Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 23:00
~ Billet 260 ~

Je complète comme promis
le billet précédent.










1 Je viens d’être une nouvelle fois arrière grande tante.

2 La Calas a fait dévier le tracé d’une ligne électrique pour sauver un arbre que mon père devait faire abattre.

3 Je n’ai jamais été fumeuse mais je n’en ai aucun mérite car je n’en tire aucun plaisir.

4 L’été, j’aime mettre du vernis sur les ongles de mes orteils.

5 Sur une route de Yougoslavie, très loin de nos domiciles, j’ai croisé des amis faisant de l’auto-stop dans la direction opposée.

6 L’hiver, il m’arrive de dormir avec des chaussettes.

7 J’ai mis sur ce blog, une photo avec le livre Goncourt 2009, la veille de la remise du prix.


Rendez-vous demain pour mes aveux et pour la proclamation des prix.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 09:18

~ Billet 259 ~

Hier lundi 16, un commentaire de
Sarah Frane m'attendait à l'ouverture du blog :

je me suis arrêtée sous ce superbe cliché, qui me fait rêver et penser à Monet...

merci,

j'ai une petite surprise chez moi,

aucune obligation,

tu ne peux prendre que le prix, et rien faire d'autres,

pas de contrainte,

je t'embrasse en te souhaitant une belle journée

françoise Commentaire n°13 posté par sarah frane hier à 11h00

L'image qu'évoque Sarah est
ici

Et je suis allée voir son article du moment  
Je suis remontée jusqu'à
Harmonie37 pour capturer cette médaille offertee en partage.


et le mode d'emploi de ce tag.

raconter 7 choses inédites sur vous dans lequel se glissera un mensonge : à vous de trouver lequel.

Et choisir 7 boggueurs à qui décerner ce prix.

Je complèterai ce billet  mais les 7 choses inédites, il faut que j'y réfléchisse. Je n'ai pas envie de dire n'importe quoi et pour l'inédit, il me semble avoir déjà tant dévoilé.

Décerner un prix d'excellence est délicat. Difficile de l'offrir à qui veut le prendre. Il y a des gens experts en autosatisfaction, mais ce n'est quand même pas la majorité. En même temps, ce prix est à comprendre comme un clin d'oeil amical bien plus que comme une vérité même si, je le reconnais, il me fait plaisir de le recevoir de la part de Sarah.

Donc voilà, il vous faudra revenir demain pour les choses inédites et après demain pour les résultat de mon jury personnel. Me réunir avec moi-même suppose d'accorder mes agendas (sourires ...)

Et un grand Merci aussi à
Alice pour son souhait fleuri dimanche, sous le même billet à Monet.


ainsi qu'à Melly pour avoir déposé sans le savoir le 3000ème commentaire publié sur ce blog.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 21:36

~ Billet 251 ~

Eblouie par un arc en ciel irlandais chez Oxygène, (son article interlude Arc-en-ciel du dimanche 8 novembre), sur une proposition de pandora, je complète l'arc-en-ciel déjà mis en ligne. Celui-ci m'avait cueillie au réveil, un matin d'octobre 2008 et m'avait laissé le temps de l'immortaliser. Mon horizon ne me laissait pas le recul nécessaire pour le prendre en son entier. Pourtant, il s'agit bien du même.

arcenciel G - reduc

arcenciel M - reduc


arcenciel D - reduc

.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 17:22

 

salut02 - reduc


Il vous arrive, comme à moi du reste sur vos blogs, de passer ici juste pour dire bonjour, histoire de dire je suis là, je n'ai pas le temps ou je suis déjà passé, ou j'ai quelque chose à te montrer sur mon blog.

Souvent, ce petit signe est déposé un peu au hasard ou sur le dernier article.

Je suis toujours un peu gênée de ne pas respecter la logique des commentaires. Alors quand sur un blog, je trouve un espace qui a ouvert un  espace à ces signes faits en passant, j'en suis ravie, même si je ne les utilise guère, ayant souvent  envie de réagir aux articles que je lis ou/et que je vois.

Ce billet est ouvert pour vous permettre de déposer ces petits signes qui cousent les liens fragiles que la blogosphère permet au fil des vagabondages sur la toile et dans les communautés.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 09:03

~ Billet 208 ~

Simplement Merci


Il n'y a pas de compte rond à célébrer.
Il n'y a pas de franchissement d'une étape.
Mais le dernier billet fait au brouillon, que je me suis finalement décidée à publier, après bien des hésitations, a suscité des petits mots gentils. 
Ce sont juste des encouragements à accepter le réel incontournable.
C'est juste une nourriture du coeur.
Mais ô combien précieuse et d'autant plus nécessaire quand le moment est difficile.
Merci pour Pierre, merci pour Jacotte.
Merci de tous vos témoignages de sympathie !

Je laisse à Alice le soin de vous souhaiter un bon dimanche 
comme elle a eu la gentillesse de le faire dès ce matin.

(gif animé supprimé pour faciliter la migration de mon blog vers la nouvelle plateforme de OverBlog)
.


Partager cet article
Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 20:07

~ Billet 203 ~

Samedi, un commentaire d'Alice me prévenait d'une douceur à cueillir sur son blog.

 

Difficile de ne pas l'accepter, même s'il récompense quelques petits gestes, car je ne crois pas être gentille. J'ai même, vu l'air ambiant, une humeur de râleuse ces temps-ci.

J'ai prévenu dans ma présentation qu'il y avait des indignations nécessaires ...

Quant à l'attribuer à des blogueurs et blogueuses, il en faudrait sept. La blogosphère foisonne de gentillesse et j'évite les fâcheux. Alors, ... Il est tard ce soir et le violon qui s'étire à la télé après ce merveilleux film Valse avec Bachir m'incite à rester dans le domaine du général.
Ce soir de la journée internationale pour la paix, je dédie ce certificat à tous ceux qui, à leur petit niveau, s'efforcent d'entretenir autour d'eux des relations apaisées.
Tous ceux qui s'efforcent de vivre en respectant la dignité des autres.

Cette attitude ne veut pas dire faiblesse et quand certains se croient tout permis au nom de la liberté de ceci ou de cela, je fais de la résistance.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 09:21

~ Billet 199 ~

Je ne sais si vous vous souvenez, au début de l'été, j'avais écrit que
le crieur voit plus loin. Sauf que deux mois surtout de loisirs, sont bien vite passés.

J'y écrivais que pour le rapprochement des cultures, qui sera le thème de l'année internationale de l'ONU en 2010, mais aussi parce que c'est ma profonde conviction qu'il faut vivre ensemble et le mieux possible, je disais que j'avais découvert les cycles de cours et de conférences du Centre Civique d'Etudes du fait Réligieux.
ccefr prog2009 - reduc
Vous avez sur l'image le lien vers le site de cette association pour les fondamentaux. Pour les actualités, les pages sont en cours de mise à jour.

C'est aussi la rentrée des conférences et des cours.

Dès demain jeudi 17 septembre

Un grand moment pour la connaissance et la culture

 

Le Centre Civique du Fait Religieux (CCEFR) organise sa conférence de rentrée

le Jeudi 17 septembre 2009 à 20h00

Salle des fêtes de la mairie de Montreuil

(Métro mairie de Montreuil)

 

           Sur le thème :         Mythes et légendes : Quand l’humanité se raconte ?

           animée par Henri PENA-RUIZ

           Philosophe, maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris

 

 

               Entrée libre

Et le Jeudi 24 septembre 2009 le cycle qu'est-ce qu'un mythe ? commence par Comment  les récits religieux nous aident-ils à penser ? Réflexion sur la fonction symbolique et exemples, par Henri PENA-RUIZ.

Bien entendu, mon cerveau, viscéralement attaché à son indépendance de pensée (même illusoire ...), enclin aussi à réagir avec coeur, a déjà très envie de réagir à l'intitulé de cette première intervention. Peut-être mes questionnements trouveraient-ils quelques éclairages.
Quelles questions :
D'abord, avant même de se poser la question du comment, je me pose la question du :
La prise de connaissance des récits religieux nous donnent-ils à penser ?
Est-ce une aide ?
En quoi les récits religieux, les mythes, portés dans les cultures traversées par nos ancêtres, orientent-ils ou encadrent-ils notre pensée ?
Dans quelle mesure ces cadres interviennent-ils dans les démarches scientifiques y compris dans les sciences dites dures et y compris dans les tentatives de s'en affranchir ?
Bien entendu, la répétition de l'expression est volontaire, et aucunement dans une volonté stylistique, bien entendu, j'ai beaucoup de questions dont celles-ci et aucune réponse.
Ne pas avoir de réponse ne m'empêche aucunement de vivre avec bonheur et me poser des questions sont la première nourriture, vitale, essentielle, de mon esprit.

Vous retrouverez le titre et les dates des prochains cours dans le billet
Le crieur voit plus loin...

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 09:25

~ Billet 189 ~

Ce billet fait suite aux billets 184, 185 et 186

N'allez pas jeter les Lagarde et Michard aux orties. Les questions complétaient judicieusement l'extrait de Montaigne pour lever les ambiguités progressivement, en provoquant chez le lecteur une nécessaire démarche de documentation complémentaire.
Ne croyez pas non plus que cette étape avait été escamotée !
En témoigne ce carnet retrouvé.



Mais sans doute mieux qu'un laïus, les vers du poète seraient appropriés :

 
FABLE XI

LES DEUX AMIS

Deux Vrais Amis vivoient au Monomotapa :

L'un ne possédoit rien qui n'appartînt à l'autre :

Les amis de ce pays-là

Valent bien dit-on ceux du nôtre.

Une nuit que chacun s'occupoit au sommeil,

Et mettoit à profit l'absence du Soleil,

Un de nos deux Amis sort du lit en alarme :

Il court chez son intime, éveille les valets :

Morphée avoit touché le seuil de ce palais.

10   L'Ami couché s'étonne, il prend sa bourse, il s'arme ;

Vient trouver l'autre, et dit : « Il vous arrive peu

De courir quand on dort ; vous me paroissiez homme

À mieux user du temps destiné pour le somme :

N'auriez-vous point perdu tout votre argent au jeu ?

En voici. S'il vous est venu quelque querelle,

J'ai mon épée, allons. Vous ennuyez-vous point

De coucher toujours seul ? Une esclave assez belle

Étoit à mes côtés : voulez-vous qu'on l'appelle ?

— Non, dit l'Ami, ce n'est ni l'un ni l'autre point :

Je vous rends grâce de ce zèle.

Vous m'êtes en dormant un peu triste apparu ;

J'ai craint qu'il ne fût vrai, je suis vite accouru.

Ce maudit songe en est la cause. »

Qui d'eux aimoit le mieux, que t'en semble, Lecteur ?

Cette difficulté vaut bien qu'on la propose.

Qu'un ami véritable est une douce chose.

Il cherche vos besoins au fond de votre cœur ;

Il vous épargne la pudeur

De les lui découvrir vous-même.

Un songe, un rien, tout lui fait peur

Quand il s'agit de ce qu'il aime.


Jean de La Fontaine (1621-1695), Fables, Livre huitième, fable XI
Hachette,1994, pages 320, 321, conforme aux  éditions de 1883 à 1892 dans la collection des grands écrivains de France.

Laissons d'autres aspects du texte qui appellent le débat et concentrons-nous sur l'amitié.

Voici sur le même thème quelques autres vers du même poète dans une autre fable

« Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose:

 Rien n'est plus commun que ce nom,

Rien n'est plus rare que la chose. » 


Je vous laisse, si le coeur vous en dit, trouver dans quelle fable, Jean de La Fontaine a bien pu écrire cela.

.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 18:00

~ Billet 186 ~

Voilà, j'ai passé le témoin de l'amitié virtuelle.
J'ai trouvé des citations à la pelle !

"Qu'un ami véritable est une douce chose."

Ce n'est pas de Montaigne mais de Jean de la Fontaine.

Et pourtant, des sites en nombre non négligeable l'associent comme moi à Montaigne à propos de son ami La Boétie.
J'ai même trouvé ce qui suit entre[...], mélange qui induit en erreur.
Malheureusement je ne retrouve pas le site aujourd'hui :

["Que sais ?  Qu'un ami véritable est une douce chose.      (ce que j'ai souligné ne fait pas partie du chapitre)

Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais,

 je sens que cela ne peux exprimer qu'en répondant :

parce que c'était lui, parce que c'était moi… ".

Michel de Montaigne,

Essais, chapitre sur l'amitié


Les Essais de Michel Seigneur de Montaigne. À Paris chez Abel Langelier, au premier pilier de la grande salle du Palais. 1595.]

L'édition en a été postume, Montaigne n’a cessé de les retravailler jusqu’à sa mort en 1592.


D'où venait donc cette étrange conviction. J'ai donc été droit sur l'étagère où dormait depuis si longtemps la référence de mes souvenirs littéraires.

lagardecouv - reducOui, je les ai gardés !
lagardepdegarde - reduc










Voyons de plus près :
chapamitie1 - reduc
Un autre extrait présente un titre mis entre guillemets
guillemets - reduc
car il reprend le titre donné par Montaigne au chapitre dont est extrait le texte.
titrecite - reduc
Pour cet extrait du chapitre XXVIII du livre I De l'Amitié, point de guillemets pour le titre ! Est-ce à dire qu'il a été donné par les auteurs de la collection. La dernière question posée en exercice renvoie à la fable de La Fontaine Les deux amis.

Il n'aurait sans doute été superflu de préciser dans une note d'où venait cette phrase, retenue par coeur et sans effort, tant elle sonne bien, par des générations de collégiens et lycéens.

C'est aussi pour éviter autant qu'il est possible de propager des imprecisions et des erreurs, que chacun doit référencer aussi précisément que possible ses sources de documentation.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 15:30

~ Billet 185 ~

Voilà, j'ai passé le témoin de l'amitié virtuelle.

Qu'est-ce que l'amitié, qu'est-ce qu'un(e) ami(e) ? Question intemporelle, question sans réponse définitive !

 

Ma soeur en avait reçu cette définition, brodée avec coeur par une de ses amies.

amitiebrodee - reduc
 

J'avais spontanément en tête une phrase que je croyais de Montaigne, mais était-ce de lui ?

"Qu'un ami véritable est une douce chose."


Elle m'en a donné du fil à retordre, cette réminiscence ! 

Je suis allée sur mon moteur de recherche habituel du côté des citations. Comme toujours elles se contredisent allègrement les unes les autres.

 

Parmi les premières explorées entre cinq cents sur evene.fr

En voici trois qui m'interpellent

 

« L'amitié totale est universelle. Et seule l'amitié universelle peut être une amitié totale. Tout lien particulier manque de profondeur, s'il n'est ouvert à l'amitié universelle. »

  [Jean Guitton]
Extrait de Mon testament philosophique  Editeur : Presses de la Renaissance

Publication : 1/1/2007

Ca c'est un truc de catho, pardon, d'homme de foi, quelqu'en soit la religion. Je n'en suis pas capable et qui en serait capable sinon un dieu tel que nous avons l'art de les inventer !


Quelques citations plus loin, mais pas tellement, j'en découvre une autre qui me convient mieux, mais qui renvoie l'amitié encore à un idéal inaccessible, de l'ordre du sacré.

« L'amitié est une religion sans Dieu ni jugement dernier. Sans diable non plus. Une religion qui n'est pas étrangère à l'amour. Mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible. »

  [Tahar Ben Jelloun] [+]

Extrait d' Eloge de l'amitié 

La soudure fraternelle

Editeur : Arléa

Publication : 15/5/1996


La troisième contredit la première.  

« La grande différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité. »

  [Michel Tournier] [+]

Extrait de Petites proses 

Il y a réciprocité certes, mais pas forcément symétrie. L'un épaule l'autre quand l'autre ne peut épauler personne.

Et ma première citation ? ma requête était citations sur l'amitié. Je retourne sur le moteur de recherche pour la célèbre phrase ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères