Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 06:00

Qui dit que les saisons se suivent et ne se ressemblent pas ? Il me semble pourtant en ce 25 décembre 2014 doux, trop doux et gris et pluvieux (du moins au moment où je programme) cette réédition est d'actualité (1ère édition 05/01/12 08:00)

 

Hiver et neige sont les thèmes des jeudis en poésie proposés par Fanfan

pour le Défi n°72 des CROQUEURS DE MOTS,

une petite pensée pour notre amirale Tricôtine

 

En ce début janvier 2012 très doux, au sens propre, il m'a semblé que ce poème d'Agrippa d'Aubigné était d'actualité

 

Ce doux hiver qui égale ses jours

 

Ce doux hiver qui égale ses jours

À un printemps, tant il est aimable,*

Bien qu’il soit beau, ne m’est pas agréable,

J’en crains la queue, et le succès toujours.

 

J’ai bien appris que les chaudes amours,

Qui au premier vous servent une table

Pleine de sucre et de mets délectable,

Gardent au fruit leur amer et leurs tours.

 

Je vois déjà les arbres qui boutonnent

En mille noeuds, et ses beautés m’étonnent,

En une nuit ce printemps est glacé,

 

Ainsi l’amour qui trop serein s’avance,

Nous rit, nous ouvre une belle apparence,

Est né bien tôt bien tôt effacé.*

 

Théodore Agrippa d’Aubigné,

recueil L'hécatombe à Diane**

 

Théodore Agrippa d'Aubigné, 1552 - 1630, 

* le deuxième et le dernier vers, en français moderne, n'ont que 9 pieds.

J'ai cherché en vain sur Internet sa version d'origine pour en rétablir la rythmique

Je regrette aussi de ne pas avoir pu le situer dans son oeuvre et dans son temps.

 

** recueil 100 sonnets de jeunesse à Diane, mêlant violence et texte amoureux, resté inédit jusqu'au XIXe siècle, première publication en 1873, réédité dans Le printemps : L'hécatombe à diane et Les stances en 1960.

Théodore Agrippa d'Aubigné, poète protestant d'une grande complexité, militaire aux qualités reconnues, homme d'influence.

Il est le grand-père de Françoise d'Aubigné, épouse puis veuve du poète Scarron, plus connue sous le nom de la Marquise de Maintenon qui fut la maitresse puis l'épouse secrète de Louis XIV

voeux 2012 Fabsans formule

 

Un autre petit tour intéressant, le site de l'association des Amis d'Agrippa d'Aubigné

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Merci pour ce poème.
Répondre
J


au plaisir ...


J'ai bien pris note du rendez-vous croqueurs



C
Il y a de la nostalgie dans ces vers.
bonne soirée
C.S
Répondre
J


amertume, oui, il faut dire que ce poète a subi bien des déceptions, lui qui est resté fidèle à ses engagements, et il a été ostracisé pour cela jusque dans la reconnaissance de son oeuvre



M
si je peux me permettre, dans ce poême il n'est pas pessimiste mais réaliste et/ou observateur....nous avons '(région nantaise)pour le moment la me^me fin d'automne et le me^me début d'hiver que
nous avions l'an dernier, tièdeur , humidité et temps changeant mais pas assez froid)nous risquons d e le regretter en 2015 encore si le froid ne vient pas faire un sain ménage à temps, quant aux
amours qui ne tiennent pas leurs promesses, heureux ceux qui voient là un excès de pessimisme chez le poète...
Répondre
J


oui réalisme plutôt que pessimisme au propre et au figuré



M
Bonsoir Jeanne je ne connaissais pas ce poême et je partage et l'avis sur les hivers trop doux qui ne font pas leur travail et sur les passions trop belles qui meurent trop vite...je passe te faire
un coucou qui j'espère te trouvera avec le moral et la forme
Répondre
J


ma foi, le moral va et la forme aussi loin des foules et des bains de microbes



J
Merci Jeanne, ce matin au réveil gelée blanche chez nous, joyeux Noël et bon reste 2014, bises de jill
Répondre
J


toujours pas le matin mais un début de gelée blanche hier soir et cette nuit que je n'ai aperçu ce matin que sur les restes des toits exposés à l'ombre mais grand ciel bleu (si si) à l'heure de
midi (temps universel) ce n'était pas arrivé depuis ... je ne sais plus


bises



Q
Un doux Noël, Jeanne.
Merci pour ce poème et tes recherches.
Répondre
J


juste une réédition de circonstance. Je souris car cela fait un écho involontaire à ta parution de noël



E

merci pour ces jolis vieux poemes; c'est un plaisir que cette belle langue
Répondre
J


belle langue et mêmes grands soucis de société quand on regarde l'Histoire dans son quotidien et non sur les champs de bataille uniquement



Q

Je le connais mal... alors, merci de tant m'en apprendre aujourd'hui.


Le poème est très beau.


 


Bises et belle journée à venir... j'espère avec un peu de soleil.
Répondre
J


Moi aussi j'en connaissais peu de choses, du coup j'en ai lu un peu plus


bises et belle fin de dimanche



M

De d'Aubigné, je ne connais que "Les tragiques", oeuvre politique et  religieuse très virulente. alors ce poème a été une jolie surprise. Merci, Jeanne.
 Pour le dernier , si on fait une diérèse a un" bien", le compte est bon. Pour le second,en revanche, il faudrait proposer une autre solution de traduction.
Répondre
J


poème de jeunesse et d'amours contrariées, déjà, d'où le pessimisme qui y transparait ! le deuxième vers me pose moins de problème que le dernier car on peut y décomposer a-i mable voire comme je
l'ai vu écrit ailleurs ami-able. Mais comment comprendre une diérèse sur l'un des deux bien du dernier vers, à moins que le poème n'ait été chanté. 


Bises et belle fin de dimanche



C

beau poème, mais je préfère cet hiver à celui de l'an passé.


bises


clem
Répondre
J


surtout avec le soleil d'aujourd'hui mais pas sous la tempête et la pluie et le ciel plombé !


bises



L

La douceur de l'amour comme la douceur de l'hiver cachent parfois des désenchantements à venir ... Le poète est-il pessimiste ? Est-il lucide ?


Peu importe que les deux derniers vers ne comportent que 9 pieds, tu nous donnes à lire un beau poème. Bises
Répondre
J


C'était un très grand pessimistes mais il faut dire qu'il avait toutes les raisons de l'être.


Dans la version d'origine le nombre de pieds étaient sans doute respecté mais la lecture en déjà été ici légèremnt modernisée.


Bises et belle fin de semaine



J

le même que pour Fanfan :


Charles d'Orléans


Yver, vous n'estes qu'un villain


Yver, vous n'estes qu'un villain,
Esté est plaisant et gentil,
En tesmoing de May et d'Avril
Qui l'acompaignent soir et main.


Esté revest champs, bois et fleurs,
De sa livrée de verdure
Et de maintes autres couleurs,
Par l'ordonnance de Nature.


Mais vous, Yver, trop estes plain
De nege, vent pluye et grezil;
On vous deust banie en essil.
Sans point flater, je parle plain,
Yver, vous n'estes qu'un villain !


(bises hivernales)
Répondre
J


coucou Josette, le jeudi soir, j'ouvre très rarement mon ordinateur, mais je vais dès maintenant le mettre en ligne pour les CROQUEURS DE MOTS. J'espère trouver ensuite une illustration à sa
hauteur. bises et belle journée



M

Une belle leçon de vie de Mr D'Aubigné, l'amour n'est pas toujours garant de bonheur et s'apparente à l'hiver triste et froid. Bien vu merci;
Répondre
J


La vie ne lui a pas épargné les plus rudes expériences si on se réfère à sa biographie



V

Ah merci Jeanne, pour cette poésie teintée de sagesse. Et la traduction en français moderne ne lui ôte rien à son charme d'antan,


J'adore ces bouquets de poésie mélées d'histoire
Répondre
J


elle est assez pessimiste, comme l'homme qui l'écrivait ! Il faut dire qu'il a vécu des événements terribles !



C

Pessimisme de ce grand "tragique" qu'est Agrippa d'Aubigné". Les sonnets d'Hécatombe à Diane furent composés en 1571 pour Diane Salviati, nièce de la Cassandre de Ronsard, auprès de qui
il se réfugia, après avoir été blessé par des catholiques. Elle le soignera mais les parents feront rompre leurs fiançailles.
Répondre
J


Il a eu une vie pleine de tourments. L'écriture lui servait sans doute d'exutoire !



F

Ce poème prove qu'il y a déjà eu des hivers très doux! Et il s'en mfiait , comme les gens qu'on entend autour de nous!  On verra bien!


Merci pour ce joli poème! Bises
Répondre
J


Il s'en méfiait oh oui comme des amours trop douces au début et qui ne donnent pas les fruits promis ou comme les époques de trèves ou de changements aux lendemains difficiles


bises



C

Bonjour Jeanne , j'aime beaucoup ce poème tout en douceur et en l'espoir de jours meilleurs .


Bises et bonne journée .



Répondre
J


il est pourtant bien pessimiste sur un retournement possible de cette douceur trompeuse


bises et belle soirée



P

C'est vrai que jusqu'à aujourd'hui il fut doux, mais très humide et mon corps n'aime pas l'humidité. Je préfère le froid sec....


 


Belle journée avec bises
Répondre
J


pour les vieilles carcasses (avec mon respect ... j'ai aussi ces problèmes d'articulations) l'humidité est éprouvante. Je préférerais de beaucoup un froid sec !


Bises et belle soirée



F

Bonjour Jeanne


C'est beau car c'est doux cet hiver, mais que sera le printemps?


Les temps changent


Bisous et belle journée


Frieda
Répondre
J


C'est embêtant à plus d'un titre dans nos régions où la végétation habituelle a besoin du repos d'hiver et où le froid régule la reproduction des nuisibles. Il parait même que les abeilles
s'épuisent à sortir butiner alors qu'elles devraient rester à la ruche !


bises et belle soirée



M

Tu as bien choisi car ce début d'hiver très doux risque de nous réserver de mauvaises surprises !



Répondre
J


pour ce soir c'est de nouveau les bourrasques de vent. Pas agréable du tout !


bises



J

Merci Jeanne pour ton choix du jeudi poésie... Poète complexe oui bien un peu... Bizzzzzzz jill
Répondre
J


sa pensée, sa sensibilité et son itinaire de vie sont complexes en effet, bien plsu que ce l'on nous en présente en général dans les manuels de littérature ou d'Histoire.


Bises et belle soirée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères