Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 14:00

 

Enriqueta l'avait annoncé sous le billet

Défi n°54 : il est temps de se souhaiter bon vent ...

 

Ma participation sur mon blog le 4 Juin. Je ne sais pas à qui je dois le dire car je ne comprends pas bien le fonctionnement des croqueurs.

Commentaire n°11 posté par enriqueta le 12/05/2011 à 20h50

 

Un peu de vent ...

 

Elle l'a fait souffler doucement, sur son blog, un vent léger, un vent de coeur

... Sa façon de participer depuis sa plate-forme hautetfort

au défi n°54 des CROQUEURS DE MOTS 

eolienneGiel - reduc

Eolienne, telle celles de mon enfance dans le bocage normand, il y en avait beaucoup. Et vous savez quoi ? Cette éolienne rutilante de l'éclat de son métal neuf dans la lumière brûmeuse, je l'ai vu et entendu fonctionner en 2009. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J


Bonjour Jeanne, je suis allée lire Enriqueta...   Le seul hic le bruit parait-il, je n'en ai pas près de chez moi...   Bonne semaine à toi   Jill 



Répondre
J


Le vent où qu'il soit fait le plus souvent du bruit ou plutôt il se comporte en chef d'orchestre dans le milieu qu'il agite avec plus ou moins de bonheur
Belle semaine 



F


tu as des ramifications partout


je viens de lire le texte en cliquant sur le lien


je suis fascinée par cette éolienne


je n'en ai jamais vue à part en photos


bonne soirée, Jeanne


je t'embrasse



Répondre
J


C'est sûr qu'il n'y en avait pas à la ville et ces éoliennes ont été délaissées dans les années 1970
Bises 



M


elle a bien résisté .... au vent et au temps alors !


il me semble que j'en ai déjà vu aussi des comme ça y'a si longtemps !


 



Répondre
J


Je crois plutôt à une reconstruction mais pourquoi pas ... A condition de les entretenir pour qu'elles ne fassent pas le boucan de celle-ci



M


Discrète, bonne soirée



Répondre
J


en atténuer le bruit serait encore mieux car je me souviens qu'elle grinçait avec un bruit ...



Q


Celle-ci est un peu perdue dans les feuillages, mais c'est vrai qu'on en voyait beaucoup... je les trouve plus douces que les grandes éoliennes que l'on monte aujourd'hui.


 


Autre temps...


 



Répondre
J


plus discrètes visuellement. Mais celle-ci aurait eu besoin d'un graissage car elle grinçait beaucoup en tournant



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères