Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:30

Toute une vie d'indignation,

de résistance,

d'engagement,

de témoignage, 

de partage,

de lucidité ...

 

J'ai bien entendu dans ma tête depuis ce matin l'envie et l'idée d'un billet d'hommage à Raymond Aubrac, né Raymond Samuel

Un commentaire de M'zelle Jeanne sous Le don de sa vie  m'y encourage un peu plus

 

"Je partage ...

Quelquefois s'indigner n'est pas assez fort !

Trop triste "

 

 

J'ai appris la nouvelle ce matin. Hier soir, j'ai regardé "Un village français" sur France3,un téléfilm à voir absolument, suivi d'un documentaire de 7 minutes environ de Jean-Pierre Azéma. C'est pendant ce documentaire Les résistances en 1942, mis en ligne sur le site 11 avril 2012

 

97 ans ... toute une vie riche ... de bien autre chose que ces richesses terrestres possédées ou plus souvent convoitées par ceux que font trembler les sirènes de ce monde de paillettes et de casino sans frontières.

 

Mille fois cet homme aurait pu avoir la tentation de la capitulation ou du suicide.

 

Mille fois, il s'est relevé, l'espoir chevillé à l'âme quand tout n'était que ruines et cruauté. (le mot est faible)

 

 

 

      et sur son corps a peine raidi, certains journaux n'ont même pas la pudeur de la retenue (Le point, 11/04/2012/16h06 par François-Guillaume Lorrain) en en faisant son titre accroche, allusion que l'article se garde bien de préciser ...

 

Cette polémique fut provoquée par Klaus Barbie lors de son procès en 1989 puis par la publication d'un livre de Gérard Chauvy* en 1997 qui reprenait cet écrit

 

Raymond aubrac s'en explique dans les colonnes de Libération "Et si les historiens nous posaient des questions ?" ... un autre 11 avril ... Il n'y a pas de hasard.

 

Ce matin, j'ai ouvert au hasard ce livre

huit-fois-debout---reduc.JPG

à cette page 

 

"Il y a des circonstances où l'on ne doit pas chercher la logique"

Cédric Villani, mathématicien

 

mais on peut quand même essayer de neutraliser les snippers et tirer quelques fils pour démêler un peu la pelote.

En l'occurrence ici la ficelle est grosse :

* Ce livre s'appuie sur "le Testament de Klaus Barbie", écrit par son avocat Jacques Vergès en 1990, lequel a rallié le comité de communication du Front National (celui de maintenant, pas celui de la Résistance dont on aurait dû protéger le nom)

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 11:00

parce que sa devise était et restera

 

«La gaîté est le bien le plus précieux de ce monde»*

 

Sophie Desmarets, c'est l'antithèse de Whitney Houston

 

Ce serait Louis Jouvet qui lui aurait dit la petite phrase qui nous la fait connaitre encore aujourd'hui, ("alors, essaie"),alors qu'elle s'est éloigné des devant de la scène il y a près de vingt ans.

Les deux pieds bien sur terre et la tête dans les étoiles pour nous servir de la joie, un rayon de sourire comme un rayon de miel.

 

Elle aurait pu accepter la starisation et les lumières de la gloire.

 

Elle aurait pu dériver dans ses flots troubles.

 

 

Elle a préféré la scène aux écrans, la scène ludique à la scène austère, la gaieté dans la vie comme dans ses rôles.

 

 

Elle a choisi de vivre en douceur sa vieillesse, loin des caméras et des plateaux de télévision*,

 

pour goûter  «au repos et au bonheur de voir les jours s'écouler paisiblement»*

 

* hypothèse espérée de ma part et confirmée sur le Parisien en ligne

 

 

Retrouvez sa biographiesur le site Les légendes du cinéma

 

 

Si elle avait, pour la scène, gardé son nom de naissance, est-ce pour la comtesse de Ségur qu'elle a troqué Jacqueline pour Sophie ?

ou déjà pour donner à ses mémoires un bien joli titre ?

 

91510_2661898_les-memoires-de-Sophie.jpg

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 10:30

 

Flickr_Whitney_Houston_performing_on_GMA_2009_3.jpg

cliché de Asterio Tecson en licence creative communs sur l'article wikipedia - Whitney Houston

clic sur l'image pour informations

 

I Will Always Love You

 

C'est cette magnifique chanson qui m'a sorti de mon sommeil ce matin, par la magie de mon radio-réveil, avec l'annonce de son décès.

 

Whitney, on aimera toujours ta voix d'ange, ta voix d'or 

 

Just God bye ! Whitney

Non, ce n'est pas une faute d'orthographe. Avec sa voix d'ange ou d'or et son enfance en gospels, je ne l'imagine pas athée.

 

Est-ce un hasard d'ailleurs si un seul O sépare God et good quand la langue française est obligée de préciser le bon Dieu ?

 

Est-ce un hasard si un seul L sépare God et gold quand la langue française parle d'or pour lier un discours à un autre pour le prolonger ?

Le sage est heureux. Or, socrate est un sage, donc Socrate est heureux

  (or - wiktionnaire)

 

ou le contrer, jusqu'à l'absurde quelquefois ...

 

Le silence est d'or

Or Whitney Houston a une voix d'or

Pourquoi s'est-elle tue ?

 

Est-ce un hasard si le passé de se taire, au féminin, diffère juste d'un accent du passé de tuer ?

 

Elle a été rattrapée par le pire de son envers

 

Whitney Houston est morte hier samedi 11 février 2012 à Beverly Hill où elle devait participer à la présentation des Grammy Awards (les Oscars de la musique étatsuniens) ce dimanche soir. 

 

Sa voix ne se taira pas

 

 

Elle nous chantait Mon amour est votre amour de la musique (My Love is Your love). Déjà, sa voix se dégradait tant elle se malmenait

 

 

Elle a traversé son miroir et nous laisse aux portes de l'Imaginaire ...

 

Et pour vous qui avez ou prenez un peu plus de temps, prenez la minute supplémentaire pour écouter Fabiennne Sintes la présenter sur Fance Inter ce matin

 

Ah si, un dernier mot, à ceux qui s'étonnent de mon enthousiasme alors que je maugrée sur la disparition de la chanson francophone sur nos ondes (pas dans les lieux alternatifs ouf !)

 

Je crois avoir déjà précisé que la diversité culturelle était la sève de l'humanité.

Ce que je dénonce, c'est l'abandon de toutes nos belles langues vernaculaires, y compris l'anglais et l'américain, pour une pâle copie de l'anglais squelettique qui sert de pseudo langage véhiculaire et qui fait fureur chez nos candidats à des célébrités de pacotille. Ils ne produisent que du vent et même pas du beau son.

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 11:00

un des rares billets de mon éphémère communauté coulisses-contrechamps et contre-chants

 

C'était il y a cinquante ans le 8 février 1962

 

les hasards des jeux sur les blogs m'ont permis de remettre en lumière Chocolat !, ce billet où j'évoquais mes déliceux souvenirs d'enfance d'un trajet vers cette station de métro.

 

C'était avant 1962, c'était les années d'insouciance.

 

Une manifestation se terminait du côté de la place Voltaire vers 7 heures du soir pour protester contre l'OAS

Une manifestation qui s'est terminée dans le sang.

 

 

La chocolaterie a fini par être trop à l'étroit dans le quartier et a fini par déménager qulques années après. Ils auraient pu encore prendre ce trajet quelque temps.

 

 Pourtant, après ce terrible soir de février 1962, ni mon parrain ni ma marraine ne voulurent plus jamais prendre le métro à charonne.

 

 

 

liens :

Commémorations ... Charonnne, 8 février 1962 (lien obsolète dommage !)

1962 Métro Charonne (l'oeil du Jabiru un blog sur la plateforme du Monde)

l'affaire de la station de métro Charonne (wikipedia)

le 50ème anniversaire des événements du métro charonne (France culture : le choix de la rédaction)

.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 19:45

Valdy aussi a mis en ligne un poème de Charles baudelaire, Au lecteur, celui par lequel il ouvre son oeuvre maîtresse.

 

Les Fleurs du mal

 

bien différent de ce regard discret sur Les fenêtres

 

Son recueil était sulfureux. Il le serait encore ...

... Je me demande si un éditeur d'aujourd'hui aurait le courage d'Auguste Poulet-Malassis en 1857

 

En 2007, pour les 150 ans de la première édition, Alençon a créé un site dédié à Poulet-Malassis qui, ma foi vaut la visite.

 

Deux précautions cependant :

1) Petite précaution qui a son importance : ne sautez pas de joie, ne faites pas de plans sur la comète pour aller à telle ou telle exposition ou conférence : ce site a été créé en 2007 pour les événements programmés pour ce 150ème anniversaire et n'a pas été réactualisé depuis. Ne vous laissez donc pas induire en erreur par les rubriques " actualités", "expositions", etc.

 

Deuxième précaution encore plus importante* : les contenus de ce site ne sont pas libres de droit, se reporter aux mentions légales en bas des pages du site.

 

AugustePoulet-Malassis

auteur Félix Bracquemond, 1833 - 1914, source Octave Uzan, Le livre, 1884

illustration de wikimedia (clic sur l'image pour informations), domaine public

emprunté à l'article wikipedia - Poulet-Malassis

 

* je sais bien que le problème des droits réservés est une occasion de pomme de discorde, et que les solutions actuelles ne sont en aucun cas satisfaisantes, mais réfléchissez à un monde où il n'existerait que des majors et plus aucun éditeur libre et indépendant pour faire vivre la liberté d'expression.

.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 23:30

 

Un homme d'exception, pour avoir été chef d'Etat sans l'avoir voulu, élu non seulement démocratiquement mais avec un large consensus par l'assemblée fédérale et s'étant même fait un peu prier pour accepter ce qui devait être un intérim de 40 jours. (3 ans président de la Tchécoslovaquie dont il démissionne au moment de la partition, puis 10 ans président de la République tchèque).

 

Un homme d'exception, pour avoir accompagné, bien que ce ne soit pas son choix, la partition pacifique de la Tchécoslovaquie en deux états indépendants.

 

Un humain, pourtant, qui a récupéré la plus grande partie du capital de sa famille confisqué par les communistes en 1945.

 

Conscient désabusé peut-être, mais non cynique, du grand cirque de la vie ...

 

grande roue concorde tuileries - reduc

 

La grande roue est une pièce de théâtre de Vaclav Havel, écrite et publiée à l'étranger en 1972, montée en spectacle en france dès 1974

 

C'est peut-être sa première oeuvre fondatrice de son destin d'homme politique et d'homme d'Etat.

En 1969, à la suite de la répression du printemps de Prague, le dramaturge est interdit de publier en Tchécoslovaquie.

Il s'inspire alors de L'opéra des gueux de John Gay, 1728, pour l'écrire, comme l'avait fait avant lui Berthold brecht avec l'opéra de quatr'sous, en 1928

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 17:55

Musicien discret autant que talentueux, vous allez sans doute entendre en boucle sur les antennes Serge Reggiani chantant Les loups sont entrés dans Paris.

J'ai beaucoup aimé cette chanson, mais je trouve davantage de circonstance Arthur, où t'as mis le corps, sur des paroles de Boris Vian, chantée également par Serge Reggiani

"Et on a enfin compris,

Que ce salaud d’Arthur,

Était au paradis !

 

Oh, la vache, Arthur !"

fin de la chanson, paroles Boris Vian, musique Louis Bessières

 

S'il existe quelque-part un bon Dieu, sûr que d'avoir mis en musique La ballade des pendus de François Villon, chantée à nouveau par Reggiani, va le conduire tout droit au paradis.

 

pour aller plus loin voir les'articles wikipedia Ballade des pendus et wikipedia François Villon

357px-Villon35.jpg

image domaine public toruvé sur wikipedia (clic sur l'image pour les détails)

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 12:00

Danièle Mittérand, comme beaucoup et sans pommade, j'ai toujours eu de l'estime et de l'admiration pour cette femme droite, même si certains de ses choix ou plutôt en l'occurrence de ses renoncements (en avait-elle finalement ?) m'interpellent.

Elle restera un mystère. Car rebelle, elle ne l'a pas été jusqu'au bout. Il n'est guère possible de l'être jusqu'au bout sans tomber dans le grand trou noir des anonymes.

 

Parmi les hommages rendus, j'apprécie celui de Jean Daniel dans le  Nouvel Observateur

 

"dans tous les combats auprès des plus pauvres, des plus abandonnés et des plus "damnés de la terre"*, même lorsque les chefs ou les insurrections succombaient aux tentations totalitaires."

 

interrogée sur ce point par Jean Daniel, "elle répondait avec le ton de l’évidence que quoi qu’ils fassent, on ne peut pas être avec leurs ennemis."

 

* expression reprise du titre d'un essai célèbre de Frantz Fanon

A lire aussi :

 La Dépêche, notamment pour le choix de la photo avec Mazarine : les deux profils ont tant de similitudes !

 

 l'Express, pour le résumé factuel sobre et sans parti pris, et pour la question posée à la fin de l'article :

 

"Que retiendrez-vous de Danielle Mitterrand: son rôle de première dame de 1981 

 

à 1995? Ses combats humanitaires et pour les droits de l'homme? Une femme 

 

militante, engagée? Avez-vous un souvenir particulier en tête? "

 

le Monde, plus détaillé, plus engagé aussi me semble-t-il pour  cette dame de coeur, mais ceux qui suivent mon blog connaissent assez mes pensées pour deviner que ce n'est pas pour me déplaire.

 

reflet fleurs et tombes gros plan - reduc

.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 18:30

Voilà un autre grand chansonnier, comédien, auteur ... homme de coeur et d'humour qui vient de tirer sa révérence sur le théâtre de la vie.

 

Quel plus bel hommage à lui rendre que ce poème l'éloge de la fatigue (quelques secondes de patience en supportant la pub et vous entendrez et verrez Robert Lamoureux)

 

Robert Lamoureux est mort à 91 ans. Il a bien vécu. était-il donc cette fois-ci fatigué de la vie ?

 

      Quelques extraits retrouvés à la volée ...

 

"La fatigue souvent n'est qu'une vantardise

On n'est jamais aussi fatigué qu'on le croit

et quand cela serait, n'en a-ton pas le droit ?

      ...

 

Aider une existence à continuer sa course

Et pour cela se battre à s'en user le coeur

cette fatigue là monsieur, c'est du bonheur

      ...

 

Ceux qui font de leur vie une belle aventure

marquent chaque victoire en creux sur leur figure

et quand le malheur vient il mettent un creux de plus

Parmi tant d'autres creux il passe inaperçu

... "

Robert Lamoureux, 1920 - 29 octobre 2011


 et si vous souhaitez lire en entier ce poème voici un lien, parmi d'autres

 

Je n'ai pas trouvé la date initiale de ce squetche-poème.

 

lune et réverbère 1 - reduc1

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 22:31

~ Billet 333 ~  (ex-catégorie chronique des jours d'antan)

Mon parrain, je vous en ai déjà parlé dans les premiers temps de mon blog,Un clic sur le clown vous y conduira.
En janvier 1980, il s'éteignait et j'avais écrit ce texte qu'un ami avait publié dans notre petite revue d'amateurs de danses et traditions populaires :
 "Quand les racines lèveront".

Rogerly - reduc1

 

 fleurRogerly.JPG

En hommage à ROGERLY, mon parrain, qui a ensoleillé mon enfance de ses farces, et a essayé de me transmettre un peu de la mémoire de son époque.

Le violon et la clarinette, l’ocarina et le pipeau resteront désormais dans leur boîte.

Le clown blanc est mort.

Le clown musicien qui savait faire chanter un verre ou une feuille.

Il s’est éteint comme une chandelle que l’on souffle … sans une grimace. C’est sans doute pourquoi il a emporté ce visage serein.

Mais qui fera revivre sa musique ?

 

Oh, il est loin déjà le jour où il avait renoncé à ses instruments. Quinze ans ! Aucun argument, aucune supplication ne lui avait fait depuis lors égrener quelques notes. Même pour ses petits neveux*. Mais il avait continué à les faire rire.

 

En semaine il créait les motifs qui orneraient les robes du soir, brodées de strass. Robes de fête et de lumière.

Il était clown le dimanche.

Avec son compagnon Auguste, il allait de gala de bienfaisance en distribution des prix ou en comice agricole.

Ils étaient de toutes les fêtes et, le cœur gai ou le cœur triste, ils distribuaient de la gaîté et de la tendresse à ceux qui venaient les applaudir. Après le spectacle, le musicien, - le clown blanc -, était souvent sollicité pour animer la danse.

Le miracle se produisait alors : sous ses doigts qui trébuchaient tantôt pour le déchaînement des rires, s’animaient allègrement le quadrille et la polka, la mazurka ou la gigue. Souvent aussi, à la demande des plus audacieux ou des plus modernes, le charleston, et même la java et le fox-trot.

C’est ainsi que la danse vivait et évoluait avant guerre*.

 

Il est revenu d’Allemagne*.Les robes n’étaient plus brodées de perles et il a du changer de métier.

Il s’est retrouvé derrière un bureau, à remplir des dossiers pour les assurances.

- L’ère de la civilisation et du progrès, -

Déjà une corde avait cassé. Mais il lui restait les dimanches pour faire pleuvoir sur les gosses des milliers de perles de rires, avec Auguste.

Un jour Auguste ne s’est pas réveillé et le clown blanc s’est retrouvé seul devant les enfants. Mais sa musique et ses farces ne les faisaient plus rire. Ses tours ? Ils les connaissaient : is avaient vu les mêmes, à la télé.

Alors il a pris sa retraite de clown et rangé pour toujours le violon géant, le violon lilliputien, la flûte et son habit pailleté.

 

Le violon et la clarinette, l’ocarina et le pipeau resteront désormais dans leur boîte. Le clown blanc est mort.

Qui fera revivre leur musique ?

Sur le parvis de Beaubourg, devant l’église Saint Sulpice, à la Butte aux Cailles, les gens se sont mis à chanter, jouer et danser.

- Ce sont des fous disent les fâcheux.

Mais beaucoup s’arrêtent et regardent. Quelques pas esquissés et quelqu’un entre dans la ronde. Puis un autre.

Et d’autres encore.

Et c’est ainsi que la fête continue.

FABIENNE DAUTY (Laval* le 9 Février 1980)

signechristian.JPG

 

* pour éviter les confusions, je pense aux aminautes québécois,

il s'agit ici de Laval en Mayenne (France)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères