Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 05:00

~ Billet 384 ~

Une fois n'est pas coutume, ma petite contribution au prénom du mercredi, pour la guinguette de la Récréa-Bigornette se fera en prose.
L'autre jour, dans le matin blafard et givré, un mouvement attire mon regard de conductrice, loin devant, sur le plateau fraîchement labouré. Les deux longues oreilles dressées ne font aucun doute ; mais l'oiseau qui tournoye en plongeant au-dessus est trop loin pour que je le reconnaisse. D'ailleurs, vous êtes peut-être au courant de ma piètre connaissance en ornithologie (un petit tour par
ICI ou par ICI).
De loin, la vaillante hase semble bien en colère et course le rapace aussi hardiment que Don Quichotte ses moulins à vent. L'oiseau est-il alourdi par sa proie ou dérouté par la témérité de l'adversaire ? Il a fait demi-tour dans son vol mais peine à prendre de l'altitude. Rien d'apparent dans son bec ou dans ses serres. Est-il parvenu à ses fins ou la courageuse mère lièvre a-t-elle réussi à protéger sa progéniture ? C'est que son gîte, contrairement aux lapins plus sensés qui ont des terriers sous terre, est construit de manière rudimentaire à même le sol. Habituellement, en cette saison, les jeunes pousses plantées par les agriculteurs sont déjà suffisamment hautes. Mais l'hiver s'est attardé et lièvres et saison ne sont plus dans le même tempo.
Nous ne saurons rien de plus de cette scène fugace, aperçue loin devant nous, sur le plateau fraîchement labouré, dans ce petit matin blafard et la question restera : Wenefride a-t-elle sauvé ses petits ? ...

Si je peux mettre une photo ou un dessin ce sera mieux mais pour le moment je vais vous demander un effort d'imagination ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Voilà une prose agréable à lire, et qui varie des autres , j'aime bien tes mots
Bises et bon weed-end


Répondre
J

Une petite scène observée au loin en conduisant l'un de mes fils au train, sur une petite route de campagne
bises itou et belle fin de semaine


J

Super !
décidément elle a beaucoup inspirée cette Wenefride...
Bonne journée


Répondre
J

je crois oui même si je n'ai pas pu faire le tour des blogs les ratés d'internet et de OB m'ayant freiné dans mon élan.
belle fin de semaine


A

 j'espère que cette petite maman courageuse aura réussi à sauver ses enfants
  par contre il en faut du courage pour aller visiter  ces jours ci les blogs quelle galère
 mais bon quand on arrive c'est si joli à lire que....
 bisous de la grandmère de bretagne


Répondre
J

Je l'espère aussi mais rien n'est moins sûr. La vie dans la nature n'est pas douce pour ses animaux sauvages ...
Et oui, c'est la galère pour visiter les blogs. du coup, j'y vais encore moins et j'en suis (un peu) frustrée
bises avec encore du soleil, chic !


C

un texte très expressif.. j'aime beaucoup. 
clem 


Répondre
J

Une histoire vraie, sauf que ce n'était pas sur le labour mais derrière dans le champ qui était déjà ensemencé ...
J'ai du mal à déposer des commentaires en ce moment ...


F

On ne saura donc jamais  !!
Dommage ! on imagine très bien le tableau..
Bisous


Répondre
J

Et je manquais de temps pour décrire le jeu entre le soleil très bas, très blanc, aussi pale que la lune et des rideaux successifs de nuages semi transparents ... un ciel sorti d'un conte de
mystères ...
bises.
Je ne peux pas déposer de coms chez toi en ce moment mais j'aime bien ta walkyrie !


D

Je suis allée me renseigner sur le forum d'aide au sujet de la publicité Hotmail dans les commentaires. Il parait que c'est seulement pour quelques jours. A suivre... OB nous gâte en cemoment !

Bonne soirée.
Bisous.


Répondre
J

En attendant, sur la plupart des blogs, je ne peux pas déposer de commentaires !
bises et belle fin de semaine


L

Coucou Jeanne...en te lisant je pense au "lièvre de Vatanen" d'Arto Paasilinna... tu connais ?...Peut-être à tu fais une association d'idée comme ça commence par V et W pour attribué ce
prénom à une hase...En tout ca je trouve ce choix judicieux.. ça colle parfaitement et c'est en cherchant pourquoi ça collait si bien que j'ai repensé à ce roman et à cet écrivain finlandais...
J'aime beaucoup ce texte et du fait de la tragédie qui se joue, on imagine très bien la scène...
Si tu ne connais pas l'auteur, tu peux essayer de le lire , c'est un petit bonheur ses livres... quelque chose du conte ou de la fable en prose pour adulte...moi J'adore... Mais c'est vrai que
c'est particulier...
Merci à toi pour ce beau texte.... bisous et bonne journée Jeanne...


Répondre
J

J'ai bien du mal à déposer des commentaires depuis hier.
Le livre dont tu me parles, j'ai entendu le titre et tu me donnes envie de le lire. Je n'ai décrit qu'un mouvement réel observé il y a quelques jours vers 8 heures du matin.
Belle fin de semaine et bonne pause à toi. Prend soin de ta santé et profite du printemps qui arrive enfin


L

Bonjour Jeanne

Ta description est très parlante et ne t'en fais pas pour la photo !

Tu nous as transporté avec toi dans cette campagne et ce fut un plaisir !

Bonne journée, bises, Lyly


Répondre
J

De toutes façons entre la connection internet qui saute et OB qui rame dans ses fenêtres, je ne vais pas faire de zèle. Pas envie de me prendre la tête pour ce qui doit rester une distraction
bises et belle fin de semaine


A

J'espère qu'elle a réussi à sauver son monde, comment faire si la nature ne joue plus le jeu pour la cacher ???


Répondre
J

Même quand la végétation est plus fournie, leurs prédateurs ont des yeux perçants et le geste fulgurant et précis ...


R

je vais aller me promener dans le coin (en pensée bien sur) voir comment ils vont  après une telle frousse.
j'aime à penser qu'elle l'a sauvé.
bonne journée


Répondre
J

En fait, c'est le champ fraichement semé derrière le champ fraichement labouré. C'est fou ce qu'en quelques jours les feuilles ont poussé. Je pense que c'est de la betterave. Tu crois que tu vas
les revoir ?
belle fin de semaine.
Impossible pratiquement de déposer des coms depuis hier ...


P

Je pense qu'elle les a sauvé !!!! Bises !


Répondre
J

Je l'espère mais ce n'est pas une certitude !


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères