Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 06:30

~ Billet 481 ~

 

i Jour J plus 7 - reduc1

 

(à suivre ...)

Le début est ICI

Partager cet article
Repost0

commentaires

C


Merci de ta réponse.
Il s'agit d'un remake de sans visage et sans nom. Il est moins conséquent, mais plus pertinent. Il montre plus la complcité des psys à l'époque. Les mêmes discours. Les mêmes intentions cachées.
La descente aux enfers de toute une famille.


D'ailleurs j'ai reçu un mail d'un psycholgoue psychanalyste, suite à ma pub qui me dit que c'est normal. Familles souffrantes donc familles toxiques.. alors l'effondrement est normal.. et
l'aboutissement lui semble normal. Tu vois, rien n'a changé pour certains.


bisous


clem



Répondre
J


Tous les thérapeutes ne tiennent pas ce discours sans nuance heureusement. D'ailleurs, si c'était le cas, ils ne serviraient le plus souvent à rien et devraient craindre le chômage !
C'est aussi pour cela qu'il ne faut pas hésiter à en changer s'il ne convient pas.
Mais c'est vrai qu'il y a des phénomènes de contagion assez délétères quand les problèmes sont graves.
Par contre autant des sujets aussi graves et importants peuvent être abordés dans un livre, dont la lecture donne le temps de la réflexion et de la distance, autant je crains que l'instantanéité
et l'aspect éphémère des publications sur un blog ne me semble pas être un cadre de débat adéquat, du moins tel que le mien fonctionne avec l'interactivité (mais très rudimentaire) des
commentaires.
On lit trop vite et souvent l'on comprend de travers et le commentaire peut aussi être rédigé en trahissant ce que l'on voulait précisément dire.
L'autre travers que j'ai pu constater ici et là dès que l'on soulève un sujet sensible, c'est le caractère polémique et superficiel des réactions qui ne se donnent pas le temps de la réflexion et
du doute.
La voie que tu as choisie de publier des nouvelles et des contes en feuilletons est intéressante.
Je te souhaite une belle fin de dimanche



C


une véritable histoire.. du suspense sans aucun mots, que des émtoions..


J'essaie de te mettre pub de mon livre paru chez le petit éditeur., juste pour voir si ça marche, parce que je sais que toi, tu ne me diras rien de déplaisant.


bises


clem


 


 Options









Clementine + amis











Clementine seulement











Amis seulement



















Paramètres












 


Clementine Severin  













Parutions du 24 juin


Ne pouvant plus surmonter les tendances suicidaires répétitives, la narratrice consulte un psychiatr...e
psychothérapeute, le docteur V., sur recommandation du docteur B., son médecin traitant. Elle est en proie à un étrange sentiment vis-à-vis de madame F.C., psychologue psychanalyste
avec laquelle elle avait suivi une psychothérapie psychanalytique douze ans plus tôt, pendant cinq ans. Pourquoi la narratrice ressent-elle une telle dépendance envers cette psychologue
psychanalyste et éprouve-t-elle le besoin constant de la contacter à travers de longues et régulières lettres ?

Les psychothérapies analytiques entreprises quand elle avait trente et un ans et achevées à quarante ans, qu’elle croit effacées de sa mémoire, vont-elles ressurgir au cours de la
nouvelle psychothérapie ? La narratrice ne va-t-elle pas découvrir l’horreur enfouie dans une partie d’elle-même ? En comprendra-t-elle les conséquences terrifiantes sur sa vie et celle
de son entourage ? Le docteur V., psychiatre psychothérapeute, pourra-t-il enrayer les effets néfastes, toujours actuels, de ces anciennes psychothérapies analytiques, pourtant
entreprises avec les soi-disant meilleurs thérapeutes de Paris ? Ce récit composé de lettres et d’extraits de journaux intimes, respecte la chronologie des découvertes et des événements
survenus tout au long de cette nouvelle psychothérapie.



Par :Mon Petit
Editeur

Afficher davantage







Répondre
J


C'est ton petit dernier ? Une autre histoire de naissance en quelque sorte ... J'ai un autre lieu pour des messages comme celui-ci mais c'est vrai qu'il n'est pas très visible.
Est-ce la suite de Sans visage et sans nom ? Que je n'ai pas lu en raison de la défaillance de ton éditeur. Sans doute dommage.
Bises et belle fin de semaine



S





Un petit coucou, tout en chaleur


Pour mon plus grand bonheur


Même si l’été nous donne des sueurs,


C’est l’été, un vrai…


Ils sont mignons ces petits, ils représentent la vie


j'espère pour eux qu'elle sera longue...


Bisous a+



Répondre
J


Moi aussi je le souhaite, et même s'ils mangent quelques cerises du jardin voisin ...



D


La tête est bien recouverte maintenant et le bec se développe.



Répondre
J


Oui leur bec est bien visible j'ai même manqué une photo où il était grand ouvert et quémandait leur pitance, sans doute



P


Ils deviennent écrivains, ils prennent de la plume..... Belle journée avec bises !



Répondre
J


Oui comme tu vois à moins que la froidure n'ait encouragé la merlette à leur faire un édredon ...



.


Où est passé le dernier oeuf ?



Répondre
J


Les deux marmots prennent du volume et occupent toute la place dans le nid, du moins en apparence !



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères