle, était déjà stérilisée. Pour un chat c'est encore raisonnable mais pour un chien j'imagine que c'est plus cher. 


C'est vrai qu'on ne s'imagine pas nécessairement les conséquences de son acte quand on aquiert un animal. Beaucoup de gens sont ainsi et ne donnent aucune éducation au chien par exemple. J'ai
encore entendu récemment le cas d'un couple avec un jeune enfant et le chien fait ce qu'il veut. Il dort même parfois dans le lit et c'est l'homme qui va dormir ailleurs...Après on viendra
s'étonner s'il y a un accident et on tuera le chien alors que ce sont les gens qui sont responsables. 


Ici, chez nous, pour les personnes qui ont le revenu d'intégration (je ne sais pas comment on dit en France) il y a un accès gratuit à une clinique vétérinaire ( pour deux animaux par personne
qui bénéficie de ce revenu). Mais peut-être y-at-il d'autres formes d'aide comme le suggère Fabienne. 


Parfois aussi on se trouve confronté à des problèmes inattendus face à un animal : par exemple pour la chatte, nous avons dû lui faire faire une analyse de sang mais heureusement son problème a
une solution, elle doit prendre une nourriture spéciale...et donc nettement plus coûteuse. Et ce sera comme ça jusquà la fin de sa vie je pense...Il faudra bien assumer.


Voilà, deux trois réflexions sur le sujet...Si ton fils peut déjà réaliser maintenant ce que cela représente d'avoir un animal chez soi, c'est positif. Le tout c'est d'apprendre et d'en tirer de
la graine comme on dit...Et je crois que nous avons tous à apprendre , toujours, dans un domaine ou dans l'autre.


Bonne soirée, Jeanne. J'espère que tu vas bien.



Répondre
J


La mère de ces charmants chiots va être stérilisée demain. Heureusement car je crois qu'il est souvent possible qu'une chienne soit à nouveau féconde pas très longtemps après la fin de
l'allaitement. Ce sera un souci en moins ! et oui heureusement mon fils, qui n'a pas le sou et pas de toit à lui, pas d'emploi stable, a pu avoir un rendez-vous au dispensaire de la SPA.
En même temps, ses chiens lui sont de vrais compagnons, presque des consolateurs de sa vie pas facile.
Pour ma part, j'essaie d'aller, les nouvelles ne sont pas bonnes.



P


De clic en clic je suis arrivée ici. J'ai beaucoup lu mais il me faudra une seconde lecture, plus attentive. Dans un peu plus de trois heures, je reprends à nouveau le train pour Bruxelles pour
assister à un, peut-être deux concerts avec ma cadette de vingt ans. Je reviendrai, Jeanne, prendre le temps de relire et d'écrire d'autres mots...


Je t'embrasse, Jeanne. 



Répondre
J


profites bien de ces notes de musique et de la présence de ta fille
belle soirée



J


Bonjour Jeanne, je passais te voir... Et bien les enfants vous donnent même indépendants bien du soucis parfois... Tu es bien bonne de leur donner écho, mais cette pauvre chienne et ses chiots
n'en peuvent rien... ils trinquent tout comme toi..Vrai que la décision d'adopter un animal n'est pas mince... J'ai deux chattes de 14 et 17ans, et je prends quelques jours de vacances si on
peut venir s'en occuper sinon je reste chez moi... Je les adore et c'est réciproque. Ma Jeanne je te souhaite bien vite le retour à une vie normale, sans jouer les nounous, des chiots bien placés
et une chienne stérilisée pour le bien de tous... Bisous bisous



Répondre
J


Sans emploi stable voire sans emploi, sans logement et sans permis de conduire, il est difficile d'être indépendant. C'est une vraie compagnie, les chiens ou les chats, mais il n'est pas toujours
possible de les emmener en vacances et se pose alors le problème de les garder. J'ai hâte de retrouver une vie plus normale même si quatre chiots de partis me permettent de souffler un peu
plus.
Bises et belle fin de semaine



N


je te comprends jeanne que tu es peu sur ton blog avec toutes tes contrainte et responsabilités non voulues.pour la stérilisation,cela coûte cher et ce n,est pas tout le monde qui a l'argent pour
ça.


Et tu as aussi d,autres problèmes sans que je les connaisse trop.je te souhaite du courage et que tout s,arrange pour le mieux.Si vous vendez les petits chiens,vous aurez l'argent pour la faire
stériliser peut-être?


Je ne t'oublie pas et à bientôt jeanne.



Répondre
J


Je te remercie de ton gentil commentaire. Les chiots sont des croisés de croisés et nous ne demandons qu'une participation aux frais, sur recommandation des vétos, car il importe que les
personnes qui adoptent un animal prennent la mesure de ce que cela représent ne serait-ce que comme charges.
A bientôt Nadia.Belle fin de soirée et bon dimanche



F


une infinie pensée affectueuse tout d'abord pour tout cet amour qui irradie autour de toi car si l'on perçoit sans difficulté la détresse et la fatigue engendrée parce ces pénibles et diverses
situations il en émerge néanmoins un immense sentiment de force et de douceur, il est heureux pour leur confort que tu puisses assumer leur bien être à cette maman et sa portée, ils n'ont rien
demandé ils sont là, on voudrait tant en prendre un l'aimer, le cajoler mais comme tu le décrits si bien c'est malheureusment les contingences matérielles qui régissent le monde, pour la
stérilisation il y a peut être moyen de contacter un organisme tel la croix bleue ou un vétérinaire qui accepte d'échelonner les paiements pour la stérilisation, penser à créer une asbl quand on
a le temps ou l'occasion car il y a bien des gens dans la même situation on peut orgarniser des activités pour récolter l'argent et s'en servir pour le bien être des animaux, j'espère enfin que
tout ira pour le mieux pour ta soeur et surtout pour toi, pour vous, il y a déjà tant de positif derrière ces paroles, tout l'amour qui transparait et c'est un bien si précieux et irremplaçable


bisous



Répondre
J


Merci pour ce commentaire réconfortant. Il y a forcément des solutions mais c'est à mon fils de s'en occuper et je crois pouvoir dire ce soir qu'il a compris cela. Me reste à voir les deux
petiotes qui restent placées. Elles devaient partir cette fin de semaine et dimanche arrive à la vitesse du temps. belle fin de soirée





je te comprends Jeanne, je jongle aussi entre stress et amour de mes bestioles et ça m'occupe bien aussi !


En ce qui concerne les moyens, je dois avouer que j'ai beaucoup trop d'animaux par rapport à mes moyens, mes bestioles n'ont pas droit au dentiste et tout le tintouin et finalement ils vivent
aussi vieux que celles des gens riches qui les abreuvent de soins et les affublent d'accessoires en tous genre, mes bestioles sont nature et vivent bien mieux ainsi ! la stérilisation des chats
est pour moi aussi un problème et la pilule pas toujours efficace....


bisous et courage



Répondre
J


Trop, c'est trop, je suis d'accord avec toi. Quand je me suis renseignée sur les conditions de la mise bas, j'ai comparé avec les façons de procéder de mes parents et oncles et tantes et j'ai rit
au nez du véto à la lecture de la notice demandant une pièce avec une température de ... Il faut dire que le mois d'avant, il ne faisait pas particulièrment chaud ! J'ai eu une tante qui a eu
jusqu'à 12 ou 13 chats (comme Richelieu) à l'époque, il n'existait pas tout ce commerce autour des animaux domestiques et mangeaient les restes. Pas de vaccins, pas de tatouages, pas de pilule.
ça, c'(était le plus difficile car les chattes sont fréquemment fertiles et après la corvée incombait aux adultes qui devaient oeuvrer en cachette des enfants.
La stérilisation est la seule solution pour mon fils car il a un chien et une chienne et tient aux deux et n'a ni logement ni emploi fixe !



P


Ce n'est âs sérieux de la part de tes enfants.  Un chien c'est une énorme prise de temps. Nous n'en avons pris un que lorsque j'ai été à la retraite, et quand il est parti 14 ans plus tard,
je ne me sentais plus capable de gérer pour un autre.


Je ne sais que te dire, mais prends le temps de te reposer !! En ce moment nous avons le hamster du fils, mais lui, il n'y a pas à le sortir et c'est Eliane qui s'en occupe. Ils vont surement le
récupérer demain.


Bises x 2 Domi et prends soin de toi !



Répondre
J


Je ne crois pas que mon fils ait encore compris pleinement le sens de ce mot. Il y a toujours eu des animaux à la maison quand j'étais gosse et jeune fille. Ensuite j'ai eu un chat et un chien
quand les enfants ont été assez grands pour cohabiter raisonnablement avec. En appartement, je ne pense pas que j'en aurais eu en travaillant.
Et c'est toujours un problème quand on ne peut pas les emmener en vacances.
Mais un animal est aussi une compagnie et un confident.
Je ne suis pas Domi mais cela n'a pas d'importance. Bises et belle fin de semaine



A


Que te dire sinon que je comprends mieux pourquoi tu viens rarement, avec toutes tes occupations, c'est normal , les blogs passent après et c'est normal.


Je t'embrasse et te souhaite du courage pour affonter tout ça.


Alice



Répondre
J


Merci Alice. Ils reste encore deux chiots et elles commencent à comprendre certains ordres. Cela fait une grosse différence même s'il faut les surveiller comme le lait sur le feu. J'ai hâte
malgré tout de retrouver mon libre arbitre et pouvoir à nouveau installer mon chevalet par exemple. Pour cela, il ne faut pas que je sois dérangée toutes les cinq minutes ...
Bises et belle fin de semaine



C


Bonjour, 


Ils sont beaux les chiens. 


Prends ton temps, ne court pas.. lol


bonne soirée


clem



Répondre
J


Sage conseil mais qui n'est pas toujours applicable quand les vessies à peine contrôlées veullent se vider et que mes adorables petites chiotes me réclament à sortir pour la première ou deuxième
fois ...
Et puis je suis une lente et le temps n'est pas extensible.
Belle fin de semaine



Q


Que te dire ?


Je crois que c'est bien que tu nous ai fait part ainsi de tous les problèmes (et encore, je suis presque certaine que tu as fait le tri, déjà) auxquels tu te heurtes ces temps-ci.


J'espère aussi pour toi que les chiots ne t'en créeront pas davantage et qu'ils seront bientôt tous placés.


Pour le reste... je ne prends pas position pour ou contre la stérilisation, c'est un débat pour lequel je ne suis pas armée.


 


Je sais seulement que tu as raison quand tu dis que le bonheur des animaux de compagnie ne dépend pas du niveau financier de ceux qui les ont adoptés.


Tes photos sont superbes !


 


J'espère que tes journées finiront par s'alléger un peu et que tu trouveras des moments pour "souffler"... Mais je sais que c'est très lourd.


 


Je me sens un peu inutile... sans les mots qu'il faudrait.


Prends soin de toi Jeanne.


Je t'embrasse fort... même si ce n'est certainement pas suffisant.



Répondre
J


Oh oui, j'ai fait le tri et c'est un peu comme une bouteille à la mer mais les détours sont utiles quelquefois.
Il reste deux chiots qui doivent être placés ce WE.
La stérilisation est certes un sujet délicat mais c'est quand même la solution la plus confortable. J'ai eu le coeur serré d'être obligée de recourir à l'euthanasie car la portée était de 10,
beaucoup trop pour la jeune mère, en garder 6 était déjà déraisonnable mais j'ai été mise devant le fait accompli.
Je pense à tous ces chiens abandonnés qui sont en chenil. Mieux vaut éviter qu'ils naissent



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères