Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 07:00

Second jeudi en poésie du défi n°77 des CROQUEURS DE MOTS proposé par nounedeb.

 

"Pour  le 22 Mars, utilisez uniquement des rimes en "pa" (à l'oreille), et en "able"."

Eh bien non, d'habitude je n'écris pas mais je propose d'autres poèmes et ce jour, je mettrai en ligne ce  poème d'Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz, mis en musique et chanté par Juliette.

Et je le dédie à tous les enfants du monde qui viennent de rejoindre la grande nuit du temps.

 

Je n'écrirai pas

sur le roc ou sur le sable

les pitoyables trépas

la douleur insondable

 

 

Tous les morts sont ivres ...

 

Tous les morts sont ivres de pluie vieille et sale

Au cimetière étrange de Lofoten.

L'horloge du dégel tictaque lointaine

Au coeur des cercueils pauvres de Lofoten.

 

Et grâce aux trous creusés par le noir printemps

Les corbeaux sont gras de froide chair humaine ;

Et grâce au maigre vent à la voix d'enfant

Le sommeil est doux aux morts de Lofoten.

 

Je ne verrai très probablement jamais

Ni la mer ni les tombes de Lofoten

Et pourtant c'est en moi comme si j'aimais

ce lointain coin de terre et toute sa peine.

 

Vous disparus, vous suicidés, vous lointaines

Au cimetière étranger de Lofoten

- Le nom sonne à mon oreille étrange et doux,

Vraiment, dites-moi, dormez-vous, dormez-vous ?

 

- Tu pourrais me conter des choses plus drôles

Beau claret dont ma coupe d'argent est pleine,

Des histoires plus charmantes ou moins fortes ;

Laisse-moi tranquille avec ton Lofoten.

 

Il fait bon. Dans le foyer doucement traîne

La voix du plus mélancolique des mois.

- Ah ! les morts, y compris ceux de Lofoten -

Les morts, les morts sont au fond moins morts que moi ...

 

Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz

publié aux Editions A Silvaire

 

pensees-1.JPG pensees-2.JPG

clichés sans montage

 

Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz, 1877 - 1939

Juliette, chanteuse née en 1962

 

Lofoten : le texte du poème suffit à situer cette évocation dans l'onirisme de l'auteur.

Les iles Lofoten, au nord de la Norvège  au-delà du cercle polaire

 

 

Pendant qu'à juste titre nous nous recueillons pour ces vies d'enfants fauchées dans l'effroi de la fatalité en Suisse ou de l'effroyable haine (en France et partout ailleurs),

" Environ 4 500 enfants meurent chaque jour

de causes liées à de l'eau insalubre

et au manque d'équipements sanitaires de base."

(source UNICEF - Eau, assainissement et hygiène)

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

B

Merci pour ce poème vibrant d'émotions et ces faits qui hélas continuent à se perpétrer tous les jours, de par le monde...dont on prend conscience souvent que lorsqu' ils nous touchent
de près.


Bises
Répondre
J


il est inévitable et normal que l'on soit plus touché par ce qui nous est proche.


Je trouve personnellement assez digne dans l'ensemble la manière dont le grand public et la sociét civile s'est comportée ainsi que beaucoup des candidats (pas tous). J'ai détesté la
surexposition médiatique pour ne rien dire ...


 


Et je trouve normal qu'on pense aussi aux autres enfants.


 


Cela n'ôte rien à la gravité des événements


Bises



E

Je suis tout à fait d'accord avec ta façon de présenter les choses. Tous les enfants méritent les mêmes larmes, c'est ce que j'ai aussi essayé d'exprimer sur mon blog avec "Les enfants tombent".
Répondre
J


J'aime beaucoup comme tu souligne que 


"tous les enfants méritent les mêmes larmes


Je vais aller voir ton article


belle fin de semaine



L

Bonjour Jeanne, mais aujourd'hui tu nous as écrit un très beau poème et offert à lire la sombre inspiration d'un poète que je ne connaissais pas, pour nous remémorer ensuite la misère des enfants
de ce monde, que celle-ci soit brutale, définitive ou plus lente et sournoise. Bises.
Répondre
J


les écrits de ce poète sont d'une grande étrangeté ... Complètement occulté en cours à mon époque. Il faut dire qu'il est particulièrement difficile à comprendre quand on reste dans l'abstraction
...


Bises et belle fin de semaine



V

Un cri du coeur formidable


pour une douleur insondable


La poésie de l'Ivre mort hélas


reviens vers moi pas à pas....


Belle journée quand même,


Valdy


 
Répondre
J


un poème qui prend ici tout son sens hélas !



N

Merci pour ton petit texte, et celui, très beau, de Milosz. N'avons nous pas tous, au fond du coeur, notre cimetière des Lofoten?
Répondre
J


oh oui tu as raison ...



P

Dur ce poème..... belle journée. Bises
Répondre
J


oh oui. 


bises



E

merci, Jeanne. Etrange poeme
Répondre
J


bien étrange en effet. les écrits de ce poète sont dérangeants



Q

Tu nous as composé un très bel hommage. Juliette est l'une des très grandes dames de la chanson d'aujourd'hui. J'aime énormément.


Pour le reste, je ne dirai rien. L'émotion est intense en te lisant.


Je te souhaite une belle journée, Jeanne. Merci pour tout.
Répondre
J


difficile de publier un poème sans le relier à cette actualité dérangeante et effroyable



J

C'est un très bel hommage Jeanne !  Il y a la maladie, l'accident, la faim, les crimes dont sont victimes aussi les enfants !  Simplement merci... jill
Répondre
J


Comme l'écrit Enriqueta, tous les enfants méritent les même larmes



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères