Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 05:30

Je n'ai pas de poème qui me vienne spontanément à l'esprit pour le thème voisins, voisines suggéré par m'annette pour le défi n°58 des CROQUEURS DE MOTS.

 

Mais je vous ai sélectionné en fin de billet quelques liens vers quelques uns de mes propres écrits, en vers ou en prose, qui disent des voisinages et leurs heurs, tantôt agréables, tantôt non.    

 

Et pour ceux qui n'auront pas envie de suivre ces liens vers quelques autres de mes textes, voici ce joli poème de Marceline Desbordes-Valmore :

 

Les roses de Saadi

 

J'ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;

Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes

Que les noeuds trop serrés n'ont pu les contenir.

 

 

Les noeuds ont éclaté. Les roses envolées

Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées.

Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir.

 

La vague en a paru rouge et comme enflammée :

 

Ce soir ma robe encore en est tout embaumée :

Respires-en sur moi l'odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, poésies inédites, 1860

roses-anciennes.JPG 

Être vieux ?

 

Hommage à une discrète

 

Epitaphe à des chats : IV A Toby

 

Mes premières indignations

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Bonjour Jeanne, avec retard mais avec plaisir j'ai parcourru ton billet et ses liens dont certains sont bien émouvants ! merci à toi.


Très bon dimanche !






Répondre
J


tout aussi retardatiare que toi comme tu peux le voir. Mais l'été, c'est aussi le temps des pauses et des amis ...


reposes toi bien et à bientôt



H


Ce poème des roses est une merveille de parfums en mots, je le relis toujours avec grand plaisir.
Gros bisous Jeanne





 



Répondre
J


c'est un poème très imagé qui permet de s'y croire en effet


Bises



F


merci Jeanne


je respire l'essence de tes belles fleurs jusque chez moi


belle journée


bises



Répondre
J


j'aime beaucoup ce poème léger de cette poétesse belge trop méconnue



P


La coquine.... belle journée. Amitiés.



Répondre
J


une poésie à multiple lecture c'est sûr !



Q


C'est un poème que j'aime.


Merci pour ces rappels.


Passe une belle journée, Jeanne. Bisous.



Répondre
J


J'aime beaucoup cette poétesse trop méconnue.



J


Merci Jeanne !  Bon jeudi à toi !  Bizzzzzzzzz jill 



Répondre

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères