Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 07:00

 

Je vous ai déjà fait part plusieurs fois de ma perplexité  à propos de ce jeu du mercredi ...

 

de ma perplexité à l'occasion de certains choix (perplexité toute subjective d'ailleurs, vue depuis ma toute petite expérience des prénoms)

 

de ma perplexité  lors de mes explorations  sur la Toile à la poursuite de quelques pistes  à utiliser dans mes petits délires.

 

Vital n'avait pas à l'origine suscité d'états d'âme ...

 

Mais aujourd'hui, je ne sais plus très bien ...

... j'en perd de ma vitalité

(même pas trouvé de smiley pour traduire cet état raplaplapla ...  

 

Quel aspect mettre en valeur ? Quels défauts, s'il en faut, pointer du doigt ?

 

le talentueux footeux ? (tiens je ne savais pas que Jill Bill était fan de foot ! à moins que ce ne soit l'écrivain ?)

le fringant chevalier ? (les guerres me font horreur, celles de conquête plus que toutes autres)

le défenseur des femmes perdues ? (celui-là me plairait bien, tiens, mais je n'aurais pas son courage)

le poète (plus imitateur qu'inspiré) ?

le musicien ?

 

Est-il le souffle qui anime, unit et désunit ce rock anglais ? celui qui égrenne ses notes telles une source claire (mettre le son pour suivre ce lien) ? , 

 

J'étais en panne d'inspiration, je dois bien vous l'avouer ... quand d'une oreille distraite j'écoutais sur France Inter les carnets de campagne de Philippe Bertrand, tout en épluchant quelques radis roses pour le repas.

 

Bernard Aubertin y décrit son métier, ses passions ... (si vous voulez l'écouter, l'entretien commence après l'intro d'environ 2mm50 et dure 6 mn)

 

 

Mon cerveau vagabonda vers ces lieux où j'avais eu le bonheur de sentir la vie vibrer, le soufle jaillir de ces tuyaux élégants élancés vers l'infini, dans l'harmonie de pierres qui n'étaient pas prisons et de silences écoutant le jaillissement de la musique. 

 

à Royaumont dans le réfectoire de l'abbaye, dans la nef de la cathédrale Saint Etienne de Budapest ou l'autre été, dans la collégiale de Surgères

 

Je ne sais pas vous, mais j'ai souvent eu la chance de visiter certains de ces lieux juste au moment où l'organiste s'y exerçait.

 

Vital, c'était une évidence, est l'Orgue, où la matière et l'âme du monde raniment le principe vital de ceux qui ont le bonheur de l'entendre, l'orgue qui est tous les instruments de musique en un, l'orgue, ensemble mécanique d'une complexité incroyable, qui réconcilie la machine et la vie !

 

orgue à Surgères 2

 

Je ne résiste pas à l'envie de retranscrire ici la citation de Louis Amstrong que vous avez lu en suivant la source claire.

 

"What we play is life"

Louis Amstrong

 

(ce que nous jouons, c'est la vie*) 

 

Clavecin, trompette, ?? quelle importance de les relier. Tout est musique, et toute musique est vie ; n'ayons pas peur de les unir, comme je l'écrivais déjà avec un autre des prénoms du mercredi Musique, Aristide !

 

* n'étant pas spécialement angliciste, j'accepterai volontiers une traduction plus fidèle à ce que dit Amstrong.

 

Dernière minute (mercredi 11h) glanée sur le blog d'Harmonie en y écoutant Bernard Lavilliers

 

"La musique est un cri qui vient de l'intérieur"

Bernard Lavilliers

 

 

La liste des prénoms chez Jill Bill

 

Mes prénoms saison1    Mes prénoms saison2    Mes prénoms saison3

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E

Vital évoque pour moi l'édifice Saint-Vital de Ravenne et ses magnifiques mosaïques byzantines.
Répondre
J


un bel édifice en effet selon les photos.



F

Bonsoir Jeanne


Un instrument qui chante la vie


C'est vital!


Bisous et belle soirée


Frieda
Répondre
J


Absolument et heureusement il y en a bien d'autres !


bises et belle journée



C

Une belle participation, j'aime beaucoup.
Répondre
J


merci



H

Vital, un prénom qui ne doit pas être des plus simple à porter !!!!!


Tant de choses sont vitales, tant de choses banales qu'on finit par oublier.


 


Tu te creuses la tête et tu nous fais toujours des articles intéressants.


 


Vital est l'orgue, la musique a toujours eu ce pouvoir liberateur de nos âmes, elle aide à vivre quelque soit les circonstance, elle donne la force, l'envie de se battre et le courage.


 


J'aime bien bien cet orgue vital.


 


Gros bisous Jeanne
Répondre
J


il faut une forte personalité et le dynamisme qui va avec ce que ce prénom suggère !


bises et belle journée



S

Superbe participation, bravo.
Répondre
J


merci Sofya



M

... moi je traduirais Amstrong ainsi :  "la Vie, nous la jouons" !!


ton Vital "le point d'Orgue", ça l'fait !


 Breizhbizz -
Répondre
J


et je crois que tu aurais raison aussi. Le double sens était sûrement volontaire dans la bouche de Louis Amstrong ...


bises du Vexin



F

Un instrument qui chante la vie , cela est bien trouvé pour ce prénom !


Tu as pris le chemin des écoliers pour y arriver mais le jeu en valait la chandelle! J'aime beaucoup les orgues ; j'ai eu la chance d'en entendre  jouer quelquefois.


bISES
Répondre
J


oui, je me suis laissée distraire en cours de route mais c'est la manière dont je musarde sur Internet. Privilège d'une retraitée à l'emploi du temps assez cool. Je ne pourrais pas me le
permettre si j'étais encore en activité !


bises et belle journée



U

Joli remue-méninge ! Vital t'a finalement bien inspirée ... L'intelligence est là : les idées viennent d'elles -même !
Répondre
J


ce qu'il y a de fascinant et d'inquiétant aussi pour le véritable remue-méninge, c'est qu'en siuivnat les liens, et en les tressant entre eux, il n'y a même plus besoin de se bousculer les
neurones ...


dans un temps maintenant fort lointain, j'ai pris le temps de réfléchir et d'associer d'autres écrits entre eux. C'est à ces longues heures d'entrainement que je dois de pouvoir faire ces liens
maintenant. Pas sûr du tout que cette capacité se serait développée en plongeant directement dans le google et autres moteurs de recherche actuels. Je m'y serais peut-être noyée !


bises et belle journée


ps. Je ne regrette pas le bon vieux temps rassures-toi. J'ai juste l'impression qu'on ne prned plus le temps nécessaire pour penser et pour agir ...



D

Bonsoir Jeanne,


Une subtile participation !


Bises


Dominique
Répondre
J


une fois de plus, mes flaneries m'ont conduit autre part que ce que j'envisageais ...


bises



I

Bonjour Jeanne.


Une fois de plus plus, je fais d'intéressantes découvertes chez toi. La citation de Louis Armstrong est superbe. Ce que tu as écrit à propos de Vital l'Orgue est très beau...
Répondre
J


merci de ce gentil compliment Isobel


a bientôt de te lire sur ton blog tout neuf



A

AH ! mon rêve d'avoir un si bel instrument !


l'organiste Auryne
Répondre
J


et la demeure capable de l'héberger aussi !


tu sais en jouer ?



P

c'est vrai, je trouve (comparer aux années 30 à 60) que les gens chantent moins qu'avant. Je me souviens de mes tantes qui chantait en faisant la cuisine. L'une italienne et l'autre française,
c'était assez courant. Mes oncles chantaient ou sifflaient au travail, et les dimanches les familles réunies, c'étaient les mandolines et l'accordéon qui étaient en plus de sortie...


 


Belle journée. Bises
Répondre
J


les chansons de maintenant on en entend ou trop ou pas assez et l'esprit zappe. en plus les mélodies ne sont pas construites sur des bases faciles à retenir ... C'est bien dommage. Nous chantions
beaucoup dans ma famille, tout le long du jour ...


bises et belle fin de journée



R

un vital orgue, j'adore


original


bisous
Répondre
J


Vital comme l'air qui fait vibrer ses tuyaux ...


bises



J

Vitale la musique certainement en ce moment la"primavera de Vivaldi" le "sacre du printemps de stravinsky" même les bluettes chantent dans nos têtes , ...hélas certains tambours
raisonnent (résonnent) mal


bonne journée
Répondre
J


il y a aussi des tambours qui résonnent bien et joyeusement comme ceux que j'ai entendu accompagnant un groupe de gospel l'autre samedi pour Mille choeurs pour un regard ...


Bises et belle fin de journée



M

Un beau tour d'horizon sur ce prénom Vital ! J'ai appris plein de choses... merci !!


Très bonne journée - bisous



Répondre
J


Moi aussi ... ce que j'en retiendrai dans quelque temps ... faudra un petit exercice de contrôle  sûr !


bises et belle fin de journée



C

Bonjour Jeanne ; cette expérience d'entendre jouer de la musique "en vrai" ( pas un CD que l'on passe) dans un édifice religieux , je l'ai faite souvent , et c'est vrai que c'est un moment hors
du temps ; mais aussi un retour à beaucoup de sérénité .


Bisous .



Répondre
J


je suis bien d'accord avec toi. Ce n'est pas que le lieu soit un édifice religieux qui rend cette musique si vibrante mais la qualité architecturale. L'un de  mes meilleurs moments de
"musique vivante" est un concert vocal dans un ancien hangar agricole réaménagé pour des spectacles et à l'acoustique incroyable !


bises



M

la musique est vitale, voui....
Répondre
J


Retrouver la nécessité de chanter et de jouer des instruments, pour le partage, pas pour le show business ... Je crois que cela adoucirait les moeurs aussi



J

Bonjour élève Jeanne...  Ne te torture pas en perplexité... le prénom du mercredi, faut bien en trouver, n'est pas là pour vous ronger les sangs mais pour vous amuser l'esprit...
 Nulle olbigation de tous les faire si vous n'y trouvez pas d'affinité, d'atome crochu comme on dit !  Merci pour celui-ci, orgue de lieu pieux ! J'avais le père d'une
amie d'enfance qui l'était organiste... ça vous fout la chair de poule !  Sois le bienvenu Vital parmi nous ! Merci à toi, bises de m'dame JB  
Répondre
J


ne t'inquiètes pas. Je suis une éternelle étudiante et j'aime me documenter. En général, ma frustration vient du manque de temps pour creuser tous ces chemins de connaissance que j'aurais envie
d'emprunter ...


Ma dernière professeur de musique à l'Ecole normale primaire était organiste. C'est une pratique instrumentale qui tient à la fois de l'art et de la performance sportive !


bises maitresse JB !



A

Magnifique !Tu fais bien d'avoir des hésitations, surtout quand elles te font déboucher sur une si belle conclusion !
Répondre
J


M'ont chagriné la façon réductrice de présenter le vitalisme par exemple et surtout l'usage en accrostiche comme moyen mnémonique assez glaçant ... (découvert dans l'article de wikipedia)



A

Je suis d'accord avec cette traduction.... et j'ai bien aimé que Vital soit un orgue.


Tu sais, la façon dont tu traites ces prénoms du mercredi me plaît beaucoup, même si je n'ai pas toujours le temps d'ouvrir tous les liens, ils permettent de suivre le chemin de tes réflexions.


 


... alors, je te vois restant sérieuse un moment avant te perdre dans quelque chose que j'appellerais "rêve" et qui me plaît beaucoup.


Merci pour cela, Jeanne.


Bisous et douce journée à toi.
Répondre
J


je mets mon cerveau en mode flottant et me laisse porter par les connexions et les coïncidences qui alimentent mon histoire. Je redécouvre ce que j'ai écrit comme pour Aristide et souvent cela me
rejouit plutôt que le contraire ...


Le rêve qu'est-ce ? une autre façon de vivre la vie, peut-être pas si stérile que ça ...


bises et belle soirée A



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères