Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 16:00

18 septembre 1981

 

C'était il y a trente ans, l'abolition de la peine de mort.

 

Un progrès, ... je sais que l'on contrargumentera avec véhémence. 

 

La peine de mort est un meurtre légal qui ne fera pas rescuciter leur(s) victime(s).

 

Non ! Ne me dites pas que je n'ai pas de légitimité à évoquer ce sujet oh combien difficile ! et douloureux !

Car il y a à peine plus d'un an, on portait en terre ma petite nièce

Anne-Sophie.

 

Un progrès tardif ...

mai-juin 1791, Le Pelletier de saint Fargeau (soutenu par Robespierre, sic wikipedia !!!) dénonçait l'inéfficacité de la peine de mort et proposait des peines de substitution (ce n'est donc pas pour des considérations de droit humain)

 

Le 17 août 1830, une proposition de loi de Tracy   pour l'abolition de la peine de mort était déposée et discutée devant la chambre des députés et débouchait sur un projet d'adresse au roi demandant l'abolition. Cette avancée n'aboutira pas mais fera l'objet de discussions récurrentes pendant une dizaine d'années.

 

1848 : Le gouvernement provisoire, confirmé par l'Assemblée cosntituante, menée par Lamartine, abolit la peine de mort ... en matière politique (ce qui sauve probablement la tête de Louis Philippe, même si celui-ci est mort en exil en Angleterre en 1850)

 

1872 (3 janvier), Assemblée nationale, proposition de loi abolitionniste par Victor Schoelcher (qui avait échoué en 1851) et Louis Blanc ...

 

... pour n'évoquer que quelques dates d'un siècle de discussions.

 

1981, la France est le dernier pays de la Communauté européenne à abolir la peine de mort.

 

un progrès inachevé ...

 

car la peine de mort existe encore dans de trop nombreux pays dans le monde, y compris certains Etats des Etats-Unis

 

C'est pourquoi, il faut continuer à être

Ensemble contre la peine de mort

 

Un dossier sur la peine de mort a constitué par le sénat pour le vingtième anniversaire de l'abolition de la peine de mort et qui a été mis en ligne ICI

 

495px-Pisanello_010.jpg

fresque exécutée par Pisanello (1395 - 1455) Sainte Anasthasia Vérone) oeuvre d'art du domaine public trouvée sur wikimédia (un clic sur l'image pour les détails)

Partager cet article
Repost0

commentaires

G


Le film sur Robert Badinter, diffusé à cette date, montre la cruelle réalité du matin fatal. On ne peut déjà juger, ayant chacun une part d'ombre, mais encore moins donner la mort. L'humain est
le seul être vivant qui se permet génocides, crimes gratuits et cour de " Injustice ".



Répondre
J


Oui, j'ai vu le début. Je ne sais pourquoi je n'ai pas accroché. Peut-être trop lasse ...


Pour ce qui est de la cruauté "gratuite", c'est une idée fort répandue que les animaux n'ont pas ce comportement. Je ne suis pas sûre que ce soit une vérité bien étudiée ...


Bises et belle fin de dimanche



A


ils ne rêvent pas que de ça.... les attaques contre le planning familial et notre liberté qui s'éffiloche à grands coups ..... mais je  pense qu'on est à l'aube de grandes révoltes, les gens
ne vont pas se laisser piétiner éternellement



Répondre
J


Ma voilà rassurée, tu as retrouver le bon pied pour commencer la semaine () et demain je serai une retraitée solidaire
...



F


Merci jeanne pour cet article.



Répondre
J


C'est une date que d'autres 11 septembre fait passer en retrait et c'était pourtant une décision importante et courageuse et sur laquelle on n'est pas revenu, mais il faut rester en alerte car
les partisans de la peine de mort sont toujours là et rêvent de la restaurer



A


j'ai fait le tour des liens...... j'ai le sifflet coupé.....



Répondre
J


quand ce n'est que le sifflet, il revient vite pour pouvoir continuer à s'indigner



H


Voici un thème qu'on aborde peu !!!!


 


Je suis sidéré de voir le nombre de pays qui la pratique encore.


Je reste positive, il y en a moins que de ceux qui l'ont abolue.


 


Qui sommes nous pour juger de vie ou de mort ?


Et peu importe le crime, une vie retirée reste une vie et la mort n'efface jamais les douleurs.


 


Gros bisous Jeanne



Répondre
J


Positivons ensemble alors, il en reste, mais si l'on compte les pays qui ne l'ont pas aboli mais ne l'appliquent pas la liste est importante et s'améliore avec le temps.


Et pour ton com je suis entièrement d'accord avec toi.


Bises et belle fin de dimanche Harmony



C


Bel écrit ! Je suis entièrement d'accord avec toi .






Répondre
J


30 ans que la peine de mort a été abolie en France. Tant mieux, Il faut rester vigilant. Les Etats-unis l'avait aussi aboli complètement avant que les Etats soient libres de revenir sur sa
suppression.



E


Merci beaucoup pour ta réponse qui explicite les choses tellement bien. Je te disais que je partage et les arguments que tu évoques en quelques mots sont très intéressants.


Personnellement au delà de ça je suis persuadée qu'exécuter une personne ne règle rien... La mort n'est pas une punition dans mon esprit mais l'aboutissement de la vie. C'est certain que dans le
cas de victimes comme ta nièce on peut s'interroger sur l'interuption brutale de la leur. Personnellement je suis convaincue que la réincarnation existe même si je n'ai pas les certitudes de
certains sur le où, quand et comment. En tous cas, je suis intimement convaincue que les problèmes non réglés, non assimilés dans une vie sont à régler dans une autre. Dans le cas des criminels
je me demande parfois si la peine de mort n'est pas la pire des solutions car on leur offre une vie toute neuve sans qu'ils aient réglés leurs déviance... N'est-il pas plu intéressant de leur
donner la chance d'y réfléchir dans cette vie là en prison?... Voir de comprendre leur déviance et de réussir à changer?...


Bon je suis trop longue et c'est dur pour moi de dire exactement le fond de ma pensée qui est plus complexe que ça... J'espère que ces derniers propos ne te choqueront pas.


Bisous et encore MERCI pour cet article!



Répondre
J


C'est un sujet où il y aurait tant à dire en effet.


Merci de ce commentaire qui ouvre la réflexion sur d'autres chemins. 
Bises et belle fin de semaine 



Q


Je sais que tu as raison, et, pourtant, je sais que je serais capable de tuer si l'on faisait devant moi du mal à mon enfant.


 


Sommes-nous toutes des louves qui s'ignorent ?


Serais-je plus heureuse, ou du moins plus malheureuse si je le faisais ?


Je ne sais.



Répondre
J


La légitime défense, c'est bien autre chose que la loi du tallion. Mais je serais un maigre rempart ...



F


les hommes ont-ils le droit de juger d'autres humains, même les pires pervers ?


très bel article reprenant l'historique de ce sujet dramatique


encore que... par moments, j'aimerais bien qu'elle existe cete peine de mort, quand on découpe les gens en morceaux, qu'on les enlève et viole même les petits-enfants


RIP pour ta petite nièce


je la vois chaque jour, mais ne savais pas qui elle était


je t'embrasse fort, Jeanne



Répondre
J


Juger oui, il est nécessaire de juger, d'avoir une justice et des juges, mais s'abriter derrière la loi pour se donner le droit de tuer ?



M


- ent à "accompagnent", bien sûr !



Répondre
J


bien sûr ! Ca m'arrive souvent de laisser échapper des fautes d'orthographe ou de frappe en postant des commentaires. Je ne peux pas rectifier la tienne et c'est tant mieux. Mais devant mes
propres bévues, je regrette souvent de ne pas avoir un droit de rectification sur les commentaires que je poste. Certaines plateformes proposent une prévisualisation mais j'avoue ne pas prendre
le temps de cette relecture.


bises et belle journée



M


Bonsoir Jeanne, totalement d'accord avec toi. Bien sûr, en tant que proche des victimes, on doit sans doute passer par des phases où l'envie de vengeance nous taraude, on doit aussi ressentir de
la haine. Mais ces sentiments s'ils sont compréhensibles ne peuvent animer un état, une société. Un meutre légal, avec un gars, fonctionnaire, qui tue à notre place... Tu crois qu'il pouvait
dormir sur ses deux oreilles ensuite ?


Un monde civilisé ne peut accepter cette idée de tuer légalement. Donc bon anniversaire à l'abolition ! En espérant qu'elle devienne universelle... Il y a un homme aux USA qui sera sans doute
exécuté lundi...


Mes pensées t'accompagne dans le souvenir d'Anne-Sophie. Bises. Mireille



Répondre
J


La rage et la colère accompagnent la douleur, c'est inévitable et du domaine de l'émotionnel. Le monde civilisé devrait dépasser ces modes archaïques de fonctionnement. Je ne sais pas ce qui est
le plus scandaleux, les exécutions des siècles précédents ou cette torture morale des condamnés à mort qui, avec le jeu des procédures, attendent la sentence finale pendant des dizaines et une
épée de Damoclès de toutes les minutes. c'est invraisemblable !


Le condamné auquel tu fais allusion est toujours dans l'attente cet après-midi ...


 


Anne-Sophie ne reviendra pas et son meurtrier doit être justement condamné. Je m'en tiens là



E


Merci beaucoup pour cet article engagé et courageux. J'ai laissé un com' plus long sur celui d'anne sophie... Je partage ton  point de vue! bisous



Répondre
J


Il est un fait que ce cataclysme qui a endeuillé ma famille l'été dernier m'a replongé dans une réflexion sur la peine de mort. Et j'ai évité de trop raisonné pour ne pas saper mes convictions
profondes qui demeurent malgré tout contre la peine de mort.


 


Le discours sécuritaire et répressif actuel me confortent dans cette position. Mais ce n'est pas en quelques mots que je pourrais m'en expliquer.


 


Ce que je sais, c'est que le risque d'exécuter un innocent n'est pas une justification nécessaire, encore moins suffisante pour l'écarter. Quant bien même aurions-nous affaire à des coupables,
a-ton le droit de les faire mourir légalement ?


 


Sans même évoquer ceux qui, par leur puissance et leurs réseaux, ou leur capacité à nuire, ne seront jamais condamnés ...



C


C'était une sorte d'assassinat autorisé.


bonne soirée



Répondre
J


C'est exactement cela.



J


Bonjour Jeanne, un anniversaire oublié... Je n'aime pas la loi du talion, le dernier guillotiné chez vous c'était en 77 sous la présidence de VG d'Estaing... Certes il est des crimes
abominables.. tu cites ta nièces... Mais la peine de mort ne rend pas la vie aux victimes c'est vrai, l'emprisonnement à vie, priver de sa liberté, est peine bien plus grande à mon avis... Bien à
toi... JB



Répondre
J


C'est vrai aussi, il n'y a pas de solution "satisfaisante". Au milieu des années 1970, nous avions passé une année scolaire entière, avec toute une classe et leurs profs, à examiner, discuter
débattre de ce sujet dans tous les sens, et si cette réflexion a été très fructueuse, elle n'a pas permis d'apporter de réponse simple et acceptable en toute circonstance.



M


Une horreur pour ta petite nièce ... pfff ça existe encore "ça" de nos jours ? !!


la peine de mort ? -  trop facile .... pour certains assasins (par ex. d'enfants innocents... JE leur ferais PIRE que la peine de mort ou la prison ... la torture à vie (ben vi, certains
trucs me révoltent trop ) - mais bon ... heureusement c'est pas moi qui décide !!!


 



Répondre
J


Oui, mais cela s'appelle de la vengeance et ne sert à rien. qu'à l'escalade de la violence !



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères