Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 07:17

 bougie et bleuet - reduc

 

un exemple

un modèle

un guide

 

à toujours

à jamais

 

Ecouter Raymond Depardon sur France inter

racontant la minute de silence de Nelson Mandela, filmée en 1993

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 22:20

 

Je n'allume jamais ni la radio ni la télévision quand je rentre de la chorale.

Allez savoir pourquoi je l'ai fait ce soir pour entendre cette nouvelle.

 

«Notre peuple a perdu son père, a déclaré le président sud-africain. Nous avons une dette

de gratitude à la famille Mandela qui a tellement sacrifié pour que notre peuple soit libre»

Président sud-africain Jacob Zuma, 5 décembre 2013, 22h45 (heure française)

 

Depuis plus de cinq mois maintenant, le monde entier savait ce moment inéluctable.

 

Il avait été ramené à domicile dans un état critique après trois mois de traitement à l'hôpital et recevait des soins intensifs

L'un de ses enfants disait mardi dernier :

«Tata (Père) est toujours avec nous, très fort, (...) très courageux,

même — faute d'une meilleure expression — sur son lit de mort.

Je crois qu'il nous donne toujours des leçons :

des leçons de patience, des leçons d'amour, des leçons de tolérance»

 

Des leçons qu'il continuera à donner par son exemple.

 

Je pense à la belle chanson de Henri Salvador, Le lion est mort ce soir

mais, j'ai envie ce soir de murmurer cette berceuse Zulu ou Xhosa (le Xhosa étant la première langue la plus pratiquée derrière le Zulu en Afrique du Sud)

Thula baba, thula sana

 

Thula thul, thula baba, thula sana, 

Thul'u babuzo ficka, eku seni. (Répétition) 

Kukh'in khan-yezi, zi-holel 'u baba, 

Zim-khan yi-sela indlel'e ziyak-haya, 

Sobe sik hona xa bonke être-Shoyo, 

Be-thi bu-Yela u-bu-vous le khaya, 

Thula Thula Thula Baba, 

Thula Thula Thula sana, 

Thula Thula Thula Baba, 

Thula Thula Thula san.

 

Du calme mon enfant

Ne pleure pas mon bébé

Soit tranquille, papa sera à la maison à l'aube.

Une étoile le guidera jusqu'à la maison.

L'étoile éclairera le chemin de la maison

et les collines et les pierres

sont toujours les mêmes mon amour.

 

Que ma vie a changé ... oui ma vie a changé !

Nos enfants grandissent sans qu'on le sache, mon amour

Nos enfants ont grandi sans qu'on les ait vu grandir

 

 

"Mandela nous a appris à vivre ensemble"

Desmond Tutu

 

colombe rd

 

Nelson Rolihlahla Mandela, 18 juillet 1918 - 5 décembre 2013

.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 11:00

 

Lino Ventura, Jean Gabin, Jean Lefebvre, Francis Blanche, Bernar Blier, Paul Meurisse, Michel Simon, Louis de Funès, Michel Serrault, Jean Carmet, Robert Mitchum, ...

 

Henri Verneuil, Michel Audiard, Gérard Oury, Robert Bresson, Jean-Pierre Melville, Max Ophüls, claude Berri, Gilles Grangier, Sacha Guitry, Yves Robert ... et tant d'autres ...

 

Pour rendre hommage à ce grand cinéaste, j'ai commis ce petit texte en mettant presque bout à bout une bonne partie des films de Georges Lautner.

 

Sauf :

Qu'il en manque sans doute encore quelques uns

et surtout que j'ai malicieusement glissé des intrus, titres de films produits par d'autres réalisateurs et scénaristes.

Les retrouverez-vous ?

 

Dernière minute :

J'ai cherché dans les affiches de ses films de quoi illustrer ce billet.

J'ai appuyé sur le bouton publier puis je suis allée prendre connaissance du sujet de la semaine chez Mil et Une.

Alors, oui ce petit texte y trouve bien sa place :

Chapeau l'artiste !

 

 

Est-ce L'Invité surprise dans l'actualité de ce début de semaine qui l'a troublé ? Comme un remake de certains de ses films ?

Il a pris La Valise Sur la route de Salina vers le Pays d'où l'on ne revient pas :

Le Pacha va pouvoir manger tout son saoul Des pissenlits par la racine et retrouver au paradis du cinéma Les Bons Vivants que sont Les barbouzes et Les Tontons flingueurs.

Il est parti rejoindre La Môme aux boutons et Le septième juré, La grande Sauterelle et Michel Strogoff.

 

Quelques messieurs trop tranquilles ont conseillé au Suspect : Laisse aller, c'est une valse. Entre ces mains-là, Pas de problème ! Les secrets continueront à être bien gardés dans La Maison assassinée.

L'Inconnu dans la maison des médias était-il un Prêcheur en eau trouble ? L'espion qui venait du froid ?

Flic ou voyou, il ne leur a pas fallu plus de 48 heures pour retrouver Le Professionnel qui en son temps n'avait malheureusement pas été Présumé dangereux. On l'a retrouvé En plein cirage grâce à L'oeil du monocle. En effet Les voisins voyaient bien que Le monocle rit jaune depuis que Le cowboy, solitaire ou pas, jouait chez lui L'Invité surprise.

Depuis l'été, il avait beau se dire Ne nous fâchons pas, celui-ci ne se sentait sans doute pas très à l'aise de jouer les Room service

 

Arrêtez les tambours. C'est fini de commander Marche ou crève

Il est parti rejoindre La Môme aux boutons et Le septième juré, La grande Sauterelle et Michel Strogoff.

Dommage, il aurait pu faire un nouveau film culte avec ce scénario tout trouvé !

 

Hommage et chapeau bas ! Monsieur Lautner !

 

les-tontons-flingueurs2.jpg
.

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 11:00

 

Avec une infinie tristesse, en humble hommage à deux reporters

 

photographe en clair obscur - reduc

Reporter et ou photographe, photo en contre-jour prise à la journée d'ouverture

du Festival d'Ile de France de 2011

 

Pour mémoire 

Festival d'IdF 2013 : thème ALTER EGO, MUSIQUES EN PARTAGE, avec, au Domaine de villarceaux, voix d'Afrique du Sud

Festival dIdF 2012 : thème DIASPORAS, MUSIQUES EN PARTANCE et en ouverture à villarceaux, les multiples couleurs de la musique de NEW YORK

Festival d'IdF 2011 : thème D'UN MONDE A L'AUTRE Cette journée à Villarceaux focalisait sur les Terres de Bretagne

Festival d'IdF 2010 : thème IVRESSES Musiques entre Ciel et Terre, débutant la saison à Villarceaux avec Viva Argentina

.

et pour compléter

Festival d'IdF 2014 : thème TABOUS, MUSIQUES ET INTERDITS, avec, au Domaine de villarceaux, Colombia !

Festival d'IdF 2015 : thème AVENTURES, MUSIQUES VAGABONDES, avec, au Domaine de Villarceaux, Maroc en scène

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 14:00

 

Il va y avoir un trou d'air dans mon espace bloguesque. Plus de ses chansons du samedi et du dimanche qui correspondaient si souvent à mes goûts, plus de ses timbres avec lesquels il me faisait réviser les grands événements de l'Histoire récente ou plus lointaine ou des sciences ou des arts etc. Plus de ses commentaires quelquefois simples 

 

Bel après midi avec bises
Commentaire n°7 posté par patriarch le 22/08/2013 à 13h49

 

C'est son tout dernier commentaire sur mon blog et pour cause, auquel je n'ai répondu brièvement que quelques jours plus tard, sans prendre le temps d'aller sur son blog.

 

C'est par le Cahier à spirales de Quichottine, et encore, visité cet après-midi après ma sieste, que j'ai appris la triste nouvelle du décès de Patriarch.

 

L'ironie du calendrier, c'est qu'en début d'après-midi j'ai suivi l'émission La tête au carré de France Inter sur le thème les réseaux sociaux et l'amitié.

 

J'ai fait quelques billets ici rebondissant sur un texte que Bernard Pivot a consacré au mot "vieillir" dans l'un de ses derniers livres, Les mots de la vie

Ce sujet lui a inspiré plusieurs commentaires. Je n'ai pas prêté assez d'importance à lire entre les lignes du premier

 

Ce n'est pas l'âge qui rend vieux, ou plutôt rend la vie moins facile. Pour moi, c'est l'asbestose et la myasthénie et encore plus l'asbestose que la myasthénie que j'ai appris à gérer. L'asbestose ne se gère pas et progresse avec les années....

Tu as raison, notre génération a une belle vieillesse en vue... 

Pourtant celui de Quichottine s'inquiétant pour lui aurait dû m'alerter.

 

Il faut dire à ma décharge qu'un peu plus tard , Patriarch m'a déposé celui-ci :  

Vieillir... c'est occuper sa vie d'une autre façon que lorsque l'on travaillait. On a tout son temps pour l'enrichir au contraire.....
 patriarch l

ou encore ... 

Pourquoi ? Ne se considère t-il pas comme un vieillard.....

Bonne journée Bises
Commentaire n°6 posté par patriarch le 18/08/2013 à 09h41

nb, Patriarch parle ici de Bernard Pivot

 

Ce soir j'ai envie de rendre mon petit hommage de peu, à ce monsieur que je ne connaissais pas, mais dont les échanges, par blogs interposés, dont l'exemple de vitalité, en dépit des maux de son âge, étaient de ceux qui me permettaient de croire en la nature humaine et de continuer à dire

 

"rien ne vaut la vie"

 

A Eliane, sa femme, qu'il associait souvent à son salut dans un 

"Bises de nous deux"

A ses enfants, ses petits enfants ...

 

S'il-vous-plait, ne fermez pas son blog, pas tout de suite. Il y a dedans une mine d'informations et de témoignages.

J'ai tout particulièrement apprécié quand il évoquait ses souvenirs de compagnon, de maitre-ouvrier.

Un témoignage précieux pour les plus jeunes et tous ceux qui n'ont pas vécu cette vie-là.

 

Respect, Patriarch, Walter. Et merci.

.

Partager cet article
Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 10:47

 

Hommage à alain Mimoun, né en 1921 près d'Oran décédé le 27 juin 2013 à 92 ans.

Ayant réussi son certificat d'études primaire avec mention bien, la république lui refusa la bourse d'études qui lui aurait permis de devenir instituteur et de former combien d'élèves ...

Gravement blessé au pied pendant la campagne d'Italie, en janvier 1944, il échappe de peu à l'amputation.

Après la guerre, il est garçon de café tout en s'entrainant à la course de fond dont il devient dès 1947 un des grands.

 

MimounZatopek.jpg

Emil Zatopek, grand marathonien, son grand rival et ami, félicitant Alain Mimoun qui vient de remporter le marathon aux jeux olymapiques de Melbourne en 1956.

Liens : 

L'athlète français du siècle

Alain Mimoun - wikipedia

Alain Mimoun - l'Equipe

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 15:47

 

Pour le plus grand désarroi de sa famille de ses ami(e)s, de ses camarades étudiants, de ses camarades militants ...

 

Clément Méric, étudiant de 18 ans en première année de Sciences Po Paris, syndicaliste et militant anti-fasciste, battu à mort hier vers 18 heures en plein Paris par plusieurs extremistes fascistes est décédé.

 

pensée2

 

et pour que l'on puisse dire un jour prochain, le plus proche possible :

 

Plus jamais ça !

.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 09:00

 

A l'attention de Fanfan qui pilote le Défi n°103 des CROQUEURS DE MOTS,

 

à écouter jusqu'au bout :

L'hommage de François Morel à Georges Moustaki dans sa chronique du vendredi sur Fance Inter

 

Difficile de faire plus bel hommage à ce chanteur, à cet homme que j'apprécie énormément.

 

Pour aller plus loin France Inter lui a consacré une soirée-hommage entière jeudi 23 mai, que l'on peut réécouter  et un très beau dossier.

 

 

Hier en complément de mon billet pour la poésie du jeudi, j'ai rajouté ceci :

 

Je me souviens du récital de georges Moustaki à Laval dans les années 1975. 

Je me souviens aussi, plus tard et bien trop rarement l'avoir entendu chanter l'intégralité de cette merveilleuse chanson :

 

La rose de Baalbek

[...]

Oh ma rose
Désarmée
Au sourire
Mal-aimé
Ton regard
M'a éclairé

Quand viendra le temps
Où nous irons très loin
Chercher l'amour et la sérénité
Dans ce jardin
Dans ce jardin
Dans ce jardin

La Rose de Baalbek, (1972) paroles et musique de Georges Moustaki

 

rose au passé plat empiétant - reduc

broderie par ma soeur Jacotte d'après une rose de Redouté

 

Georges Moustaki, auteur compositeur interprête, 1934 - 2013

Baalbek, ville du Liban, ville historique greco-romaine

François Morel, acteur, scénariste et chanteur français

Partager cet article
Repost0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 16:00

 

Voilà un très vieux monsieur qui a traversé tout le XXème siècle ou presque. Né dans le milieu de la première guerre mondiale, sa dernière oeuvre a été créée au début de cette année 2013.

 

Que dire de plus sinon qu'il a été de ceux qui ont su mettre en musique les sons de ce monde en évolution.

 

comme dans Métaboles par exemple créé pour orchestre en 1964

 

J'aime aussi en cette première journée e la Fête de la nature, sa Sonatine pour flûte et piano.

 

mai-2013---reduc.JPG

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 16:00

 

Henri Caillavet, un autre grand résistant, a tiré sa révérence le 27 février 2013, le même jour que Stéphane Hessel.

La nouvelle ne m'est parvenue que vers la fin de l'après-midi. Plus le temps d'un article et je ne voulais pas "pousser" (puisque telle est l'éphémère sur la Toile, une information chassant l'autre au lieu de les fédérer) l'hommage à Stéphane Hessel par l'hommage à Henri Caillavet.

 

Françoise Seligmann, une autre grande figure de la résistance s'est également éteinte ce 27 février 2013. Nous en aurions rien su tant elle est retourné à la discrétion de l'anonymat si Bernard Guetta, à la fin de sa chronique ne l'avait pas associé à ses hommages sur France Inter vers 8h20.

 

« Un mot encore, Patrick, sur un tout autre sujet. Stéphane Hessel est mort hier. Il n’y a rien à ajouter aux innombrables hommages qui lui ont été rendus si ce n’est que cet inlassable combattant de l’espoir et de la dignité humaine mériterait, oui, absolument, un hommage national mais une autre figure de la résistance, moins connue mais tout aussi noble, s’est éteinte le même jour.  

Elle s’appelait François Seligmann, elle était haute comme trois pommes, mais ce tout petit bout de femme dont je m’honore d’avoir été l’ami depuis mon adolescence avait eu, pendant l’Occupation, le courage et l’audace d’un chef de guerre. Jusqu’à son dernier souffle, cette disciple de Pierre Mendès France, était restée fidèle à son exigence de justice et de fraternité. C’était une grande dame, une femme d’action, une femme d’exception. »

Bernard Guetta

 

Dignité :  ce nom indéfectiblement lié au combat de Henri Caillavet pour le droit de mourir dans la dignité, combat concrétisé dans le dépôt de propositions de lois et dans la création de l'Association qui porte ce nom et dont il a été l'un des fondateurs et le président de 1986 à 1991 et de 1996 à 2007, avant de quitter l'ADMD, traversée à l'époque par des problèmes qui l'indignait. 

 

Dignité, ce caractère au nom duquel La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme a été écrite précisément à la toute nouvelle ONU par une Commission où Stéphane Hessel y était secrétaire ...

 

"Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde."

Ainsi commence le préambule de  La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme .

 

Dignité, ce nom trop souvent dévoyé par ceux qui n'en sont justement pas dignes.

 

Quelques définitions et plus :

dignité définition du cnrtl (centre national de ressources textuelles et lexicales)

dignité définition du Larousse

dignité article de wikipedia

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères