Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 06:00

 

Jeudis en poésie libres pour les défis des CROQUEURS DE MOTS et pour le 115ème piloté depuis la Coquille par Cétautomatix sous les lumières du Néon de tricôtine. Pour guider nos pas il enfonce le clou en nous en remettant au hasard du destin ...

 

Un coup de dés jamais n'abolira le hasard*

Stéphane Mallarmé, édition posthume de 1915

 

Ce monostiche (ou monostique) est le titre d'un poème où il apparait de part en part par le jeu de la mise en page.

Ce poème se termine par ce qui pourrait être un autre monostiche :

 

Toute pensée émet un coup de dés

 

Pour une lecture confortable (visuellement, Mallarmé reste énigmatique) : wiki source - un coup de dés ...

la mise en ligne proposée par la BNF Un coup de dés ...

et si vous voulez le feuilleter comme un vrai livre CLIC 

 

Au hasard, je préfère le mot chance, même s'il veut dire la même chose (l'heur), on en retient plus le verre à moitié plein (bon-heur) que le verre à moitié vide (mal-heur)

 

Pokerwurfel_image-wikimedia_domaine_public.jpg

image de wikimedia versée par son auteur au Domaine Public

(CLIC pour informations) trouvée par l'article Jeu de dés

.

Monostiche ou monostique : poème d'un seul vers

Stéphane Mallarmé, 1842 -1898, poète français

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Bonjour, vous connaissez certainement Quentin Meillassoux et son approche analytique très sensible du Coup de dés, ici :
http://www.dailymotion.com/video/xmzafk_le-code-secret-de-mallarme-quentin-meillassoux-semaine-de-la-pop-philosophie-saison-iii_webcam

J'avoue que Mallarmé reste mon poète préféré, celui aussi de son metteur en scène avec qui j'espère à nouveau travailler!

amicalement

Jacqueline

beaucoup de travail de diction
http://www.youtube.com/watch?v=VS00aqEuWlo
http://www.youtube.com/watch?v=cs5Op5Oi9GE

http://www.youtube.com/watch?v=l1McoHXpbD0
Répondre
J


merci pour ces liens qui semblent fort intéressants.


Mais il va me falloir plus de temps pour en étudier posément la conférence



J
Merci Jeanne, hasard et chance sont jumeaux ma foi ! Bises
Répondre
J


voui et on peut ajouter aléas et vie aussi quelquefois.


bises



F
la disposition des mots est originale :un vrai coup de dés!
Le hasard est maître de notre destin mais je pense qu'on peut influer un peu sur lui! Bises
Répondre
J


Il a du passer du temps à cette mise en page qui permet plusieurs lectures à des degrés divers ...



M
La chance c'est un heureux hasard mais il existe des hasards malheureux comme tu le verras dans mon poème sur quai des rimes pour les jeudis en poésie.

J'espace mes commentaires pendant quelques jours, j'ai des textes à écrire pour mon autre blog (mon préféré que je délaisse car il demande beaucoup plus de temps) Quai des rimes :
http://quaidesrimes.over-blog.com et nous faisons conjointement quelques travaux dans la maison. Belle journée. Bises
Répondre
J


C'est le moment de faire des travaux. Longtemps chance et hasard ont été plus ou moins synonymes avec les mauvais(es) et les bon(ne)s hasards ou chances



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères