Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 05:00

 

J'imagine certains jeux de mots...  Peut-être est-ce la raison de sa rareté en France ? Pour une fois que des parents penseraient à celle qui le porterait ...

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

 

Depuis la nuit des temps sans doute ...

 

Pour moi, Ruth, personnage biblique, loyale, droite, fidèle, réveille en moi l'image d'une fin de trimestre dans une sale de classe de préfabriqué en 4ème ou 3ème dans les années 1960, et la danse légère d'un microsillon de 25 cm sur un tourne disque,

et la voix envoutante de Gérard Philippe disant Booz endormi.

(programmé pour demain jeudi 17 pour le jeudi en poésie des CROQUEURS DE MOTS)

 

C'est aussi, mythologie ou Histoire, le symbole de l'altérité et de la mixité, de la tolérance ...

Ruth l'étrangère, la moabite de l'est du Jourdan, accueillie, demandée même, aïeule de David

Julius_Schnorr_von_Carolsfeld-_Ruth_im_Feld_des_Boaz.jpg

Ruth glanant aux champs de Boaz, huile sur toile par Julius Schnorr von Carolsfeld, 1828

.

Pour les participations des écolier(e)s :  Rassemblement à la cour

La liste des prénoms chez Jill Bill  Mes prénoms saison5

  Mes prénoms saison4  Mes prénoms saison3  Mes prénoms saison2

Mes prénoms saison1        

avec un salut amical spécial à 

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB

. 

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 05:00

La sérénade de Conrad

 

Conrad n'aime pas rester en rade

au bord du Rubicon

en allant chanter sa sérénade

Avec son hélicon

 

Il est transi sous le balcon

Vite une petite rasade

du nectar de ce flacon

pour en réussir l'escalade

 

Il se demande quel pigeon

le remplace au diner de con

accompagnant la régalade

d'une partie de rigolade

 

Conrad entonne sans façon

pour sa promise sa chanson

avec l'accent teuton

et une bague en zyrcon

Jeanne Fadosi pour le prénom du mercredi 9 octobre 2013

 

bonus avec Claude Nougaro (clic) ou avec Orlando di Lasso (clic) ou (clic)

 

DickseeRomeoandJuliet_1884.jpg

Roméo et Juliette, scène du balcon, 1884 par Franck Dicksee, 1853-1928

.

Pour les participations des écolier(e)s :  Rassemblement à la cour

La liste des prénoms chez Jill Bill  Mes prénoms saison5

  Mes prénoms saison4  Mes prénoms saison3  Mes prénoms saison2

Mes prénoms saison1        

avec un salut amical spécial à 

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB

. 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 05:00

 mise à jour jeudi 3 octobre, 10h20


Pia, oh Jill, c'est une bonne idée. A la Cour de récré, il ne manque pas d'artistes en tous genre ...

 

Mais aujourd'hui s'il-te-plait, fais une petite place au moins à cette écharpe

 

Ecoute-la chantée par son auteur :

 

L'écharpe, par Maurice Fanon,

 

Ou peut-être, comme moi, bien avant d'en connaître l'histoire, celle chantée par Félix Leclerc et sa voix incomparable.

ou encore par Catherine Sauvage ou par Cora Vaucaire.

 

Mais qu'est-ce qu'elle a la Jeanne à nous parler d'écharpe alors que cette semaine on fête les Pia chez JB !!!!

 

C'est qu'aujourd'hui, j'ai envie que tu fasses une petite place à Pia Colombo

 

Car oui, le "vous" puis le "tu" de l'écharpe, c'est Pia Colombo, c'est pour elle que Maurice Fanon a écrit cette chanson intemporelle en 1963, après leur séparation. Chanson qui n'allait d'ailleurs pas tarder à devenir un standard repris dans le monde entier.

 

Peu de monde doivent connaître Pia Colombo, aussi bien à la récré qu'ailleurs. C'est l'une des chanteuses dont je me souviens bien, de celles que j'aimais non seulement pour sa voix, sûre et veloutée, et pour la beauté des mélodies, mais aussi pour les paroles engagées et pleines de sens qu'elle a toujours portées.

 

 

Et j'aurais bien aimé trouver un enregistrement par Pia Colombo, car elle l'a chanté aussi. Comme elle chantait depuis le début ses chansons.

 

Merci à Jamadrou qui l'a trouvé et qui l'a mis sur son blog Pour Jeanne

 

 (nb le jaune, c'est la couleur de l'écharpe d'un Petit Prince universel, celui d'Antoine de Saint-Exupéry)     

 

Illustration : L'homme à l'écharpe rouge de Mado (sur le blog de Mado-artiste)

 

Une autre illustration : L'écharpe bleue de Tamara de Lempicka

L-echarpe-bleue-Tamara-Lampika.jpg   

.

Pour les participations des écolier(e)s :  Rassemblement à la cour

La liste des prénoms chez Jill Bill  Mes prénoms saison5

  Mes prénoms saison4  Mes prénoms saison3  Mes prénoms saison2

Mes prénoms saison1        

avec un salut amical spécial à 

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB

. 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 05:00

 

J'aurais pu en faire un musicien, un humoriste, un cinéaste ...

Pas facile de jouer avec un prénom quand on a connu quelqu'un qui le portait.

C'était un homme chenu déjà, la peau ridée et tannée par une vie de besogne en plein air. Il portait et assumait  son âge. Je ne l'ai vu que trois ou quatre fois. Mais comment oublier un humain de cette trempe, droit, franc, direct, fidèle à ses idéaux, à la fois réfléchi et pleinement acteur de son siècle. 

Parlant avec la même simplicité sans faire de hierarchie entre les gens.

Solitaire et convivial. Jovial et réservé. Attaché aux traditions qui comptent sans nostalgie, comme promoteur des progrès prometteurs.

 

Un homme libre, vivant avec une grande modernité, en homme à la fois indépendant et responsable.

 

Alors aujourd'hui, j'en resterai là. Et je remercie la vie de m'avoir fait croiser la sienne ces quelques rares fois.

 

Je ne sais pas ce qu'il penserait de ce que nous avons fait de notre planète ... et à notre planète ...

 

Ars juin2013 - reduc

 

.

Pour les participations des écolier(e)s :  Rassemblement à la cour

La liste des prénoms chez Jill Bill  Mes prénoms saison5

  Mes prénoms saison4  Mes prénoms saison3  Mes prénoms saison2

Mes prénoms saison1        

avec un salut amical spécial à 

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB

. 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 05:00

 

 ben oui me voilà toute penaude d'avoir séché La cour de récré de JB pour une belle ballade buissonnière.

 

Il faut vous dire, petits élèves de Jill Bill ... Je les ai trouvé tous les deux, à leur aise, chez eux ...

 

Si Flavien aprécie les sculptures

Avec un penchant assumé

Pour les divines architectures

Où il aime jouer à chat perché

Flavien---reduc.JPG

 

Constance, fidèle à son image

opte pour la solidité,

au-dessus des vierges sages,

des figures de l'Antiquité

Constance---reduc.JPG

 

Quand de nombreuses influences

Se mêlent et se donnent à voir

Tout peut s'achever en romance

Autour du Bateau-Lavoir ...

Constance-et-Flavien---reduc.JPG

 

Elle et Il depuis leur perchoir

Leurs roucoulades font entendre.

Deux pigeons s'aimaient d'amour tendre*

En se souvenant du Chat noir ...

Jeanne Fadosi pour le mercredi des prénoms du 18 septembre 2013

Constance-et-Flavien2---reduc.JPG

 

*Les deux pigeons, fable de Jean de La Fontaine

 

photos prises à la cathédrale de Chartres, mardi et mercredi dernier

 

.

Pour les participations des écolier(e)s :  Rassemblement à la cour

La liste des prénoms chez Jill Bill  Mes prénoms saison5

  Mes prénoms saison4  Mes prénoms saison3  Mes prénoms saison2

Mes prénoms saison1        

avec un salut amical spécial à 

Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB

. 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 06:00

 

C'est la rentrée de la Récré chez Jill Bill et pour la fêter honneur aux Maude avec un e . C'est JB qui l'a écrit !

 

Point de vers cette semaine, juste envie de saluer les pères et mères de cette Maud sans e pourtant l'enfant du pays, l'enfant du village. Revenue, cette enfant maudite, trop indépendante et rebelle, trop libre. Trop belle surtout, jalousée enviée, calomniée, menacée ...

Partie avec des rêves de danseuse, elle est devenue stripteaseuse. Alors vous pensez bien que les commérages et les désapprobations vont bon train.

 

Débinée par les censeurs des programmes, oui. un seul Z pour un canard avec lequel je suis pourtant assez souvent d'accord sur son classement. Il est vrai que je ne comprend pas bien cette année son engouement pour certaines émissions de téléréalité ...

 

Rediffusion d'une de ces séries d'été qui les années précédentes échappaient aux remises de bons points.

Souvenir d'en avoir apprécié la manière pudique, déicate, sobre et responsable d'évoquer et même d'aborder plus frontalement des sujets de société à la fois difficiles et importants, d'avoir échappé, les risques en étaient pourtant grands à la fois au mélo, au burlesque, à la mièvrerie, à la naïveté.

 

Pas de scènes scabreuses, pas de sang étalé sur l'écran, pas de gor, pas de grossièretés inutiles, pas de folles courses poursuites ...

Pourtant les sujets abordés avec courage et réalisme auraient permis de verser dans la tentation de faire mode ... et audience ?

 

De l'humour de bon aloi, pas d'évitement pour ce qui gêne, un épinglage sans concession des travers de nos les sociétés, qu'elles soient villageoises comme dans ce téléfilm ou urbaines.

 

Des acteurs super et donnant vie et crédibilité à leurs personnages ... J'ai revu en particulier avec plaisir et émotion, dans le rôle du père de Maud, le charlot Gérald Rinaldi.

 

Bref j'ai beaucoup aimé, bien que pestant contre cette indigeste programmation de la saison 2 sur deux soirées, de trois épisodes à la suite.

 

Ah zut j'allais oublier :

 

La nouvelle Maud

Gérald Rinaldi

Les Charlots

Une petite présentation ?

 

Sujets abordés : la différence, la maladie d'Alzeimer, l'argent, le pouvoir, les genres, l'autorité des adultes vis à vis des enfants et des adolescents, l'adultère ...

 

demoiselle-bleue---reduc.JPG

.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 08:00

80 blogs

 

ABC (détente en poésie)

Alice (afdj)

Amtealty (Bougnen ou Plyson)

Anne

Annie la marmotte

Anne-Marie

Auryne (Défis d'écriture)

Ava

Bigornette

Brunô

Carambaole (les jeux de Caramba)

Caroline.K (Kiminou Caroline)

Catiechris

Christiane T.

Claudine

Clio48

Colette

Cricket1513

CRBR

Denise

Dimdamdom

Dominique

Emilie

Enriqueta

EvaJoe

Fanfan (le journal d'une retraitée heureuse)

Fanny

Fathia Nasr

Fylamots

Flipperine

Foliesfolles

Fransua (l'atelier de Fransua)

Frieda (Fryou maison)

Ghislaine

Jamadrou

Jazzy

Jeanne Fadosi

Jill Bill

Josette

Josy

Lady Marianne

LCS (sans blabla)

Lenaïg Boudig (et marie-louve)

Les chaises de Nina

lilousoleil

Lyly Jane

Maïmiti

MaiRym

Maloween

Mamazerty (expression créative)

Mamie Claude (découvrir simplement)

Mamylilou

M'amzelle Jeanne

Marie-Louve (sur le blog de Lenaïg Boudig ou Le soleil de Chateauguay(journal))

maradecand

Marie-Noëlle

Martine

Martine27 (mon carnet à malices)

Mélodie

Minouze

Mitsuko27 (Etre et rester zen) (blog stoppé à avril 2013)

Monelle

Mony

Mony77

Nouvelle Plume

papyanar

Tricôtine

Picardine

Pimprenelle

Reinette

Renée

R'Evelyne

Sherry

Soakette la sardine

Sofia (créations de Sofya)

SuperNana

Suzâme

Thès

Un soir bleu

Vénusia

Partager cet article
Repost0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 07:00

Pour rester dans les bestiaires, dernière réédition de l'été avec celle du Billet 244 publié le 4 novembre 2009 à 18h52 (allez savoir pourquoi je l'avais fait paraitre à cette heure-là ?)

Le bal des prénoms reprend avec l'orchestre de Jill Bill et le prénom Maude mercredi prochain 4 septembre. Jill a déjà prévu la liste jusqu'à la fin de 2013 !

Ce n'est certes pas très raisonnable d'abandonner ma pile de linge, mais finalement je cède à la tentation de rejoindre le bal des
prénoms du mercredi pour la Récréa-Bigornette.

Quelle vie, Wenceslas,
Tu te caches ou tu te casses
Au temps de la chasse !
 

                                           Jeanne Fadosi, le mercredi 4 octobre 2009

Le cliché m'a été adressé par mon frère,
dont vous connaissez déjà les talents de photographe
et de confectionneur de confitures.

Partager cet article
Repost0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 05:00

1ère édition le mercredi 20 janvier 2010 (Billet 334), 2ème édition le 3 août 2011

 

Si je réédite à nouveau cette amusette inspirée d'une intruse dans un jardin, c'est qu'en cherchant chez Hauteclaire s'il y avait un thème Entre ombre et lumière, j'y ai vu que pour le WE dernier du petit patrimoine, il y était suggéré Basse-cour, que la semaine dernière j'ai failli écraser un jeune crapaud avec ma tondeuse et que je suis passée devant le château de la belle au bois dormant en revenant d'un autre lieu où le coq n'avait pas voulu chanter (à suivre ICI) comme Igor.



C'est à nouveau mercredi et la ronde joyeuse et farfelue des prénoms du mercredi pour les bigornautes de la Récréa-bigornette et leurs lecteurs assidus ou occasionnels.
Faites un tour chez les copines et les copains. On ne s'ennuie pas dans les guinguettes sous la houlette de
Bigornette !



Aujourd'hui, voici Apolline :
1coquine
Pour la petite poule rousse,
A la mutine frimousse,
Igor, le coq de la basse-cour,
Se serait damné sans retour.

Mais la mutine Apolline
Lorgnait l'herbe de la voisine
Et, au-delà, le vaste monde
Attirait la vagabonde,

Ainsi que ces curieux géants
Dont les hi han tonitruants
Les plongeaient au coeur de la nuit
Dans la frayeur et l'ennui.
2guet
Pas de pain dur sur le mur :
Comment franchir la clôture ?
Il aurait fallu un passage,
Se faufiler sous le grillage.

C'est par un beau jour de printemps,
Au grand soleil d'un jour sans vent,
Qu'elle se sentit pousser des ailes
En voyant un vol d'hirondelles.

L'temps n'allait point s'abernaudir,
Mais, il faut bien en convenir,
Passer au ras du fil de fer
Lui égratigna le derrière.
3insouciance
Dans le jardin de la voisine,
Un peu meurtrie notre Apolline
Quelques instants s'acroupiote,
Son biau croupion en compote.

Le coq Igor se désespère
d'Apolline, la téméraire,
Et voudrait bien la mettre en garde
Contre la féline garde !

Quand elle a repris ses esprits,
Elle entend bien d'Igor le cri,
Mais l'herbe cache des trésors !
Apolline ignore son mentor.
4panique
Oublié l'attrait des baudets
Devant le plantureux buffet !
Oubliée la plaie* au derrière ;
C'est festin dans la jardinière.

Le coq Igor veut l'avertir
Qu'elle ferait mieux de repartir.
Elle dégratte tout à son aise
Sans se douter que de sa chaise,

Vénus suit des yeux l'intruse,
Immobile, c'est sa ruse,
En savourant déjà la frousse
De l'imprudente poule rousse.
5approche
D'un bond Vénus prend son élan.
La poulette ne manque pas de cran.
Un instant, elle lui tient tête,
Puis c'est la poudre d'escampette.

Comme il n'est d'autre retraîte,
Pour ne pas perdre la tête,
Que d'affronter la clôture,
Pour se retrouver en lieu sûr,

Et que la peur donne des ailes
Plus que la vue des hirondelles,
Elle réussit à surmonter
Du grillage tous les dangers
rate
Méditant sur son aventure
Et la cuisante égratignure,
La petite poule Apolline
Auprès d'Igor se fait câline.

Quand elle pondra son premier oeuf
Dans son beau panier tout neuf,
Comme elle n'est pas du tout mesquine,
Il sera pour la voisine.

La morale de cette histoire,
Vous voudriez bien la savoir.
Cocooner ou voyager ?
Les deux, mais s'y préparer.

 Jeanne Fadosi, mardi 19 janvier 2010

 

* correction du mercredi 21 août 2013 remplaçant l'éraflure qui avait un pied de trop et qui ajoute en outre un écho sonore au plantureux du vers précédent. Ca m'est venu d'un coup alors que le vers bancal m'avait chiffonné depuis toujours. L'esprit d'escalier je vous dis ...

 

Pas de réflexion préconçue dans le choix de cette réédition, si ce n'est peut-être la saison des vacances et des voyages. Et aussi l'impression que l'herbe est toujours plus verte ailleurs motive l'exil avec ses cruelles déconvenues, dont bien trop souvent, le rejet.

.

Partager cet article
Repost0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 05:00

Comment ne pas choisir ce billet pour cette réédition de l'été 2013 des anciens prénoms de la Récréa-Bigornette, habitude prise été après été,  alors même qu'un courriel sur le "vieillir" de Bernard Pivot occupe ma réflexion et alimente ce blog ces derniers temps

(Début ; suite1 ; ... à suivre)

 

Le prénom à l'honneur à la guinguette des prénoms du mercredi de la Récréa-Bigornette est Gudule. Je viens tout juste de découvrir ce prénom mais sans doute nos amis belges le connaissent davantage puisque Sainte Gudule est le nom d'une église de Bruxelles.

J'ai hâte d'aller voir les élucubrations des bigornautes de Bigornette autour de ce joyeux prénom.

 

vieille femme

 

Ce matin, remontée comme une pendule,

Gudule en était déjà toute démontée.

C'est que tous les matins il faut la remonter

La vieille pendule de Pépé Théodule

 

Elle a tôt fait de s'enrayer et s'arrêter

Usée de tant d'années à ponctuer les heures

Au fil du temps témoin des chagrins, des bonheurs

Doux tic tac pour Mémé Gudule et pour pépé.

 

De son lit Gudule attend le point du jour

La pendule de Pépé dit l'heure dans la nuit,

Gudule n'est pas seule dans ses insomnies

 

Avec le poids des ans viendra la fin des jours

Mais elle a tant besoin de son bruit familier.

Je t'en prie Grand-pèr', fais donc venir l'horloger

           Jeanne Fadosi, le mardi 13 avril 2010

 

Et demain jeudi, pour le jeudi en poésie, après la grand-mère, quoi de plus naturel que de chanter le Grand-père.

Je laisse quelqu'un d'autre le faire bien joliment, à suivre, donc, si le coeur vous en dit. (Poésie pour un Grand-Père, de Claude Bellendy)

 

Certains je crois me souvenir, l'avaient deviné à l'époque : je n'étais pas allée chercher mon inspiration bien loin. Il me suffisait de faire comme si j'entendais cette magnifique chanson de Jacques Brel*, Les vieux, enregistrée en 1964. 

J'avais 13 ans et cette chanson me touchait au coeur. 

 

* Jacques Brel, auteur, compositeur interprète belge, 1929 - 1978, qui n'a pas eu le temps de vieillir et qui avait à peine 35 ans lorsqu'il a créé cette chanson.

.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères