Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 17:00

 

Pour Mil et Une, sur un tableau de Carolus Duran, le baiser. 

Pour garder le sel de ce petit texte, je vous invite à  le lire avant de découvrir l'image qui nous a été proposée.

 

Ca dure depuis des heures ! Franchement, j'avais rêvé d'une autre nuit de noces. J'ai des fourmis dans la jambe gauche et ma nuque en extension souffre mille piqures d'aiguilles ... Je vais sûrement avoir un torticolis avec ce froid qui tombe dessus. Heureusement qu'il m'a déposé sur ces énormes coussins de satin ; moelleux et soyeux je le reconnais. Noirs ! quelle idée. Et ce miroir contre lequel tout mon côté droit est comprimé. Le contact en est dur et glacé. aucun risque que je change de position.

Que peut-il y apercevoir ? A part mon dos et son propre reflet ?

Tout de même, m'emmener directement dans la pièce dédiée à sa maîtresse à la sortie de la cérémonie ! Je savais qu'il faudrait composer avec cette rivale redoutable. Mais à ce point !

Pas la moindre caresse, le moindre signe de tendresse, pas même un doux baiser. Rien ! Concentré sur sa tâche, appliqué, besogneux, il ne m'a accordé aucun répit.

 

- continues de sourire, ordonne-t-il d'un ton sec.

 

Il en a de bonnes ! Mon corps n'est plus qu'une contracture. Et la lune, pleine et ronde, cette félonne, n'a même pas autorisé la nuit à venir à mon secours.

Enfin son visage se détend, il prend un peu de recul, m'autorise à quitter ma pose. Facile à dire ! Maintenant que je peux me déplier, une crampe au mollet s'invite au milieu des fourmillements.

Quand je peux enfin faire quelques pas pour le rejoindre, je découvre avec stupeur ce baiser d'Epinal dont je rêvais ce tantôt à la mairie.

J'entends déjà les cris d'admiration et les compliments de dupes.

 

-Oh ! très chère ! Quelle chance inouïe d'être aussi bien aimée !

Jeanne Fadosi, lundi 26 novembre 2012, pour Mil et Une

 

Carolus Duran, artiste peintre, 1837 - 1917

Le baiser, de Carolus Duran, 1868. Explications sous la miniature du tableau dans la galerie en bas de la page de wikipedia sur Carolus Duran

Un article intéressant sur ce peintre dans La Tribune de l'art

.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Evidemment la photo prend un peu moins de temps maintenant. Terriblement romantique ce tableau
Répondre
J


j'espère que mon imagination ne reflète pas (trop) la réalité et que la jeune mariée n'était pas trop privée de son mari-peintre



Q

J'ai bien lu, avant... et tu sais pas, j'avais vraiment envie de savoir quel serait le tableau...


Ensuite, j'ai vu.


Ton approche du tableau est superbe !


Dieu que je n'aurais pas aimé être "elle" et vivre cette pose...!


Mais j'aime comment tu l'as racontée.


 


Merci, Jeanne.


Bisous et douce soirée.
Répondre
J


j'ai expliqué la genèse de mon texte en réponse à un commentaire précédent. La mise en scène de sa vie privée m'interroge


bises



J

Lu sur Mil et Une...  Bon soir Jeanne !
Répondre
J


voui merci



S

Pas très rigolo comme soir de noce. Bravo pour le défi.
Répondre
J


Quand j'ai vu que c'était un autoportrait du peintre et de son épouse récemment mariée, d'abord j'ai pensé que la tentation de faire "people" (même si on ne mettait sans doute pas de mots sur ces
comportements) ne dataient pas d'hier. Ensuite, je me suis demandé comment il avait réalisé ce tableau. En déduire un texte qui entretient l'ambiguité ne s'est ensuite construit qu'au fur et à
mesure de l'écriture



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères