Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 05:00

 

A la barre de ce défi n°127 des CROQUEURS DE MOTS, enriqueta nous convie à la bibliothèque pour une découverte de notre choix

 

Je l'ai trouvé dans ma bibliothèque. Minuscule et manquant d'air entre deux tomes du "Lagarde et Michard"*, il était effrayé à l'approche de mon plumeau dont il n'avait nul besoin. C'est un éclat de ses paillettes qui avait attiré mon attention. Sur ces étagères rarement visitées, il avait miraculeusement échappé aux grains de poussière qui accablaient ses voisins de solitude. Je n'ose imaginer son sort si j'avais eu le courage de brancher l'aspirateur. 

Les pages en étaient toutes blanches. Instinctivement, je le blottis quelques secondes dans le creux de ma paume, pensive. Je réfléchissais déjà aux quelques mots que je confierais à cette miniature. 

Surprise ! les pages s'étaient délicatement couvertes de fines rayures. Plus étrange encore, dans cet incubateur improvisé, le jaune s'accentuait, virait progressivement à la couleur de l'encre violette de mon enfance. En fermant les yeux, j'en venais à en respirer l'odeur aigre qui se mêlait à celle de la poussière de craie. Mais déjà la couleur virait au gris et la couverture me devenait presque brûlante. 

Je le posais sur le marbre de la cheminée. Les lignes restèrent, entre gris et brun. Cela ressemblait à un texte. Mais voilà. comme l'ouvrage, les caractères en étaient minuscules. Ma loupe de couture, pourtant assortie d'une lampe, et qui m'était si utile, n'avait pas la puissance nécessaire. Je ne sais pourquoi j'ai pensé aux lunettes des girafes du zoo voisin. Vous pensez bien qu'il me fallut parlementer pour leur emprunter ce précieux instrument. C'était exactement l'outil qui convenait. 

Enfin ... si l'on veut bien admettre que j'avais toutes les peines du monde à les faire tenir sur mon nez.

Le texte était devenu bien visible ...

Mais tout aussi hermétique.

De vagues souvenirs de vacances dans les pays nordiques me fit penser à des caractères runiques.quelques requêtes sur le moteur de recherche confirmèrent mon intuition.

Il n'y avait plus qu'à s'atteler à la tâche. Elle était immense !

Je vous épargne les difficultés rencontrées depuis lors. J'ai pris pendant des années et des années mes quartiers dans le département de la littérature traditionnelle du Grand Nord. Depuis tout ce temps j'ai pris la couleur et l'air de ces lieux.

Que dites-vous ? vous voulez  le résultat de mes premières recherches ?

Je crois bien que je tiens le titre de l'ouvrage. C'est déjà ça :

"Le Grand Livre de Lilie put chien"***

Hmmmmm ! j'ai comme la très vague impression que la traduction est encore aproximative. Et dire que j'y ai passé même des et des nuits dans la bibliothèque désertée ...

 

- pardon madame,

- ...

- je voudrais découvrir Tolkien**.  Par quel livre dois-je commencer ?

- adressez-vous au bureau là-bas, jeune homme, vous voyez bien que je ne suis pas bibliothécaire.

livre-miniature1---reduc1.JPG   livre-miniature2---reduc1.JPG

livre-miniature3---reduc1.JPG

 

Vos participations sont à signaler en commentaire de l'article 

 

* Collection de textes pour l'étude du français au collège et au lycée classés par siècles et qui a servi d'outil de base à des générations d'élèves

** Tolkien, 1892 - 1973, écrivain, poète et universitaire anglais

*** clin d'oeil à nini peau d'chien, chantée par Patachou, à lily de Pierre Perret et bien sûr aux Lilliputiens de Jonathan swift dans Les voyages de Gulliver.

.

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 08:10

 

Mais où avais-je la tête la semaine dernière ?

Encore à déguster une visite prévue et douce, de celles qui sont rares et précieuses ...

 

Pardon, pardon, j'aurai dû plus tôt le faire. Mais il n'est pas trop tard n'est-ce pas ?

Un grand merci pour tout ce que vous a inspiré cette photo. Je suis ravie du succès qu'elle a eu et me suis délectée de vos lectures.

Elles aussi, j'en suis sûre, depuis leur paradis des chaises et des tables ...

 

Les participations sont accessibles depuis le blog des Croqueurs de mots car dômi en a mis les liens dans cet article : Défi 126 , à la barre Jeanne Fadosi : 

 

N'hésitez pas à y signaler les oublis et omissions en commentaire

 

chaises - reduc1

.

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 06:00

 

Croqueurs et tous les amateurs qui aiment jouer avec les mots

à pleines dents ou bouche édentée* ...

 

Oui, le défi n°127 est affiché à la hune du navire de Enriqueta, et plus précisément ICI

 

qu'on se le dise et qu'on affute les crayons,

qu'on emplisse les encriers,

qu'on mette nos imaginations en ébullition,

ou qu'on se laisse aller au fil des livres ...

 

* la bouche édentée en ce moment c'est moi 

 

avatar-blog-1170648801-tmpphpMB7iXu croqueurs

***

*

Partager cet article
Repost0
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 05:00

 

Oui, c'est moi, Jeanne musicale comme dit l'une de mes visiteuse, qui tient la barre de ce Défi n°126 des CROQUEURS DE MOTS.

 

 

chaises - reduc1

 

 

La table :

- Ah les filles ! vous voilà ! Je vous attendais plus nombreuses.

Les chaises :

- C'est que ... Certaines rêvaient d'escalader des montagnes

Beaucoup d'autres sont restées ... par goût casanier ou par nécessité.

- Le plein air à la campagne, regarde-moi ça ... écoute ... Sens ...

- Mouaih ... Je rêvais de l'océan, moi, il est où l'océan ? C'est bien là qu'on allait, non ?

- Chut !!!! Respire ... Pose toi un peu. Laisse les embruns t'en apporter juste les sensations. La brise légèrement mouillée, Le goût du sel, l'iode et le varechs. Il est tout près l'ocean. Juste derrière la dune de ce côté-ci, juste derrière le bois de ce côté-là.

La table :

- Oh, les filles ! Profitez de ces derniers instants de tranquillité avant ces deux mois d'été.

Soupirs !

Tu croyais quoi ? que tu serais en vacances ?

Les chaises, ensemble :

- Ben ... oui ? pas toi ?

La table :

- Si au début. Mais j'ai vite perdu mes illusions.

Les chaises, ensemble :

- Quand ?

La table :

- Quand j'ai entendu dire :

"Les illusions, il faut s'assoir dessus si tu veux réussir dans la vie."

Une chaise :

- Tu l'as cru ?

La table :

- Ben oui, il avait l'air très sérieux.

Les chaises, ensemble :

- Hmmm ...

Long silence ....

L'autre chaise :

- Dites-moi ...

La table et la première chaise :

- Oui ?

L'autre chaise :

- C'est quoi "réussir sa vie ?"

 

Rassemblement pour indiquer ses participations et prendre connaissance des autres participants sur le blog des Croqueurs de mots et plus précisément 

Défi 126 , à la barre Jeanne Fadosi : 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 03:00

 

le-defi

 

Défi n°126 "Les chaises  ...  "

 

Vous vous souvenez des chaises d'Emile ? Mais si ! Eglantine, qui vient de me passer la barre, avec l'assentiment de dômi, nous les avait présentées au défi n°111, le 11/11 dernier.

 

C'est l'été, du moins dans l'hémisphère nord,

les oubliés sur la terrasse se retrouvent ici

 

chaises---reduc1.JPG

A vous de vous laisser inspirer par cette image,

en prose ou en vers, avec ou sans dialogue

 

Publier pour le 30 juin à 8 heures

personnaliser votre titre en remplaçant ... par vos propres mots

(programmer et  aviser le blog des Croqueurs de mots de votre participation)

 

Sans oublier les jeudis en poésie du 26 juin et du 3 juillet. 

Si vous avez besoin d'un fil conducteur pour les poèmes,

pourquoi pas "attente" et/ou "chaise(s)"

.

Rassemblement pour indiquer ses participations et prendre connaissance des autres participants sur le blog des Croqueurs de mots et plus précisément 

Défi 126 , à la barre Jeanne Fadosi :

 .   

Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 04:00

 

Défi n°125 des CROQUEURS DE MOTS selon la feuille de route de Eglantine-Lilas

Vous visitez Le Louvre, c’est la fin de journée et fatigué (e) vous vous asseyez un moment sur un banc, devant le tableau de la Joconde qui vous interpelle...non, non vous ne tombez pas en syncope !

Enfin, selon "la feuille de route" ...
Comme souvent j'ai fait un pas de côté. Mais je suis sûre de votre indulgence.
.
C'est la fin des visites. Ouf ! la journée est finie !
Bonsoir Mona. Quelle joie de te retrouver sans tous ces visiteurs amassés qui se dévissent le cou. Ils veulent tous te voir. Ils me font traverser au pas de charge des salles entières pleines de merveilles uniquement pour ton regard énigmatique. Tu le crois toi ? Combien me disent alors, dépités, ah c'est ça. Je sais que tu n'as pas la parole mais je sais aussi que tu entends bien pire.
Ne me dévisages pas ainsi. Qu'est-ce que j'y peux moi s'il y en a qui s'attendaient à voir l'Origine du monde ?
Le Louvre c'est La Joconde. L'autre, c'est Orsay. 
Evidemment, ils t'aperçoivent à travers une forêt de têtes plus ou moins bien soignées, doivent supporter le mélange détonnant des parfums. Ce ne sont pas tous des n°5 ou des L'instant.
Tu dis ? Combien de groupes aujourd'hui ? Oh ça a bien tourné. huit. Un peu radins sur le pourboire mais gentils. Sans ces horribles mômes traînés pour leur culture et qui ne sont que l'alibi de leurs parents. Il y a bien eu quelques couples illicites que j'ai failli égarer. Une grande classique.
Bon excuse-moi, mais je vais me détendre un peu les orteils. Je n'en peux plus de monter et descendre toutes ces marches dans ces escarpins imposés. Je peux enfin enfiler des chaussures plus confortables.
Quoi, ça sent bizarre. Tu ferais bien d'en faire autant avant la soirée qui t'attend. Visite privée de VIP très spéciaux.
Ah, je suis ravie que tu prennes tes aises Mona. Promis, je ne dirai rien.
Evidemment, je sens aussi. Cela fait combien de temps que tu macères sans bouger ? vingt-quatre heures ?
Oups il est tard ! il faut que je file. A demain soir. Ah non, demain c'est mardi, jour de fermeture. A mercredi alors. Té, tu es invitée à La cour de récré de JB. Ca te botte ?
la-joconde-se-repose---Copie.jpg

 

Rassemblement pour connaitre les participations

sur le blog des CROQUEURS DE MOTS et plus précisément ICI

et n'oublions pas notre rendez-vous sur mon blog pour le lancement du Défi n°126 lundi 23 juin au matin

.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 08:40

 

... Eglantine-Lilas, dite aussi mère-grand

 

Feuille de route affichée au mât de misaine pour une croisière de la quinzaine, mât rebaptisé pour la circonstance mât du défi n°125

Qu'on se le dise et qu'on prépare les encriers ...

 

bateau 133

 

En attendant, vous aimerez peut-être apprendre ce qui a guidé mon choix pour le défi n°124 en suivant le Vent et océan ...

et ou raccrocher les wagons du dico des citations avec le X ou le W

 

 

Dernière minute : vu la vacance prolongée de la prise de quart pour le défi n°126 et l'appel du pied que m'a fait Eglantine, j'ai courageusement offert mes services à dômi, qui les a accepté. A vos risques et périls sachant que je n'ai pas du tout le pied marin.

.

Partager cet article
Repost0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 05:00

 

      Lundi sous le signe de la crémaillère avec dômi, le nouveau commandant de bord des CROQUEURS DE MOTS à la barre en mer pour le défi n°124

 

 

- Alfred, mon trésor, as-tu préparé quelque chose pour lundi ? dômi serait déçue si nous arrivions les mains vides. 

- Pas encore George. Quelle pièce devons-nous honorer déjà ?

- Quel étourdi, tu le sais bien pourtant, nous avons hérité du ...

- Parles plus fort je n'entend rien

- Approches que je te le dise à l'oreille, je n'ose

C'est L. p..... e...... 

- Ah oui, quelle idée !

- Franz et Frédéric ont marié leur talent pour faire chanter la salle de musique,

- Charles a préparé un sonnet pour la bibliothèque

- Charles ? Tu sais ses sentiments à ton endroit Chérie. Il va donc falloir l'éviter ...

- Le grand Escoffier se dispute la cuisine avec Dumas père ...

- Mais pourquoi ne t'y colles-tu pas à la tâche ma douce fermière ? Après tout, son entretien est une affaire de femmes ...

- Quoi ! Alfred, quel horrible réac tu fais ! Quand je pense que le grand Gandhi lui-même, à l'effroi de sa femme, considère que tout le monde doit faire sa part des plus viles tâches.

- Tu regardes trop la télé ma Georgette. Qui te dis que c'est bien la vérité ?

- Tu verras, tu verras, l'égalité entre hommes et femmes on finira par y venir.

- tu sais pourquoi ce n'est pas le cas ?

- parce que vous vous croyez supérieurs ?

- non, parce qu'on se souvient ...

- de quoi ?

- de Cléopâtre, d'Hélène, d'Elisabeth, des Catherine, de certaines Marie, Je continue la liste ?

- Allons mon grand il faut toujours que tu exagères tout ! Il y a plus de Cosette que de Lucrèce Borgia. Tu devrais t'activer, Totor attend au moins un madrigale de ta part.

- Sincèrement, George, cette pièce ne m'inspire pas, tu sais comme je redoute ce temps où rien ne va !

- Heureusement, mon cher Maurice a pallié notre embarras. Il m'a fait parvenir ceci par la malle-poste d'hier. L'auteur sera honoré que tu te l'attribues, ça te va ?

- Absolument, c'est dômi et ses croqueurs qui vont apprécier.

- Tu crois ?

- mais oui, je crois

- bon d'accord, mais je vais y apporter des corrections, c'est horriblement banal

- comme tu veux, de toutes façons, on t'en attribuera le génie et mon Maurice en endossera le vulgaire ...

 

A lire L. p.... e.......

 

une version de son histoire sur wikipedia

une autre version de l'histoire sur le site publicitaire d'une marque de papier toilette

 

 torce30---reduc1.JPG

 . 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 08:00

 

Comme vous le savez sans doute, Tricôtine a passé le gouvernail des CROQUEURS DE MOTS à dimdamdom59, renommée dômi avec un chapeau pour en prendre le commandement.

Pour plus de commodité et d'ouverture, elle a donc déménagé La Coquille ICI

 

Il était tout à fait logique qu'elle fasse elle-même la première feuille de route de l'équipage où les vétérans dont je suis espèrent la prise de quart de "jeunes" pmousses. 

 

C'est ce qu'elle a proposé dès vendredi 23 mai 2014 en nous proposant un Spécial crémaillère à publier lundi prochain 2 juin.

La poésie du jeudi demeure aussi et elle nous propose d'y publier des poèmes sur la crémaillère.

hmmm ... j'ai des doutes sur ce mode de cuisson sur une mer si agitée ... (sourires ...) Je suppose qu'il est toujours possible de poétiser à la carte si le plat du jour n'inspire pas les papilles ...

 

La Coquille semblait fragile, maintenant, elle est surtout ... chargée et bousculée par la houle.

 

bateau_133.gif

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 05:00

 

Jill Bill est la la barre de ce Défi n°123 des CROQUEURS DE MOTS sous le directoire conjoint de Tricôtine et de Dômi

Elle nous demande de nous mettre dans la peau d'un agent immobilier pour y vendre une maison ... Clic ...

Mais avec tous les CROQUEURS DE MOTS sur le coup, celle-là risque d'être déjà vendue !!!

Ouf il en reste une en vitrine :

 

Investisseuse, investisseur ! Ne passez pas à côté de cette perle rare !

A vendre l'Hôtel des Courants d'air, immeuble de bon rapport

Squat toujours plein. Longue liste d'attente de candidats.

facile à aérer, facile à habiter. Autonettoyant.

(aucun ménage ni aucun rangement à faire, pas de poubelles à sortir). 

Eclairage public illimité. (réverbères de nuit, le jour en fonction de la météo)

Musique d'ambiance gratuite. (Chants d'oiseaux, musique concrète, musique des rues)

parfums d'ambiance aux particules fines.

Style Art Déco avec quelques imitations Art nouveau.

L'Agence vous fournit les agents de recouvrement des loyers.

 

Entrez, entrez, ne faites pas la timide ma bonne dame !

Franchement, je serais à votre place, je n'hésiterais plus, c'est vraiment une excellente affaire, qu'en dites-vous ?

- ...

Tenez, vous signez là. 

- ...

Pas de problème une croix suffira ! Je vous emmène pour la visite ...

 

Samaritaine-reste---reduc1.JPG

.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères