Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 07:30

l'un des rares billets pour Coulisses, contrechamps et contre-chants

 

Ce matin, je viens comme souvent voir l'allure de mon blog.

 

Histoire de vérifier si les photos s'y affichent ou pas. D'y lire et apprécier aussi les commentaires dans leur contexte.

Et je souris une fois de plus au bandeau sur les billets : nous sommes déjà à la fin de la semaine et il affiche encore les titres de la semaine passée : une fois de plus mon cerveau lent ne m'a pas soufflé de le mettre à jour.

 

Il est vrai que je l'ai aussi laissé en chantier devant les caprices de l'alignement et que je ne suis, c'est le moins qu'on puisse en dire, insatisfaite du résulat. Sert-il à quelque chose d'ailleurs ?

 

Ce matin, pour mettre en forme la fraicheur proposée pour le Casse-tête de la semaine, j'ai ouvert aussi mon administration de blog. Je fais fi du block rank et des propositions insistantes pour souscrire un blog payant, mais il est impossible de se fermer les yeux pour ne pas les voir.

 

Mon  BR est retombé alors que la fréquentation (officielle), je sais qu'il y en a plus est bonne et que le nombre de commentaires déposé est parmi les plus hauts. Je sais, il n'y a pas à pavoiser ! Et de toutes les façons j'ai déjà bien du mal à visiter régulièrement mes commentateurs. 

 

Je veux dire par là que lorsque je vais sur un blog, j'aime prendre connaissance de ses publications, prendre le temps de lire, ...  Et commenter le contenu.

Et ... je ne prends plus guère (allez, soi honnête, plus du tout, je devrais dire) le temps de découvrir de nouveaux blogs.

 

Et cela fait une éternité aussi que je n'ai pas mis à jour les Empreintes, ...

 

Bon, je vais commencer par parer au plus pressé et mettre à jour le bandeau vers les articles à thèmes.

 

Et je vous souhaite une belle journée pour ce vendredi qui a repris des couleurs après quelques averses nocturnes.

Je sais que ces gouttes d'eau ne suffiront pas à remplir les réservoirs. Je sais aussi que les nuages ont négligé d'autres contrées ...

 

herbes-folles---reduc1.JPG

.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 05:30

Pour les rendez-vous de l'insolite du mois de mai

 

Retrouvé dans les archives photo familiales ce banc de pierre que l'arbre enjambait sans façons

arbre protegeant enfance - reduc1

Publié une première fois ICI

 

Le mois de juin approche : au menu 

statue* insolite ou dans une situation ou un lieu insolite

sur une proposition de Hauteclaire

 

* attention aux droits de propriété intellectuelle et aux droits d'image. Voici un lien trouvé sur le blog de Quichottine et qui vous donnera des explications claires, mais non exhaustives, à ce sujet.

 

Retrouver le programme des thèmes mensuels des prochains mois ainsi que l'historique des thèmes, qu'il est toujours possible d'illustrer, à votre convenance.

.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 13:00

Deux ans sans savoir ...

je n'ose imaginer ce qu'est cette absence sans réponses ...

 

berenice-miniature.jpg

 

 

Je ne fais pas ce rappel pour alimenter les moulins trop copieux qui surfent sur la vague de l'insécurité. Ceux-là sont obcènes et nuisent à la recherche de la vérité.

 

Juste pour dire à mam'elix et à sa famille, que nous nous souvenons.

 

Je me contente d'être passeuse de ce rappel douloureux. Je ne me sens pas le droit de répondre à vos commentaires destinés à cette famille dans l'inquiétude d'une absence sans réponse. Ils ont été lus, ils le seront. En silence, avec pudeur.

Partager cet article
Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 19:15

 

cailloux - reduc

 

Le casse-tête de la semaine dernière proposé par Lajemy s'interrogeait sur les pierres et ouvrait la porte grande ouvertes sur toutes les directions, dont la lithothérapie ou thérapie par les pierres.

 

Dans mon billet, j'ai juste évoqué les colliers d'ambre que je voyais autour de cou de certains bébés, principalement pour les soulager au moment ils "font leurs dents" et qui me laissaient perplexe.

J'avance toujours sur la pointe des pieds lorsqu'il s'agit de médecines alternatives.

 

Le sujet donne lieu a des polémiques extrèmement virulentes où les arguments de réflexion cèdent le pas à la passion aussi bien chez leurs partisans que chez leurs détracteurs, même et surtout quand le discours (pro ou anti) brandit l'étendard de la "vérité" scientifique.

 

Depuis une vingtaine d'années, elles continuent  leur effet d'engouement né de leurs redécouvertes dans les années peace and love et new age qui ont précédé et suivi les remous de 1968.

En bonne normande, j'ai un avis partagé (p'tet ben qu'oui, p'tet ben qu'non). Je sais que les minéraux ont des pouvoirs, positifs et négatifs, complexes et dont on ignore 99,99999% des mécanismes, mais lesquels et comment ....
Comme beaucoup, j'ai béni l'efficacité de l'argile contre les embarras intestinaux. Les neuro-psychiâtres et leurs patients atteints de troubles bi-polaires se réjouissent du mieux-être manifeste apporté par l'usage très surveillé et encadré médicalement du lithium. Et les vaches, l'hiver dans les prés, se minéralisaient en léchant les pains de sel attachés aux pommiers ...

 

Personne ne conteste, il me semble l'utilité de certaines pierres aimantées pour ramasser commodément les épingles ferreuses de la couturière et leur nuisance lorsqu'elles démagnétisent un support d'information ...

 

 En soi, l'utilisation des pierres, notamment celles qu'on dit précieuses ou semi-précieuses, remonte à la nuit des temps et des contrées de la planète.

Bien avant l'Egypte antique, on en trouve des témoignages dans les tablettes sumériennes par exemple ainsi que dans la chine.

Sauf que cette redécouverte donne lieu à une utilisation selon notre mode de vie simpliste et pressée de la société de consommation à l'occidentale. Il en résulte à minima des simplifications qui conduisent à des utilisations erronées voire néfastes, et le plus souvent, au marketing** aux arnaques et aux spéculations, sans compter à l'autre bout de la chaine de production, les conditions quasi-moyennageuses d'extraction des pierres dans des pays où la misère n'a d'égal que la tyranie des dirigeants et des trafficants*, ainsi que l'utilisation par des gourous*** aux pratiques sectaires.

 

Pour en savoir plus, j'ai consulté ces sites : wikipedia - lithothérapie, Le monde de la lithothérapie et

 

 

* cf le film blood diamond, d'Edward Zwick, 2006, par exemple ...

** voir l'avertissement sur la shungite et son discours marketing, d'une lithothérapeute qui semble avoir une démarche sensée.

*** J'ai eu l'occasion, à la table voisine d'une terrasse de café, en juin 2008, de constater le pouvoir de fascination qu'exerçait sur son interlocultrice un individu dont je n'ai pas pu distinguer dans son discours creux et compliqué, s'il s'agissait d'un simple passionné ou d'un mystique manipulateur. Mais j'ai eu l'impression que si, sur le champ, il lui avait demandé de se jeter à l'eau pour nager jusqu'au pôle, elle l'aurait fait.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 09:00

      Insolite

 

2959615685 1 5 kuNPo25R    

J'ai emprunté cette photo sur le blog okdj72 de Vincent Beury, pour quitter en beauté le thème du mois de janvier avec un village minuscule dans l'échelle et majuscule dans le résultat artistique.

 

Visitez son village miniature et les préparatifs qu'il vous dévoilent.

 

Pour le rendez-vous dont je me fais le relais, grâce à un  commentaire* de l"architecte", il vous faudra patienter jusqu'aux prochaines illuminations de Noël si vous voulez voir de visu. En attendant, j'espère que la visite virtuelle vous emmènera dans votre pays d'enfance.

  *plus de détails

 

Petit rappel du thème de février :      pièces de vaisselle insolites

 

Bien entendu, les autres sujets insolites s'exposent aussi ...

 

Et vous, autres visiteurs de ce blog, n'hésitez pas à visiter les rendez-vous de l'insolite sur les blogs de la communauté.

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 18:00

Dans mon jargon personnel, mes bidouillages consistent à utiliser un logiciel pour faire une création perso à partir de clichés photographiques, sans intérêt initial, voire carrément ratés. Je ne suis pas coutumière de cetta activité, mais de temps en temps, je m'y amuse.

 

Un dimanche de plein été 2008, sur une terrasse, le regard se porte sur une trouée dans les feuillages, vers un ciel d'azur.

de la terrasse - reduc


Le bleu est bien plus intense mais mon appareil photo a ses failles.
Je m'approche et je zoome :

un coeur de verdure - reduc

Entre le deuxième cliché et ce coeur, résultat de quelques bricolages, j'ai utilisé le logiciel qui était livré avec mon vieil ordinateur, Pictureit!9.

 

J'ai recadré en carré, accentué le coeur naturel par une forme ton sur ton dont j'ai atténué les contours et j'ai aussi flouté les contours de la carte, rajouté les textes, et voilà.

Et si mon appareil avait fidèlement reproduit le bleu du ciel, bien plus intense, l'effet aurait été différent.

 

Naissance de ce coeur-blason pour les blogs ICI

Explications reprises sur ce billet ICI

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 15:00

C'était une de mes petites nièces. C'est sa tante, (ma nièce donc), qui me l'a appris presque tout de suite, le 8 juillet 2010 sans doute peut-être même le 7.

Elle est décédée le 23 août après une longue agonie à l'hôpital.

 

 

Anne-Sophie detail journal2 - reduc

(détail de la République du centre du 17 septembre 2010, édition du Loiret, cliché pris par moi-même)

,  

Aujourd'hui encore, les mots me manquent pour dire comment j'ai reçu cette ... je n'arrive même pas à écrire le mot "nouvelle", tant il me parait dérisoire. Les difficultés quotidiennes qui m'accablent à ce moment-là me semblent soudain bien peu de chose. Mais en même temps, je me sens si vaine, si inutile, à ne rien pouvoir faire. même pas me déplacer. Juste être là, au téléphone, pour écouter, dire, supporter l'attente.

 

L'accablement aussi, d'avoir craint cette issue, sans avoir pu l'empêcher. J'étais si loin, je la connaissais si peu, je n'avais entendu que les craintes, ... ô combien justifiées, de sa mère, une fois, au moment de la naissance du petit.

Je ne connaissais le drame qui se jouait que par l'absence de cette enfant en train de se perdre par amour.

 

J'ai tenu ce blog malgré tout, pas comme si  ... mais pour m'aérer un peu sur l'extérieur et puiser la force de tenir debout.

 

Je regroupe ci-dessous les billets écrits à son intention et/ou la concernant, dans l'ordre chronologique, et je complèterai cette liste de mes écrits à venir. Je sais qu'il y en aura d'autres.

 

Dis-lui (26 juillet 2010)

Ca n'a pas de sens...  (23 août 2010)

Je ne peux pas (1er septembre 2010)

Dans mon trouble... . (2 septembre 2010)     

Ponctuation...   (6 septembre 2010)

Ces yeux qui ne souriront plus  (19 septembre 2010)        

Quand le silence se fait meurtrier    (20 septembre 2010)

Abolir la violence  (12 octobre 2010)     

Hier ... il y a deux mois  (24 octobre 2010)
Je ne veux que des fleurs (28 octobre 2010)            

Pour l'enfant d'Anne-Sophie (23 décembre 2010)

Anne-Sophie (13 janvier 2011)

Le temps d'une vie ... (23 mai 2011)

Regards croisés ... (14 juin 2011)

Regards croisés (2) (22 juin 2011)

Chez la tante Pélagie (20 juillet 2011)

Grandir ... (21 juillet 2011)

Un anniversaire contre la honte (18 septembre 2011)

Sur les journaux de nos vies (27 octobre 2011)

Contre les violences faites aux femmes (5 novembre 2011)

Femme ... Femmes ... (9 mars 2012 dédicacé à Anne-Sophie)

Quiz "Grande cause nationale" quelques réponses (13 mai 2012)

Photo de non-vacances (7 juillet 2012)

Violences faites aux femmes : préserver et surtout prévenir (25 novembre 2012)

Droit des femmes (8 mars 2013)

Se souvenir d'Anne-Sophie (anniversaire) (8 juillet 2013)

Pour Anne-Sophie et ses soeurs d'infortune (20 octobre 2013)

Anne-Sophie, le prix d'une vie (28 octobre 2013)

Alignements (29 octobre 2013)

25 novembre : éliminer la violence à l'égard des femmes (25 novembre 2013)

Pour ne pas oublier Anne-Sophie (date inconnue)

 

Et aussi en marge mais en pensant à elle et à sa famille

Chagrin (5 août 2010)

La colombe assassinée, de Henri Laborit (4 décembre 2013)     

Vivre femme (25 novembre 2014)

.    

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 11:30

l'un des rares billets (le premier) pour Coulisses, contrechamps et contre-chants

 

Rassurez-vous, rien de grave, du moins je ne le crois pas. Encore que ...

 

C'est juste une histoire de quelques mots mis à la place d'autres ...

 

Ce matin pour faire le tapuscrit de ce billet, c'est un peu plus embêtant : j'ai les doigts gourds, légèrement insensibles, légèrement douloureux.

 

Et alors ! ce ne sont que des petits soucis. Juste un léger agacement du corps ... somme toute assez normal à son âge ! 

C'est ce que vous pensez, ne le niez pas, vous qui souffrez de plus de maux, vous qui ne souffrez pas mais qui pensez que celle-ci va avec l'usure du temps.

 

La douleur que l'on dédaignait ou ignorait il n'y a pas encore si longtemps quand il s'agissait de soigner des nourrissons ou des animaux.

Et je ne parle pas des végétaux, qui sont d'autres organismes vivants  sans doute sensibles.

 

Mais pourquoi nous raconte-t-elle cela ? Digressions, pendant que je corrige pour la nième fois ma frappe débordant des touches sur une machine assez réactive pour écrire par exemple "justyer" au lieu de juste, pour me rajouter un q à soucis, un k à normal : ça c'est avec le clavier azerty, évidemment avec qwerty, cela donnerait autre choise chose. Tiens voilà mes doigts encore en flagrant délit de débordement. Et pourtant, "choise" c'est presque, mais presque seulement "choice".

Du coup, j'imagine que si j'avais laissé passer cette erreur, j'ouvrais la porte à la croyance, par erreur de lecture sur mon erreur de frappe, que je me mettais à mélanger anglais et français. Et si je vous apprends que plus haut j'ai dû rectifier le pas de "ne le niez paz" car mon doigt avait atterri un peu trop haut sur le clavier.

 

Que nenni non ! Prudence, avec des mots si anciens, certains vont croire que j'écris des gros mots ou que je suis réac, voire ultra réac campant sur la "pureté" de la langue française. Je reviendrai peut-être sur ce sujet au moment de la journée semaine de la francophonie. Nenni, c'est juste un mot dont j'aime la musique et que je fréquente à travers les grilles de mots fléchés.

 

Mais revenons à cette histoire de mot remplacé. Un simple mot dans une phrase. Et pourtant ...

 

C'est dans mon billet Rêver pour bien commencer l'année, j'écrivais selon les mots de Bigornette, du moins c'est ce que je pensais de mémoire, sans prendre la peine d'aller vérifier sur son blog  :

 

[...] Robinson, le compagnon de Bigornette, qui vient, comme elle l'écrit sur son blog, de partir vers d'autres rivages [...]

 

Eh bien non, Bigornette, et cette fois-ci je vérifie et garde le texte sous les yeux, enfin presque, je n'ai qu'un écran et je suis bien obligée d'alterner en torturant ma mémoire immédiate, la plus déficiente.

 

Je vais citer sans coupure et avec des guillemets

 

" Je profite d'un passage chez mon fils pour vous faire part du décès de mon aimé : "Robinson" ... je suis fort mal évidemment ... Il n'était plus lui-même depuis un bon moment et pour lui c'est mieux comme ça, il va atteindre d'autres rivages, où j'espère qu'il sera mieux, du moins je préfère penser ainsi ... "

 

vient de partir vers, à la place de   va atteindre ...

 

Une toute petite différence s'il s'agit de sauter un ruisseau minuscule, c'est rarement le cas.

 

Sans conséquence car Bigornette a cette intelligence du coeur qui lui fera accepter cette différence ... et ne pas en faire querelle,

mais qui, l'émotion et le chagrin du moment s'ajoutant à sa sensibilité habituelle, va la troubler, peut-être la blesser, même inconsciemment si jamais elle vient lire mon billet.

 

Alors, je vais en faire une correction visible pour que les propos ci-dessus restent compréhensibles et gardent leur pertinence, tout en essayant de rattrapper cette bévue dommageable.

 

ruisseau de ruelle - reduc1

.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 10:30

 

Pour achever l'année 2010 avec le thème de décembre choisi par Mam'elix pour les rendez-vous de l'insolite

Dormir en paix, dormir dans la sérénité, c'est ce que je vous souhaite pour la nouvelle année, car dormir, c'est aussi nécessaire que respirer et se nourrir ... et c'est plus ou moins le tiers de notre existence.



Belle et heureuse année 2011

 

dormir en meute - reduc

en meute

dormir tranquille - reduc

seul

dormir en meute ou solitaire - reduc

seul près de la meute

dormir seul ou en meute - reduc

  ou un peu plus loin

 

Je profite aussi de ce billet pour vous informer d'une communauté que je viens de créer, comme une bouteille à la mer et dont je m'explique dans le billet suivant.

.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 17:00

ce mois-ci le thème des rendez-vous de l'insolite est proposé par Mam'Elix :

 

Dormeurs insolites : animaux ou humains.

Déjà de savoureuses participations, un petit tour sur le journal de la communauté vous permettra de les découvrir.

 

Et enfin des pistes et des idées (bonnes) pour les thèmes des mois à venir.

 

Je vais essayer d'établir un calendrier dans les jours qui viennent. Mais pour que vous puissiez dès à présent fouiller dans vos archives ou apprêter vos appareils photo, je soumets à votre sagacité ce thème que m'a inspiré une visite sur l'article de Eva48, La tour :

 

Architectures de l'extrême pour le mois de janvier

 

Pièces de vaisselle insolites (assiettes, verres, etc .), pour le mois de février,

sur une proposition de Hauteclaire.

 

Merci à tous les contributeurs, vos idées vont être utilisées, juste le temps de les ordonner. Si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à en faire part, sur le forum à la rubrique vos propositions de sujets.

 

  Désolée pour la qualité de ces très vieux clichés.

 

        sieste après l'effort                                              sieste digestive

dormeur(se) en plein travail   sieste-digestive.jpg

.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères