Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 16:20

~ Billet 230 ~

Pour les
Croqueurs de mots qui se nourrissent de mots de tête en vers par trois en triolets reliant un animal, un fragment de paysage, un moment de la journée, à une sensation, un mouvement.

Je recycle pour la circonstance en les reliant, des petits vers posés sur la gourmandise de petites bêtes.



Le bourdon vorace
Aspire avec gourmandise
La sève exquise








Petites bêtes pas bêtes
Le parfum guide au nectar
Suc ou bientôt miel







Au temps des asters
Une abeille est de retour
Avec le paon du jour





Jeanne Fadosi, 7 décembre 2008, 23 juillet 2009, 21 octobre 2009


Partager cet article
Repost0

commentaires

A

c'est très joli, et si bien dit !
Surtout le bourdon vorace enfoncé jusqu'aux ailes dans la fleur, on n'en voit que le bout, c'est excellent !



Répondre
J

Il était vraiment absorbé par sa tâche ...


L

Superbe... pas de problème tout y est... et en plus l'illustration..;bravo Jeanne...c'est très beau !  bisous et bonne journée...


Répondre
J

merci Bigornette. Belle fin de semaine. J'ai fait paraitre un avant gout des petits bonheurs pour le grand miroir. La suite pour Dana, demain matin.


E


osmose de la fleur et de l' insecte
amicalement
éva



Répondre
J

Oui, et pour longtmeps encore je l'espère


C

il y a les croqueurs de mots et les croqueurs de fleurs..
bonne soirée
clem


Répondre
J

Ils ne croquent pas, ils aspirent. Je ne sais pas si c'est mieux ou moins bien, c'est différent.
Il est tard. Je vais me reposer.
Bises


C

tout en légèreté ! et tout mignon à lire!
merci Jeanne
bisous


Répondre
J

Merci. Je viens de passer sur ton blog. Merci pour l'article. Je lui fais echo dès demain. Ce soir, je suis un eu flagada et je vais m'allonger avec un bon livre.
Bises


P

Ce sont les éclaireurs, bientôt l'escadrille va arriver !!!

Bises.


Répondre
J

Peut-être mais il est bien tard. Il y a deux ans je n'ai pas vu d'abeilles du tout.
Bises


C

Très jolies photos !!!!


Répondre
J

merci


M

Je découvre ton blog. De jolis vers en poésie et de belles photos. Amitié


Répondre
J

J'ai juste survolé et apprécié tes deux derniers poèmes. J'y reviendrai quand j'aurai plus de temps pour en profiter.
Merci de ton passage


A

bonne journée


Répondre
J

toi aussi bonne journée. Je n'étais pas encore debout (hi, hi). J'aimerais bien me sentir marmotte en cette saison


L


Jolis mots, jolis photos !



Répondre
J

merci


M

Plaisir de lire ces haîkus, tu devines combien je peux apprécier, moi qui me plonge dans ce style d'écriture de plus en plus...bonne journée


Répondre
J

Justement, tu es plus à même d'en voir les failles. J'aime beaucoup en écrire. J'en jette aussi.
Belle journée


N

tout est en harmonie, Bises Nicole


Répondre
J

Un instant suspendu, oui. Dans la durée c'est autre chose. J'étais inquiète pour les abeilles il y a deux ans, elles étaient revenues l'an dernier en fin d'été. Cette année je n'en ai vu qu'une ou
deux le week en dernier. Les bourdons ont l'air de prospérer en revanche
Bises


F

jolis vers!! la consigne est respectée!
et en plus de jolies images  pour illustrer,


Répondre
J

En même temps à par la contrainte du 3x3 on peut aussi faire des vers libres et sans rime


P

De bien jolies photos aspirant à la poésie .. .
@+ Bonne Soirée


Répondre
J

c'est vrai que j'écris souvent sur des photos. Il m'arrive aussi d'illustrer un texte
Belle journée


M


Comme elles sont belles tes photos !!!!
comme ils sont beaux ces mots !
bizoux ma ta²




Répondre
J

c'est gentil de venir ici. Je n'ai pas vu beaucoup d'abeilles, seulement des bourdons de toutes sortes. Seulement ce week end.
Je t'embrasse Marie


I

Un magnifique recyclage. J'admire les maîtres de Haïkus pour cette semaine. Bonne soirée Jeanne


Répondre
J

J'ai découvert cette forme il y a peu en recevant un livre en cadeau. et je m'y suis mise avec légèreté.
Belle journée


S


c'est un régal de regarder ces si jolies fleurs,
merci Jeanne d'être passée chez moi, lors de mon problème cardiaque, ce n'est pas la 1ère fois, hélas !
je dois être raisonnable, tu vois, là, je me couche, repos, repos, c'est un des critères pour éviter que cela recommence,
je t'embrasse fort
sarah


Répondre
J

Oui, il faut être raisonnalbe et avoir une bonne hygiène de vie. Le confort de vie en vaut la chandelle. Cela n'empêche pas d'apprécier de belles activités.
Je t'embrasse.


P

des ptites bêtes qui montent qui montent, photos et Haïkus magnifiques , fasila écrire pour Fadosi!


Répondre
J

Avec un sol doré à midi on arrive à toute la gamme. ...


B

Nourriture du corps et de l'esprit, tout en légéreté et douceur....simple comme une belle poésie.
Merci Jeanne
Bisous


Répondre
J

Et le miel est aussi une douceur
Bises


A

C'est superbe et se lit avec plaisir .
Bravo


Répondre
J

Merci. J'aime bien aussi quand tu nous offre en lecture tes haïkus


H

Bel imagination pour ce trio. J'ai eu du mal pour ce défi, il sera publié vendredi.
Bisous


Répondre
J

J'ai repris 2 haïkus déjà mis en ligne. Le retour récent d'une rare abeille a fait le 3ème.
Je prend note pour vendredi
Bises


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères