Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 09:25

~ Billet 189 ~

Ce billet fait suite aux billets 184, 185 et 186

N'allez pas jeter les Lagarde et Michard aux orties. Les questions complétaient judicieusement l'extrait de Montaigne pour lever les ambiguités progressivement, en provoquant chez le lecteur une nécessaire démarche de documentation complémentaire.
Ne croyez pas non plus que cette étape avait été escamotée !
En témoigne ce carnet retrouvé.



Mais sans doute mieux qu'un laïus, les vers du poète seraient appropriés :

 
FABLE XI

LES DEUX AMIS

Deux Vrais Amis vivoient au Monomotapa :

L'un ne possédoit rien qui n'appartînt à l'autre :

Les amis de ce pays-là

Valent bien dit-on ceux du nôtre.

Une nuit que chacun s'occupoit au sommeil,

Et mettoit à profit l'absence du Soleil,

Un de nos deux Amis sort du lit en alarme :

Il court chez son intime, éveille les valets :

Morphée avoit touché le seuil de ce palais.

10   L'Ami couché s'étonne, il prend sa bourse, il s'arme ;

Vient trouver l'autre, et dit : « Il vous arrive peu

De courir quand on dort ; vous me paroissiez homme

À mieux user du temps destiné pour le somme :

N'auriez-vous point perdu tout votre argent au jeu ?

En voici. S'il vous est venu quelque querelle,

J'ai mon épée, allons. Vous ennuyez-vous point

De coucher toujours seul ? Une esclave assez belle

Étoit à mes côtés : voulez-vous qu'on l'appelle ?

— Non, dit l'Ami, ce n'est ni l'un ni l'autre point :

Je vous rends grâce de ce zèle.

Vous m'êtes en dormant un peu triste apparu ;

J'ai craint qu'il ne fût vrai, je suis vite accouru.

Ce maudit songe en est la cause. »

Qui d'eux aimoit le mieux, que t'en semble, Lecteur ?

Cette difficulté vaut bien qu'on la propose.

Qu'un ami véritable est une douce chose.

Il cherche vos besoins au fond de votre cœur ;

Il vous épargne la pudeur

De les lui découvrir vous-même.

Un songe, un rien, tout lui fait peur

Quand il s'agit de ce qu'il aime.


Jean de La Fontaine (1621-1695), Fables, Livre huitième, fable XI
Hachette,1994, pages 320, 321, conforme aux  éditions de 1883 à 1892 dans la collection des grands écrivains de France.

Laissons d'autres aspects du texte qui appellent le débat et concentrons-nous sur l'amitié.

Voici sur le même thème quelques autres vers du même poète dans une autre fable

« Chacun se dit ami; mais fou qui s'y repose:

 Rien n'est plus commun que ce nom,

Rien n'est plus rare que la chose. » 


Je vous laisse, si le coeur vous en dit, trouver dans quelle fable, Jean de La Fontaine a bien pu écrire cela.

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

clementine 06/09/2009 14:29

bonjourJe ne pense pas que ce soit moi qui ai trouvé, mais Alice d'après les coms.. lol. Je te remercie beaucoup.. je te fais bisousclem

Jeanne Fadosi 06/09/2009 15:53


J'ouvrais ma boite de courriels pour d'autres messages attendus mais ton commentaire me fait revenir sur le blog. Je ne comprend pas ce que j'ai fait. J'avais bien en tête Alice. Merci de me
siganler cette erreur et je vais m'empresser de corriger le billet !
belle fin d'après midi !


Alice 04/09/2009 23:42

Je ne connaissais pas, j'ai recherché c'est dans 'Paroles de Socrate"

Jeanne Fadosi 07/09/2009 12:20


oui tu as tout à fait raison


Oxygene 03/09/2009 21:31


Jean de LA FONTAINE   (1621-1695)


Parole de Socrate
Socrate un jour faisant bâtir,Chacun censurait son ouvrage :L'un trouvait les dedans, pour ne lui point mentir,Indignes d'un tel personnage ;L'autre blâmait la face, et tous étaient d'avisQue les appartements en étaient trop petits.Quelle maison pour lui ! L'on y tournait à peine.Plût au ciel que de vrais amis,Telle qu'elle est, dit-il, elle pût être pleine !Le bon Socrate avait raisonDe trouver pour ceux-là trop grande sa maison.Chacun se dit ami ; mais fol qui s'y repose :Rien n'est plus commun que ce nom,Rien n'est plus rare que la chose.Un plaisir de rechercher sur le net l'origine de cette jolie citation. Tout ce qui parle d'amitié me touche beaucoup. Merci de m'avoir incitée à cette recherche. Bises et bonne soirée Jeanne 

Jeanne Fadosi 03/09/2009 22:02


merci Oxygène. C'est bien cette fable
Bises du soir


Azalaïs 03/09/2009 21:29

j'ai gardé précieusement mas lagarde et Michard, ils ont servi à mes filles et cet été ma petite fille s'est plongée dedans, c'est ainsi qu'elle m'a dit "toi mamy, tu es une parnassienne!"merci de ta visite jeanne

Jeanne Fadosi 03/09/2009 22:00


c'est un beau compliment que ta fait ta petite fille ...
merci aussi.


gypsy 03/09/2009 13:27

bonjour Jeanne je te souhaite une belle journée! bisous

Jeanne Fadosi 03/09/2009 18:56


merci. Elle tire sur sa fin bises


Annie 03/09/2009 12:43

Je ne connaissias pas cette fable ou bien je l'ai laissée passer pendant ma scolarité, mais comme je le regrette! Voilà qui est réparé.

Jeanne Fadosi 03/09/2009 18:55


elle n'est pas dans le lagarde et michard. Peut-être parce qu'elle soulève trop de questions délicates.


Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères