Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 06:00

Souvenirs d'été, souvenirs d'enfance : 1 première séparation

 

En ce défi n°59, Jill Bill a mission de piloter les coques de noix des CROQUEURS DE MOTS sur la route de nos plus beaux souvenirs d'enfance de vacances d'été.

 

Mais comme je le lui indiquais en commentaire :

 

"Tu nous fais faire une cure d'enfance alors et il va falloir en privilégier un au détriment de tous les autres ..."

auquel Jill Bill a répondu :

"Mais tu peux très bien en décrire plusieurs ... pourquoi pas ?"

 

Sous-entendu, choix difficile pour ma tête emplie de ces souvenirs précieux, indélébiles et  bien plus précis ... pour ces quelques dix à quinze années lointaines, que toutes les années d'adulte, une bonne quarantaine, qui ont suivi.

 

Les bons, et les moins bons, c'est vrai, comme ce dépit, malgré la gentillesse de ma tante et de mon oncle, quand mes parents, que je suivais partout, sont allés sans moi, pour la première fois, au mariage d'un cousin auquel je n'étais pas invitée.

Ce n'était pas à mon intention spécifique mais dans les familles élargies très nombreuses, il faut bien à un moment donné mettre une limite. Pourquoi moi et pas mes frères et soeurs ainés (nous étions 7) et pour les plus âgés, leurs époux et leurs enfants, sans compter qu'il y avait d'autres cousins ...

 

Avec le recul, je me dis que mes parents avaient, pour la première fois de leur vie commune peut-être, l'occasion de faire un voyage rien que pour eux deux.

 

Peut-être pensaient-ils aussi, à juste titre, qu'il me serait plus facile d'apprécier mon prochain premier séjour en colonie de vacances. Mes colonies de vacances seraient ensuite une mine inépuisables de bons souvenirs.

Mais que j'étais chagrine d'être laissée hors de ces réjouissances ! 

 

Alors, au coeur solitaire de la nuit, pour me consoler de cette première séparation, dans la molle chaleur du lit de plume, après des journées gaiement remplies, je faisais défiler les souvenirs en cherchant à oublier les descentes de lit en peau de bête dont l'une des têtes ressemblait fort à un loup, et les ponctuations des heures sans sommeil par l'horloge de la cuisine et le coucou de la salle à manger. Elles étaient réglées exprès avec un léger décalage. Imaginez le bruit du temps vers les onze heures et les minuit !

 

J'égrenais les surprises des journées à la campagne rythmées par l'observation des tâches villageoises, comme le jour de lessive au lavoir. Mon souvenir récurrent à l'époque était celui de l'anniversaire de l'année d'avant.

 

Le sommeil me cueillait enfin et me transportait déjà au lendemain où dès sept heures du matin, la voix de la Marie du moulin me réveillerait inévitablement :

" Qu'e'q c'est-y qui dit l'baromètre pour C'tantôt ?"

Je me rendormirais une bonne heure ou plus, maudissant cette voix trop matinale que les "chut" de mon oncle ne calmait pas, en pensant aux appétissantes gelées de groseille et de framboise et au lait tout chaud encore, que la brave fermière venait de porter juste après la traite.

 

voyage putanges 030

 

A suivre ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
<br /> <br /> Des souvenirs d'enfance,  "sucrés-salés " en somme; de bons et de mauvais souvenirs ;un enfant n'oublie jamais ce qui lui  semble injuste .<br /> <br /> <br /> Vous étiez une belle famille!<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> A dire vrai, je me souviens avec plus de détails et d'acuité des bons souvenirs que des mauvais. question de caractère peut-être et aussi parce que globalement mon enfance a été heureuse<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> <br /> Bonsoir Jeanne,<br /> <br /> <br /> Le bonheur de se rendormir en attendant un bon petit dej... pour consoler une première séparation.<br /> <br /> <br /> Un souvenir, des souvenirs forts, dont l'ambiance résonne profondement en chacune et chacun<br /> <br /> <br /> Gros bisous <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Nous sommes beaucoup à avoir fait des expériences en clair obscur où joies  et craintes des nouveautés faisaient un coktail bizarre. Les lieux et les circonstances diffèrent mais les enfants<br /> font ces expériences, avec leur propre histoire et leur caractère.<br /> <br /> <br /> Bises et belle soirée<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Partir ailleurs, sans les parents, je n'osais même pas y penser quand j'étais enfant; mais ton récit me montre que j'aurais découvert plein d'autres joies et expériences...<br /> Merci de nous avoir embarqué(e)s  avec toi dans ce temps décalé.<br /> Mimi.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Sans doute ...<br /> <br /> <br /> Bises et belle fin de soirée<br /> <br /> <br /> <br />
Q
<br /> <br /> Merci pour ce partage, Jeanne.<br /> <br /> <br /> En te lisant, je me disais que mes parents n'avaient jamais pris cette journée à deux...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nous n'y pensons pas, lorsque nous sommes enfants... et pourtant, c'est vraiment important.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Douce journée à venir.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Je suis à peu près sûre que ce fut l'une de leurs  seules occasions, avec la complicité active de mes frères et soeurs aînés qui avaient dû ruser pour leur faire accepter de me confier<br /> pourtant en des personnes dignes de confiance.<br /> <br /> <br /> Douce nuit<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Un régal cette plongée dans l'enfance. Merci<br /> Anne<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> une remontée de candeur et d'innocence heureuse ...<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> on attend avec impatience la suite,<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> peut-être un petit bout demain après midi. <br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> Effectivement le choix est difficile tant de grandes vacances avec des souvenirs agréables... j'adore le réveil par la fermière  c'est du cru , mais le régal du petit déj à venir devait bien<br /> te faire pardonner sa voix matinale !! merci pour ce premier volet Jeanne, gros bizzzoux <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> et comme dit la rose au petit prince il faut bien supporter quelques chenilles pour connaître les papillons<br /> <br /> <br /> bises<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> <br /> cela rend nostalgique<br /> <br /> <br /> de repenser et d'écrire ces souvenirs<br /> <br /> <br /> tu es allée en colonie de vacances, moi non<br /> <br /> <br /> par contre, j'ai fait des colonies de vacances en tant que dîplomée de ce qu'on appelle maintenant le BAFA<br /> <br /> <br /> mais en internat avec des religieuses sévères d'un autre temps !<br /> <br /> <br /> que le monde a changé !<br /> <br /> <br /> et pourtant, nous ne sommes pas si âgées que ça !!!<br /> <br /> <br /> belle semaine, Jeanne<br /> <br /> <br /> bises<br /> <br /> <br /> françoise<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Je suis allée en colonie de vacances de 8 ans à 13 ans, 6 séjours, dont j'ai d'excellents souvenirs le plus souvent .... et quelques mésaventures.<br /> <br /> <br /> J'ai passé le BAFA mais n'ai pas eu l'occasion de l'utiliser. Il faut dire que j'étais très utile pour garder mes neveux et nièces ...<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Bonjour Jeanne, famille nombreuse famille heureuse... mais quand viennent les invitations... Alors un oncle et une tante feront l'affaire ma foi... J'aime bien le qu'est-ce qui dit l'baromètre<br /> pour c'tantôt d'une voix forte ! La gelée compensait ce sursaut matinal !  A suivre, l'expérience de la colonie sans doute... Merci Jeanne, merci beaucoup !  Bises de jill<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> entre autre oui la colonie. Mais pas aujourd'hui ... j'ai le dos douloureux et il me faut le ménager : donc pas (trop) d'ordi maintenant mais de la marche à pied dans la campagne en espérant que<br /> cela suffira à me remettre les vertèbres en place. Pas trop convaincue qu'il ne faille pas un peu plus que ça.<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> De très beaux souvenirs de vacances.... Merci. Belle journée chez toi.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> j'en ai plein comme ça ... comme beaucoup qui n'ont pas oublié tout à fait leur âme d'enfant<br /> <br /> <br /> belle journée chez vous avec le retour au calme post-orage<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> <br /> Je viens juste de poster un article à ce sujet.<br /> <br /> <br /> Défi bien réussi de ta part.<br /> <br /> <br /> Amicalement<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> Violette<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> merci Violette. tes souvenirs sont en demi-teintes, comme le violet, qui me renvoie à l'encre de nos encriers d'enfance<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Bonjour Jeanne,<br /> <br /> <br /> Quel régal cette lecture. Que j'aime! Tes souvenirs se superposent parfois aux miens . La fermière, le lait tout chaud sorti du pis. Les tartines à la gelée groseille-framboise, ou<br /> framboise-cassis.Le tic tas de l'horloge dans la nuit interminable... souvenirs, souvenirs...<br /> <br /> <br /> Merci pour cette évasion délicieuse<br /> <br /> <br /> Bises de bonne journée <br /> <br /> <br /> Martine<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> La saveur du lait cru, un privilège que tous les citadisn de l'époque n'appréciaient pas et qui, s'il était quotidien à la campagne à l'époque devient certainement de plus en plus rare<br /> maintenant.<br /> <br /> <br /> Bises et belle journée<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères