Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 08:30

Evidemment, cette information m'avait une fois de plus échappée.

 

Le 22 décembre 2011, le premier ministre a, comme il en incombe à sa fonction, lancé le thème de la Grande Cause Nationale 2011

 

"La lutte contre la solitude"

 

Mais une grande cause nationale, c'est quoi ? ça sert à quoi ?

 

Le label Grande Cause Nationale existe depuis 1977

 

"En quoi consiste le label "Grande Cause nationale" ?

 

Ce label est attribué par le Premier ministre. Il permet à des organismes à but non lucratif ou à des collectifs d'associations, qui souhaitent organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique, d'obtenir des diffusions gratuites de messages sur les sociétés publiques de télévision et de radio (France Télévision et Radio France). Et ce, pendant une année entière. "Les présidents de ces sociétés déterminent les conditions dans lesquelles ils satisfont à cette obligation", souligne la circulaire du 20 septembre 2010. Elle précise également : "les organismes ayant bénéficié de cette assistance doivent, par la même voie, radiophonique ou télévisée, informer le public du montant des collectes réalisées et de l'affectation des dons"."

(source : portail du Gouvernement ICI)
En 2011, des progrès en matière de communication ont été fait. Le message devient audible depuis ... la dizaine de juillet.
En 2010, il a fallu que notre famille soit plongée au coeur même du sujet précédent, les violences faites aux femmes,  pour découvrir vers la fin d'oût, que la lutte contre la violence faite aux femmes était le thème de La Grande Cause Nationale 2010 !
Il m'a fallu attendre septembre 2010 pour entendre ou voir les premiers sujets sur les médias.
Et il me faut avoir été retenu par un petit bout de mon oreille et avoir envie d'évoquer le sujet pour découvrir ce que cela signifie vraiment et rien de plus pour nos dirigeants : une campagne de pub, juste une campagne de pub ... accordée à quelques organismes à but non lucratif pour "causer" sur le sujet de l'année, et le prétexte pour financer des boites de pub.
Et découvrir ou redécouvrir mon irréductible candeur ... Moi qui croyait qu'au moins, il ne s'agissait pas que de "baratin" mais de mobilisation des moyens pour une "vraie" lutte !

ruisseau de ruelle - reduc

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Si cela peut faire bouger les gens, bravo. Car le problème n'est pas des politiques, mais de l'égoisme. Chacun regarde sa soupe et ne veut pas la partager.
Il faut vivre au quotidien dans les associations pour se rendre compte qu'elles ont besoin d'aide. Peut-être des grands mots, mais derrière il y a quand même de l'action de la part des
associations à but non lucratif.

Bien amicalement, Maous



Répondre
J


Ah oui, les associatifs font ce qu'ils peuvent avec beaucoup de coeur et de perséverance. Ce que je dénonce ici, c'est évidemment bien autre chose


Bien amicalement itou ...



E


illustration de ce qu'est devenue notre société, croire que le gouvernement est en charge de tout, doit se mêler de tout, et est responsable du mauvais temps.


Alors que tout  simplement l'homme moderne s'est isolé des autres, dans un cocon de confort. avec son écran plat et son PC


2 anecdotes :


sur la solitude :



 dans le Tokyo des années 70, les habitants de tours modernes souffraient affreusement de solitude, jusqu'à ce qu'on leur installe des caméras, qui leur ont enfin permis de voir et parler
avec leur voisin d'étage. J'en ai rêvé, Sony l'a fait.


sur la toute puissance du gouvernement



Romain Gary raconte, dans un de ses romans, qu'il arriva, dans la Thebes ancienne, que les habitants descendent dans la rue pour exiger des prêtres l'immortalité



Répondre
J


la première anecdote est édifiante. La deuxième, je ne sais pas par quel bout la prendre ... pas sûr que tous les Egyptiens de cette époque aient désiré l'immortalité.



F


Mais c'est vrai cela: comment se fait-il que nous n'ayons des nouvelles d'une cause nationale ,qu'au milieu de l'année :6 mois perdus!


LA solitude existe plus souvent qu'on ne peut le croire . Bises



Répondre
J


Ben voilà ... Le temps qu'il faut aux paperasses administratives et aux autorisations puis à la collecte de fonds pour crééer les spots publicitaires, car c'est l'espace sur les annonceurs
publics qui est gratuit pour les associations labélisées pas les contenus !



M


Bonjour Jeanne,


Complétement d'accord avec toi. Société qui se regarde le nombril, éblouie par le factice, le bling-bling, qui perd ses valeurs au profit d'un tout petit nombre de personnes...


Bises


Martine



Répondre
J


pour paraphraser un auteur célèbre, c'est souvent beaucoup de bruit pour rien. sauf que là, il n'y a même pas de bruit !


Bises



M


"cause nationale"  la pénurie d'organes (à greffer) -  =  pas assez de morts sur les routes ---- cherchez l'erreur !!



Répondre
J


c'était il y a 2 ans ou 3 je crois. C'est aussi un des écueills de ces campagnes de soi-disant information qui se contentent de slogans à l'emporte pièce alors que chaque problématique mériterait
une vraie et profonde réflexion de tous les aspects des problèmes ...


Note que j'ai mis un S volontairement à solitudes. Il y a des solitudes volontaires qui n'ont rien à voir avec l'isolement et des sentiments de solitude au milieu d'une foule ...



Q


Hélas !


... le pire, c'est que c'est toujours comme ça. :(



Répondre
J


Des mots enocre des mots toujours des mots ...



P


cela ne peut se faire que dans les quartiers.


 


Hier, un gros incendie c'est déclaré dans une barre de la Villeneuve de Grenoble. Sur toute la hauteur de l'immeuble, une dizaine d'appartement ont été dévasté. Deux personnes se sont jetés de
leur balcon, un homme est décédé et la femme qui s'est jeté du 3 ème étage blessée. 14 persones emmenées aux urgences.


Et bien, les gens du quartier à 90% des émigrés se sont proposés d'héberger les sinistrés en attendant que l'office HLM puissent reloger une trentaine de famille.


Voilà la solidarité d'un quartier que Sarko vouait aux gémonies... Nous habitons le quartier à côté, à 400 mètres du lieu incendié...


 


Bel après midi



Répondre
J


C'est une belle histoire de solidarité que tu m'apprends ici. On devrait faire davantage écho de ces belles actions.


Par contre, l'incendie, brrrr... comment est-ce possible !


bises et belle journée pour demain



É


Bonjour Jeanne,


Au départ de ces campagnes, je m'étais dit, ah voilà des paroles intéressantes, des aides pour des causes sensibles vont peut-être apporter des débuts de solutions...


Depuis j'ai réalisé que ce n'était que des sujets de réflexion !!! De qui se foutent-ils donc, nous faire croire qu'ils vont s'asseoir autour d'une table, réfléchir, je pense que pour réfléchir
il faudrait avoir des neurones à la place d'un tiroir caisse !!!!


D'ici 2012 on a pas fini d'entendre de belles paroles....


Amitiés...écéa.



Répondre
J


Je vois que nous avons connu les mêmes desillusions


Amicalement



F


j'adhère entièrement à ton texte !


la SOLITUDE surtout ds les capitales, je pense, c'est un fléau


bises, Jeanne



Répondre
J


C'est un fléau partout. Celle des campagnes est encore plus ignorée que celle des villes. Il n'y a pas de concours de laquelle est la plus terrible, elles le sont toutes lorsqu'elles sont
isolmeent et détresse, mais on parle un peu de la solitude dans les villes, jamais de celle des campagnes.


bises



S


pour moi toutes ces soi-disantes grandes causes ne sont que des démarches habiles pour que messieurs les politiciens se ramènent les couvertures vers eux... je ne les crois plus et reste, même si
je parais dure, insensible à ce genre de "manifestation". C'est au quotidien, et avec mes propres moyens, et quand je le peux, que je mène ma campagne envers ces maux de la société.. bisous du
lundi



Répondre
J


Je suis bien d'accord avec toi. Mais si l'objectif est seulement d'en parler, encore faudrait-il que le message soit audible ! et relayé dans les Actualités
Bises 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères