Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2021 1 12 /07 /juillet /2021 13:26

Si je tenais plus régulièrement ce blog à jour, j'aurais rédigé cet hommage en revenant à "l'ordinaire" de son contenu dès mardi dernier. Il avait annoncé sur les medias sa mort prochaine et mis en scène sa sortie. Plus pour tenter de partager autant qu'il est possible une expérience singulière que pour une notoriété qui, et il le savait, n'avait plus besoin de rien.

Tandis que son blog s'achève en tirant le rideau le 22 juin dernier, les hommages sont unanimes

J'ai été intensément heureux

FranceInter, 17 mai 2021, L'invité du 7h50

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2021 4 08 /07 /juillet /2021 10:07

D'habitude, ici, je rends hommage à des défunts, ... récents. Dans un langage rendu suranné par la vitesse de notre évolution dans ce siècle dont il est le grand témoin et un des acteurs, on dirait "feu" comme feu Axel Kahn qui vient de mourir et avait fait de l'annonce de sa mort un dernier acte de partage.

Aujourd'hui, Edgar Morin est bien  vivant et j'admire l'acuité de l'esprit, la générosité du cœur, la vaillance du corps, la lucidité des limites. 

Il était entendu sur France Info tandis que j'écoute France Inter à cette heure-là. Mais je l'ai retrouvé dans mes fils d'actualité. Le bon côté de ces nouveaux outils  qui marchent avec des ... j'ai une panne de mot, celui qui me vient n'est pas le bon mais je l'écris quand même. Cela va en faire sourire : logarithmes.

L'écrire m'a fait retrouver le mot juste et je reprends ma phrase en rade :

Le bon côté de ces nouveaux outils qui marchent avec des algorithmes.

La pertinence des propos tenus dans ce grand entretien me dispense de rajouter mes maigres petits mots.

En prime, vous pourrez aussi je crois l'écouter. (aller tout en bas du lien ci-dessous)

Partager cet article
Repost0
2 juin 2021 3 02 /06 /juin /2021 09:09

Long silence de plus d'un mois que j'aurais pu pourtant émailler de réflexions sur une actualité et des retours sur l'Histoire nombreux et ou importants

La Commune de Paris en 1871 et sa fin sanglante et tragique que certains y compris historiens n'ont pas voulu marquer.

La mort de Napoléon à Sainte-Hélène dont la commémoration a divisé et fait couler des frappes de clavier à défaut d'encre. Moi, j'ai envie de saluer Beethoven qui a commencé sa symphonie n°3 à la gloire de Bonaparte et qui l'a rebaptisée La symphonie héroïque quand son héros révolutionnaire s'est auto-proclamé empereur.

Les noyés oubliés de la Méditerranée ou de la Manche sur fond d'actualité tournée plus vers la Covid.

La nième guerre israélo-palestinienne.

L'incroyable acte de piraterie aérienne d'Etat

Le "débarquement" par les militaires des chefs qu'ils avaient mis à la tête du Mali en mars.

Les trop nombreux féminicides

Les traques aux forcenés de ces derniers temps.

La liste est infinie.

Sans oublier les hommages aux derniers morts célèbres tels tout récemment 

C'est encore la radio que j'écoute bien plus que je ne regarde la télévision ou que je lis les notifications d'actus de mon téléphone qui me renseigne sur l'état et les soubresauts du monde tel qu'il va, bancal, apeuré, transi ou replié sur la haine des autres.

C'est encore la radio qui me renseigne sur les nouvelles chansons et les nouvelles musiques, autant dire une fenêtre minuscule et biaisée de la production artistique.

C'était la radio qui m'a sans doute apporté mes premiers émois à écouter de la musique. Même si la qualité sonore d'un poste des années cinquante avec son unique haut parleur et ses grésillements n'était pas de la Haute fidélité.

Si je me suis d'autant plus réjoui que ma radio préférée célèbre les cent ans de la radio, c'est que la radio fait partie intégrante de notre histoire familiale mon père, serrurier-ferronnier de formation quand il a du faire son service militaire au début des années 1920, a été affecté aux communications pour son expertise de la soudure fine (on utilisait aussi des horlogers) et pour développer les transmissions par radio (émission, réception, interception des transmissions ennemies).

C'est sans doute à cette occasion, lors des temps de trêve, qu'il captait les chansons qu'il a consigné dans son cahier.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2021 1 19 /04 /avril /2021 16:23

C'était il y a déjà 10 jours, le 9 avril ...

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 17:43

Ils sont seulement 18 auteurs à avoir été publiés dans la prestigieuse collection de la Pléiade de leur vivant, dont seulement 3 poètes (Saint-John Perse en 1972, René Char en 1983 et Philippe Jacottet en 2014) et dont seulement 2 femmes (Marguerite Yourcenar en 1982 et Nathalie Sarraute en 1996)

Je n'ai pas l'exemplaire de la Pléiade et cela fait longtemps que je l'ai lu dans un livre de papier. Sa lecture a, dans les moments les plus difficiles de ma vie, été une sorte d'apaisement et de mise en perspective, une nourriture de la sensation, une expérience des mots directe. 

J'aurais bien du mal à partager ce que je ressens quand je le lis. Mais j'ai beaucoup apprécié ce qu'écrit "passionné de littérature" de sa lecture de "Couleur de terre"

Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 15:18

Le conte musical Emilie jolie a d'abord été un disque avec les grands chanteuses et chanteurs du moment qui ont tous dit oui : Henri Salvador, Georges Brassens, Françoise Hardy, Sylvie Vartan, Robert Charlebois, etc (suivre le lien)

Mes enfants ont grandi avec très jeunes les chansons et les images de l'album qui était merveilleusement illustré. Peut-être que je l'ai encore.

Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 10:20

Voici mon premier blog alimenté depuis longtemps surtout par des hommages. Aujourd'hui, j'ai du retard. Mais je viens d'apprendre la nouvelle car je voulais demandais une autorisation de publier un poème de Maurice Carême. Même le site de la fondation Maurice Carême ne le mentionne pas et si je n'avais pas eu le réflexe de faire une recherche dans le moteur de recherche que j'utilise par défaut et paresse le plus souvent je ne le saurais toujours pas.

Jeanine Burny, la compagne et muse de Maurice Carême et depuis la mort du poète la gardienne vigilante de sa mémoire à travers le musée et la Fondation Maurice Carême dont elle était présidente est morte à 95 ans le 11 Novembre 2020.

“À l’hôpital, la dernière fois que nous nous sommes vus, elle m’avait demandé de lui parler des couleurs de l’automne dans le jardin du musée“, explique François-Xavier Lavenne, “Puis, elle m’avait dit qu’un poème de Maurice Carême la hantait :

Hé oui ! je le sais bien !
Je n’emporterai rien,
Pas même l’ombre d’un nuage.
Mais qu’elle est belle, dans ma main,
Cette fraise sauvage !

Le sablier – Maurice Carême”

BX1 medias de Bruxelles

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2020 5 25 /12 /décembre /2020 19:03
Partager cet article
Repost0
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 15:49

En France, l'épidémie semble régresser tandis que prudemment les consignes de confinement se sont progressivement desserrées.

Aux Etats-Unis, la désinvolture et les errements ont conduit à un nombre de morts dépassant les 100 000 victimes sur fond de querelles larvées ou non avec la Chine et l'Iran et d'exacerbation d'un climat de violence. Ainsi, la mort mardi dans des conditions iniques d'un noir lors d'une arrestation brutale dont la vidéo a été publiée sur les réseaux a conduit dans un premier temps à la révocation des quatre policiers responsables et au déclenchement de manifestations calmes et d'émeutes de nuit.

Dans un deuxième temps le policier responsable de la mort de George Floyd... a été inculpé d'homicide involontaire et incarcéré, sans autre conséquence pour ses collègues et sans faire retomber la colère.

Je comprends et je soutiens la colère qui, bien plus encore aux USA qu'en Europe, perdure et dans l'encouragement actuel reprend de la vigueur trop souvent dans l'impunité. Mais la violence, fût-elle du désespoir, je la condamne sous toutes ses formes et d'où qu'elle vienne.

La violence des émeutiers dessert une cause juste et face aux ordres met en danger ceux qui la soutiennent

Pendant ce temps, le covid ou la fin de vie au bout de longues et pénibles maladies n'en finit pas de faire mourir ...

Piccoli, Dabadie, Bedos, Nahon Philippe et tant d'autres connus ou méconnus ...

Partager cet article
Repost0
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 09:27

Il y a longtemps que je n'ai pas ouvert de chronique nécrologique en hommage à une célébrité tirant son ultime révérence. 

Depuis le début de l'année 2020 et les litanies de chiffres (le vilain mot) égrenant les morts de la journée en Chine d'abord, en Italie ensuite, en France et dans d'autres pays, en englobant tous les autres dans un nombre mondial encore plus abstrait, je pourrais ne faire que cela et pas seulement pour les VIP.

Je n'ai même pas eu le coeur de rendre hommage à Manu Dibango, premier artiste de carrure mondiale dont la famille a officiellement reconnu, ... Respect ... qu'il était décédé des suites de covid-19.

Ce jour est différent. Le chanteur Idir se battait depuis de longues années contre une maladie (innommée) qui a fini par l'emporter. 

Si je mets hommageS au pluriel c'est pour tous ces invisibles de chair et d'os qui s'éteignent chaque jour depuis le début de cette pandémie et qui ne sont pas des chiffres.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères