Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 09:00

 

A relier à C'est-ce quoi un méchant ?, écrit en mettant en réserve cette liste et la phrase qui suit, aux adjectifs limités et réducteurs qui ne me satisfont pas. La suite m'a été inspirée par les commentaires sur "un méchant"

A suivre avec Gargouilles    

 

Qu'est-ce que le bien et le mal ?

Le beau et le laid ?

Le bon et le méchant ?

Le bonheur et le malheur ?

Le sain et le malade ?

Le juste et l'injuste ?

Le jour et la nuit ?

le clair et l'obscur ?

Le noir et le blanc ?

Le lourd et le léger ?

Le rapide et le lent ?

L'intuition et le raisonnement ?

L'induction et la déduction ?

La liberté et la contrainte ?

Le cru et le cuit ?

Le chaud et le froid ?

La nature et la culture ?

Le hasard et la nécessité ?

La vérité et le mensonge ?

L'écrit et l'image ?

Les lettres et les chiffres ?

La ville et la campagne ?

Soi et les autres ?

La terre et le ciel ?

...

 

Pensées binaires, pensées sommaires, pensées ordinaires, en jachère, banalement répandues ...

 

Le manichéisme1, si mal nommé, serait facile ?

Il est, et sans doute pas seulement en raison de sa facilité

Il est l'alibi de la paresse, l'outil de la vitesse, le carburant du train fou qui mène le monde

Il est caméléon, capable aussi de prendre l'apparence de la complexité

 

 

1. - Le manichéisme en son sens commun décrit le fait de penser le monde en le divisant en deux et en deux seulement (le bien et le mal, les bons et les méchants)

Le manichéisme est  une religion, créée par le Perse Mani au IIIe siècle après JC et visant à faire la synthèse entre le zoroastrisme (1ère religionn monothéiste, née vers babylone au VIe siècle avant JC), le bouddhisme et le christianisme. Loin de diviser l'univers en deux domaines étanches et ennemis, il insiste sur la dualité en toute chose, dont l'être humain.

Les partisans de Zoroastre et ceux du Christ le combatirent. Le manichéisme a eu plus d'audience en Afrique du nord jusqu'à la généralisation de l'Islam et en Asie (Chine et Mongolie) jusqu'à la fin du  Xe siècle et a pu survivre au-delà à travers son influence dans d'autres pensées. 

Mani-Jiroft_tabriz_museum.JPG

deux serpents entrelacés, symbole de la dualité,

musée de Tabriz (Azerbaïdzan) IIIe millénaire avant JC

cliché de Fabien Dany licence créative commons (informations et utilisation Clic)

.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:00

 

Un commentaire m'a interpelé à propos des dieux d'Isidore

 

Du coup, j'ai bien envie de revoir ce film de Claude Lelouch Le Bon et les Méchants, 1976

 

"Je ne savais rien, ne connaissais rien

Je prenais la vie comme elle vient ...

 

C'était l'insouciance ..."

Jacques Dutronc, La ballade du bon et des méchants

 

 

le-bon-et-les-mechants.jpg

 

quelques définitions glanées sur la Toile :

méchant

méchant -wiktionnaire ; méchant - Larousse ; méchant -cnrtl (centre national de recherches textuelles et lexicales)

 

Je n'ai pas trouvé la bonne requête à proposer pour accéder à des définitions de méchant utilisé en substantif (nom commun) 

.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 07:39

 

10 mai 2014 :

 

Journée nationale (en France) des mémoires de la traite,

de l'esclavage et de leurs abolitions

 

Parmi les dates et les commémorations en tous genres, depuis tant et tant d'années, il manquait un rappel d'autant plus essentiel que ce fléau absolu perdure plus ou moins clandestinement, avec la complicité passive de tous ceux qui en profitent (et chacun en profite sans se poser de questions sur les conditions de ce qui fait leur notre confort)

 

Fers_esclave.jpg

Fers esclaveCC BY-SA 3.0Antoine Taveneaux, travail personnel

 

Pourquoi le 10 mai ? les dates possibles étaient nombreuses. Celle-ci cristallise deux dates lourdes de sens 

Celle du 10 mai 2001 où en dernière lecture au Sénat, la loi du 21 mai 2001 a été adoptée à l'unanimité. Dans cette loi, la France est le premier Etat au monde à reconnaitre l'esclavage comme un crime contre l'humanité.

Celle du 10 mai 1802 où le colonel Louis Delgrès a prononcé sa célèbre proclamation de résistance et d'aspiration universelle à la liberté contre le rétablissement de l'esclavage.

 

A tous les esclaves des siècles et des millénaires passés

A tous les esclaves ignorés d'aujourd'hui

Aux centaines de filles (et de garçons, ça existe)

menacées ou réduites en esclavage,

au grand jour avec l'arrogance et la morgue des sectes

ou dans l'intimité de pratiques invisibles

 

 

Esclavage

Abolition de l'esclavage

Bambini-_Niccolo_-_Der_Raub_der_Sabinerinnen_-_18th_c.jpg

Niccolo Bambini, L'enlèvement des sabines, peinture du XVIIIe siècle

.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 11:00

 

16e édition du Printemps des Poètes
8 mars - 23 mars

 

Vaste question sans réponse à laquelle j'ai bien envie de convoquer Michel de Montaigne sur le doute, Blaise Pascal sur le pari et Alain sur le bonheur, mais si, et Karl Marx (traduit en français) le vrai, pas la pâle et hideuse caricature qui en a découlé,  et Groucho Marx, le poète en images du cinéma muet, Clément Marot et François Villon et Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire, enfermée que je suis aux limites de ma langue maternelle.

 

Vaste question plus vaste encore lorsque je l'élargis à la poétique de toutes langues, de Goethe et Holderling à Oscar Wilde et T.S. Eliot, de Li Po et Zuhayr à Pablo Neruda ou Arun Kolatkar...

 

Le brave est pour moitié langue, pour moitié coeur,

quant au reste ce n'est qu'apparence de sang et de chair !

Le vieillard qui déraisonne ne se fera pas sage, il est trop tard.

Le jeune homme qui déraisonne s'assagira.

Nous demandons, vous donnez, nous redemandons, vous donnez,

mais qui trop souvent demande sera un jour privé.

Zuhayr, poète arabe pré-islamique, vers 530 - vers 600-630 ?,

traduction sur wikipedia

 

16ePdP-Aff_40x60-BD.jpg

 

et n'oubliez pas joyeux CROQUEURS DE MOTS encore sur OB ou ailleurs, que le défi n°119 sera lancé depuis le Quai des Rimes lundi 17 mars vers 8 heures du matin (heure de Paris eet de la chaume)

dixit la Coquille des Croqueurs, sous la houlette de Tricôtine, toujours bien occupée qui reste fidèle aux feuilles de route. (clic sur la coquille ci-dessous)

avatar-blog-1170648801-tmpphpMB7iXu croqueurs

***

*

Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 11:00

 

Traditionnellement les duels autorisés puis interdits mais tolérés étaient des affaires d'hommes

 

Mais il faut bien constater que vers la fin, les affaires d'honneur entre hommes concernaient souvent des femmes.

 

Quid des femmes alors ? les duels entre femmes ne furent pas si exceptionnels qu'on peut le croire.

Comme l'indique cet article fort bien documenté Les duels de femmes

duel-de-femme.jpg

 

Mon esprit curieux a aussi voulu savoir s'il pouvait exister des duels mixtes (entre une femme et un homme).

Là au sens strict de duel de sang, je n'ai rien trouvé, mais en revanche j'ai trouvé une réflexion sur une question éminemment sensible datant de 2010 :

 

Femmes vs Hommes: Le duel. Quel sexe est le plus intelligent?

 

qui conduit vers un test toujours mis à jour ...

 

Ca promet !

 

et plus sérieusement : Arrêtons de dire aux filles qu'elles sont nulles en maths (article de l'express 22/11/2013)

.


Partager cet article
Repost0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 08:00

 

glané chez Lili la rebelle

 

Ce cancer donne mauvaise haleine

Il se nomme : BÊTISE HUMAINE !

 

lettre-Bpeint.jpg  B comme bêtise, braconnier, bouchon, béquée, bonté, banane, beignet, bigre, beauté, boucher, bout, bout-en train,  ...

 

C comme cancer, cancre, cancaner, croire, contre, comme, commencer, continuer, ... con

.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 15:03

 

Aphorisme trouvé en citation sur le blog de Aude Terrienne

 

C comme créer, commencer, continuer, conserver, courir, ...

A comme avancer, aller, attendre, atteindre, assimiler, assembler, accepter ...

 

Mettre au repos mon bras douloureux : impératif

D'où la nécessité de restreindre mes bavardages au clavier

 

Pourquoi est-ce que je commence ce nouvel abécédaire ? Des abécédaires, j'en ai déjà exploré plus d'un sur mon blog, notamment en poésie.

 

 

Ce que vous passez des années à créer, certains pourront le détruire

en un instant. Créez de toute façon.

Mère Teresa*

 

* Mère Teresa, de son nom patronymique Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, née le 26 août 1910 à Üsküb, Empire ottoman, et morte le 5 septembre 1997 à Calcutta, Inde, est une religieuse catholique albanaise


(NB Je n'ai pas les moyens de vérifier si cet aphorisme est ou non de mère Térésa. Même après avoir retrouvé deux variantes du poème d'où serait tirée cette phrase que l'on retrouve sur plusieurs sites de bonne foi et aussi sur des sites de développement personnel. Et perso, j'ai autant de réserve pour ces marketeurs en bien être que pour les prosélythes de toutes les religions) 

      Désolée, agnostique je suis, agnostique je demeure ...

lettre-Apeint1.jpglettre-Cpeint.jpg 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 07:00

 

""Le pardon sans l’oubli, la vérité sans la vengeance." Voilà, outre la constance dans le combat et le courage, la principale leçon de Mandela.

Voilà ce qui réunissait autour de sa mémoire tant d’hommes et de femmes venus de tous les horizons. Jusqu’à quelques chefs d’État ou de gouvernement, présents ce jour-là, qui se conduisent habituellement comme des forbans. Mais leur présence était un hommage du vice à la vertu, ce qui vaut toujours mieux que l’inverse."

C'est ce qu'écrivait Bruno Frappat dans les lignes du journal La Croix le 13 décembre 2013 aux heures où l'on fêtait devant le monde entier Nelson Mandela

Et il ajoutait :

"Ni vérité ni réconciliation, chez nous. Pendant des décennies, on fit comme si Vichy n’avait pas existé. Insidieux poison que celui du déni : il empêche les hommes de se regarder en face. Mais il encourage le goût de la vengeance et du ressentiment. Mandela avait peut-être, dans sa prison, médité sur le cas français : cette manière de passer sur le passé une éponge rougie par le sang."

 

en évoquant les lendemains de la deuxième guerre mondiale et ses suites jusqu'à aujourd'hui.

Il pourrait en être dit ainsi de bien d'autres conflits passés et présents.

 

Sans oublier évidemment nos vécus privés et leur lot de vilénies et d'infamies.

 

Je suis comme beaucoup en admiration devant ce que la puissance de la volonté et du désir a réussi à obtenir et à éviter pour passer de l'apartheid à la réconciliation en Afrique du Sud ; sans être dupe de toutes les imperfections et les misères et violences résiduelles, des non-dits restants des reculs devant l'ogre de la marche du temps mondial.

 

Un bain de sang a été évité, une transition a été possible.

 

Je reste cependant réservée sur les limites de l'exercice qui me semble non renouvelable.

Ma pensée achoppe en particulier sur la notion de pardon. Cette idée généreuse d'empreinte "bien pensante", je bute dessus. Je la trouve, dans bien des cas d'escalades de la violence, inopérante. Même quand les torts sont partagés. Ce qui n'est pas forcément le cas.

 

Il y a des pardons impossibles. N'est-il pas alors possible de faire la vérité, sans l'oubli et sans la vengeance ? 

Il est des pardons impossibles. C'était une belle invention pour la paix. Il faut inventer d'autres chemins en ces temps de moindre crédulité et de plus de consciences réclamant leur liberté de pensée, mais aussi en ces temps où l'art de la communication et de la manipulation des foules n'a jamais été aussi puissant, pour dépasser ces traumatismes, ces événements irréparables, ineffaçables et construire des avenirs apaisés, en se défiant de toutes les hypocrisies et de toutes les rancoeurs, blessures qu'il faut cicatriser sans en ouvrir d'autres.

 

barriere-givree---reduc.JPG

.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 15:00

Dans la suite de mes réflexions de dimanche Berck plage ... l'incompréhension !

mais pas que ...

 

La colombe assassinée, de Henri Laborit

Sous-titre : La violence et l'agressivité dans la société

 

"... dans l'ignorance de ce que nous sommes et avec un discours logique toujours prêt à fournir un alibi aux meurtres, aux guerres et aux génocides, quelque chose peut-il changer ?"

 

Celles et ceux qui passent régulièrement sur mes pages connaissent l'un des événements qui fait mon chagrin, mais surtout pourquoi j'en parle ...

 

Pour faire évoluer les comportements en témoignant

 

même si mon envie profonde et pour la tranquillité de mes proches, je préfèrerais faire silence et me concentrer sur le présent et les temps à venir.

 

Mais justement, se taire, c'est aussi éluder les questions du pourquoi, se fermer le chemin pour comprendre ou du moins pour chercher à comprendre.

 

Aujourd'hui, l'Homme au chapeau melon de Magritte, vu sur le blog de mamazerty, m'a renvoyé à l'expression

La colombe assassinée

 

Pourquoi ? je ne saurais dire. Je pensais à la colombe est blessée de Jacques Brel, que j'ai évoquée récemment.

 

Comme à mon habitude, j'ai eu le réflexe de requérir sur Google (désolée de citer ce moteur de recherche, c'est le plus performant et tant pis si dans ses fiches, je serai étiquetée comme écoutant Radio libertaire).

 

Bon, je n'aurais pas dû écrire cela j'ai déjà perdu une partie de mes lecteurs ...

Tant pis, ils ont tort en se privant d'en savoir la genèse, mais tant pis.

 

Car je suis en train d'écouter, enregistré sur cette radio et diffucée sur YouTube, un entretien, ou plutôt un monologue exemplaire de Henri Laborit sur l'agressivité, à propos de son livre

 

La colombe assassinée, éditions Grasset, 1983

 

Si le sujet vous intéresse, je vous encourage à réserver le temps nécessaire pour écouter attentivement cette leçon magistrale d'un grand penseur et d'un grand biologiste.

 

La colombe assassinée, Henri Laborit sur Radio libertaire

 

Les jeunes générations n'ont peut-être pas entendu parler d'Henri Laborit. J'en frémis. Ce n'est pas si loin pourtant.

Rapellez-vous le film Mon oncle d'Amérique, d'Alain Resnais, en 1980

 

Henri Laborit, 1914 - 1995, médecin chirurgien et neurobiologiste, essayiste, inventeur du premier neuroleptique pour le traitement de la schyzophrénie. 

L'un de ses grands mérites a été de porter les neuro-sciences à la compréhension du grand public, mais cela lui a valu aussi de ne pas recevoir le prix Nobel pour lequel il avait été nommé.

 

colombe rd 

.

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 09:00

 

      encore un brouillon daté du 18 novembre 2012 que je sors de l'oubli...

 

pensée floue - reduc1    

"La pensée, on l'oublie trop souvent, est un art, c'est-à-dire un jeu de précision et d'imprécision, de flou et de rigueur."

Gérard Namer


pens-e-blanche2.jpg 

 Pensées floues sur le temps du blog

La minute à venir,
le temps présent pour la vivre,
elle est dépassée.

     Jeanne Fadosi, samedi 19 septembre 2009

 

bleuet-bleuissant-et-tremblant---reduc1.jpg

bleuet qui, aux alentours de la fin de l'année 2008, voulait faire un rêve de paix.

J'écrivais sur ce blog

 

Son rêve est bien malmené en ce moment et pourtant, l'oeil de l'appareil photo avait même réussi à capter le bleu des pétales, avant qu'il ne se désèche tout à fait. Image floue, normal, l'âme n'est normalement pas visible, il faut vous en contenter !

 

Je ne sais pas ce que j'écrirais en cette fin de septembre 2013

 

reverberes-dans-la-brume---reduc1.JPG

« Il y a des régions qui doivent rester obscures. Ni floues ni ignorées mais simplement privées de la mémoire des mots. »

Hammerklavier, Yasmina Reza, 1999

 


 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères