Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:15

l'un des rares billets pour Coulisses, contrechamps et contre-chants

 

Dans les coulisses de mon défi n°49 sur le rien de lundi

Et RIEN ne semble avoir évolué si j'en crois le courriel reçu dans ma boite aux lettres de Médecins du monde logo medecins du monde

Pour accéder à la page, cliquez sur le logo.

Rien n'a change depuis ce billet que j'avais mis en ligne à l'automne 2008 : Solidarité ou charity business ?

Si peut-être, un frémissement de liberté, ... de l'autre côté de la mer.

Pour cela, il faut prendre la peine de lire tout le billet y compris le poème.

 

Sous le poème, écrit en 2007, avant la création de mon blog, j'écrivais modifié en mars 2008. Des corrections de style et de grammaire. et pour la mise en ligne j'avais édulcoré le vers "pour y faire allégeance au roi des ..." le mot original, je n'avais pas osé le mettre en ligne. La réalité dépasse ce mot tu.

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C


Un petit mot...


Bientôt, il sera à nouveau le soir (ici dans le sud de mon pays). Le dimanche sera fini. Je te souhaite ainsi qu'à ta famille une bonne
semaine !


Amicalement,


Cravo



Répondre
J


merci de ton nouveau passage. Combien d'heures de décalage entre la france et le brésil ? Je viens de finir de regarder un film qui m'intéressait à la télé et il est tard (23h30 presque) alors je
vais aller me reposer. Passes une bonne semaine aussi avec les tiens.
Amicalement 



C


Je passe te souhaiter un bon week-end, l'amie !


Bises amicales,


Cravo



Répondre
J


J'arrive un peu tard pour le WE même s'il dimanche n'est pas fini chez toi. Je te souhaite une belle et bonne semaine


Amicalement



H


Non, un toit ce n'est pas rien, ce n'est pas tout non plus (un simple toit est il suffisant pour vivre ?) mais c'est déjà beaucoup.


Quand on pense à tous ces locaux commerciaux, administratifs ou autres qui ne servent à rien et qui pourrai accueillir tant de monde.


Je pense récemment au expulsion des locaux d'AXA, inutilisés depuis des années et pas prêt d'être utilisé.


Juste à côté de mon lieu de travail, depuis quelques mois la maison de retraite a déménagé, les locaux restent vide, il était question de les réamménager au frais de l'établissement, le
département compte tirer profit du réamménagement, résultat, rien n'est fait et les locaux vont rester vide!; C'est inadmissible !!!!


Et oui comme tu le fait remarquer dans ton article, il y a bien trop longtemps que celà dure.


Je ne peux m'empêcher de penser à la promesse électorale de notre président.


 


 "si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas
de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera remis en
cause." 


 Je rentre de Paris avec mon
fils de 10 ans, il a été choqué de cette pauvreté, nous habitons à la campgne, ce n'est pas  un spectacle habituel ici.


Moi même la première que j'y suis allé, il est 11h du matin, tu marches, tu passes devant des personnes qui dorment dans un sac de couchage, tu les vois mais tu continues d'avancer sans même
savoir si ils sont vivant ou pas.


Bien sur on ne peut s'arrêter à chaque fois mais c'est quand même une marque de désintéret total. Je suis écoeurée de cette indifférence et pourtant c'est la vie de notre société.



Répondre
J


A la campagne, la pauvreté et même la misère, existe aussi mais elle se cahce dans des cabanes au fond des bois ou dans l'inconfort de maisons mal chauffées ...



Q


Un frémissement... et ici, on continue à faire semblant de ne pas voir.


Tu sais, Coluche avait créé les restos en espérant que ce ne serait que pour court moment... cela fait trop longtemps, et il y a de plus en plus de monde qui attend... qui a faim et pas les
moyens de se nourrir ou de se loger, même avec un emploi, ce qui est encore pire !


 


Tu as raison de râler...


 


J'ai lu, là-bas aussi.



Répondre
J


Oui, il serait bien déçu de voir que son idée provisoire n'a pas fermé boutique mais a au contraire si bien prospéré. 
Je râle mais ne peux pas faire beaucoup plus ! 



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères