Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 18:13
Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 18:00

Janvier 2017 : les voeux pour la nouvelle année percutent une actualité judiciaire que je n'aurais pas cru possible dans mon pays lors de ce voyage en Roumanie en été 1977, quelques mois après un violent séisme qui avait dévasté une partie de ce pays et de la Bulgarie.

Mais ce n'était pas un hasard si j'avais mis en ligne ce billet  le 13 janvier 2012 où l'on avait vu réactiver une très vieille loi que nous avons alors appelé "délit de solidarité".

Dans ma très grande naïveté (et je ne suis pas la seule), je croyais cette loi abrogée. En réalité elle a seulement été "édulcorée" (adjectif beaucoup entendu dans les medias aujourd'hui).

Je vous avais prévenu que pour LE CASSE-TÊTE DE LA SEMAINE de Sherry, je publierais plusieurs billets.

voir aussi Carte (1) ; Carte (3)

 

Nous avions soigneusement préparé notre itinéraire pour ce voyage programmé de longue date. Pas question de s'en écarter dans cette Europe de l'Est qui tolérait les individuels mais leur interdisait en Roumanie d'être reçus chez l'habitant.

 

Seulement voilà, il fallait bien se rendre à l'évidence, le camping repéré sur la carte était passé sous le nouveau lit de la rivière !

Comment faire ...

Pour savoir ce qui nous est arrivé, je l'ai raconté en décrivant  Vaşile et j'avais rendu hommage à la solidarité et au courage de la famille de sa collègue en présentant le film welcome (Welcome ! Salut  ... solidarité).

 

Cette belle rencontre m'a valu d'échanger pendant quelques années des courriers et cartes illustrées avec  Vaşile, comme cette carte de voeux dépliante 

 carte roumaine2   

 

Repost 0
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 07:00

nouvelle réédition mise à jour du Billet 300 du 21 décembre 2009 à 19 heures

et en écho, ce cadeau reçu en commentaire en 2013

 

coucher1.jpg

 coucher3

 coucher4

coucher6


J'écris solstice de décembre en référence à mon article de 2008, car si c'est l'hiver dans l'hémisphère Nord, c'est l'été dans l'hémisphère Sud.

En 2009, le solstice était le 21 décembre à 17h47 (UTC).

En 2013, le solstice de décembre était aussi le 21 décembre à 17h11 (UTC)

En 2014, le solstice de décembre était le 21 décembre à 23h03 (UTC), le 22 décembre à 00h03 (heure légale)

En 2015, il était le 22 décembre à 04h48 (UTC), 05h48 (heure légale)

En 2016, le solstice de décembre est le 21 décembre à 10h44 (UTC)

à 11h44 (heure légale)

 

Je ne vais pas m'étendre sur le sujet et vous renvoie à l'article de wikipédia pour des informations plus détaillées. Vous savez, l'encyclopédie qui dérange les business men.
Le savoir comme un partage libre, comme l'air l'est encore bien que de plus en plus pollué, comme l'eau l'était jusqu'à il y a si peu de temps à l'échelle du temps astronomique, comme la lumière et la chaleur du soleil, mais jusqu'à quand ?

A partir du solstice d'hiver (en juin de l'autre côté de la planète), les jours se mettent à rallonger. Evènement précieux qui annonce le renouveau des saisons, les fleurs et les fruits à venir.
Pas étonnant que cette date ait eu une si grande importance, célébrée de façon religieuse.
C'était dans les terres qui sont devenues depuis la France, mais aussi dans les autres régions celtiques, et dans la plupart des régions du monde où le rythme des saisons se fait ressentir, une des fêtes païennes les plus importantes.



Ce n'est qu'au IVème siècle de notre ère que la fête de Noël

a été instituée, pour se substituer à elle.

A ne pas manquer : les précisions fort intéressantes que Zaza apporte dans son commentaire ci-dessous


un de mes rêves, que je ne réaliserai pas, serait d'être à Stonehenge  pour voir le soleil d'hiver dans l'alignement des mégalithes (clic).

coucher3

 

***

Là-haut, ailleurs, ici ... sans mots ...

***

angelot profil droit - reduc1

 

.

Repost 0
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 18:30

Une date que je ne peux passer sous silence, même si le temps fait son oeuvre non d'oubli et d'acceptation, mais d'estompe et je l'espère de résilience. Ce mot tellement utilisé dans les médias qu'il en devient lui aussi usé.

Quelques formules à bannir
« Il faut, tu dois »— Les personnes qui ont dû affronter des violences ne réagissent pas bien aux impératifs.
« Moi, à ta place »— Franchement, non. Juste. Non. Voilà le meilleur moyen de faire culpabiliser la personne en lui faisant croire que vous feriez mieux qu’elle.
« Absolument, à tout prix »et autres formules jusqu’au-boutistes.
« Je ne te comprends pas »— De loin la pire formule possible. Si vous vous confiiez sur un problème très dur à vivre, vous auriez vraiment envie qu’on vous réponde ça ?

Ministère des familles, de l'Enfance et des Droits des femmes

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 14:22
Repost 0
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 08:10

Ce lundi 3 octobre 2016, il m'aurait fallu ne pas du tout mais pas du tout écouter les informations pour ne pas être informée du nouveau casse du siècle et du malheur de sa victime. Bien que n'écoutant guère la radio le lundi, je l'ai entendu une bonne dizaine de fois ouvrant tous les flashs d'infos quand ce n'était pas la seule "information".

Certes 9 millions de bijoux, ce n'est pas rien ! C'est quand même 10 smicards pouvant vivre pendant 50 ans.

 

Pendant ce temps Alep recevait pour le nième jour un déluge de bombes dévastatrices dans non pas l'indifférence générale, je ne dirais pas cela, plutôt dans un sentiment d'impuissance et de fatalité.

Pendant ce temps le principal hôpital d'Alep Est était transformé en champ de ruines.

Une fin décembre du début des années 1990, les médias parlaient de Sarajevo. Les médias en parlaient.

Avant les marronniers de la noël.

Un jour ou un lendemain de Noël de solitude, je m'émouvais de l'abandon de Sarajevo assiégé, affamé et livré à la violence des snipers depuis des mois.

Avec pour seuls outils alors mon stylo et du papier, relayé par mon ordinateur personnel et mon imprimante à aiguilles.

Des adresses des enveloppes et des timbres pour tenter de partager mon désarroi avec ceux qui avaient accès à la parole publique et que je pensais susceptibles d'y être réceptifs.

Cette année-là Noël me paraissait bien cruel et dérisoire face à l'inhumanité des humains.

 

Aujourd'hui que les outils pour se faire entendre se sont démultipliés et instantanéisés, il me semble que l'indifférence gênée, le fatalisme, le cynisme, la peur imbécile même dans son égoïsme contre-productif, sont plus que jamais assourdissants à en rendre inaudibles ces voix lucides avant même d'être généreuses.

 

Oui, où va le monde dans cette barbarie acceptée à défaut d'être approuvée ?

Repost 0
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 10:00

Je rêve qu'un jour et tous les jours suivants, tous les enfants du monde puissent s'enthousiasmer pour des Jeux Olympiques ayant trouvé le chemin de l'esprit des jeux pour l'émulation et non contre des adversaires et pour des jeux ayant enfin trouvé le chemin de l'esprit olympique pour toutes et tous.

En mémoire ...

Aujourd'hui, le Brésil est à la fête avec les Jeux Olympiques d'été.

C'est une fête au goût amer qui débute au moment même où les chefs d'Etat qui les ont porté sont traduits en justice, où le chef d'Etat par intérim n'a pas été élu.

C'est une fête au goût amer qui s'ouvrira en l'absence de nombreux chefs d'Etat dont presque tous ceux d'Amérique.

On ne parle guère des années de dictature militaire des années 60-70 et 80.

Ni même des années d'après guerre qui ont porté le Brésil au niveau des "pays émergents", mais à quel prix !

Encore moins des années fascistes d'avant la 2e guerre mondiale.

Plus étonnant, on fait remonter le "retour à la démocratie" à 1985. Certes c'est formellement vrai si l'on réduit la démocratie à un système électoral.

Et l'on occulte les années terriblement cahotiques qui ont précédé l'arrivée au pouvoir par les urnes du président Lula en 2002.

On occulte que c'est à partir de là que l'on n'a plus entendu parler des enfants des rues et de leurs exécuteurs.

(ce qui ne signifie pas qu'ils aient disparu du jour au lendemain ni même qu'ils aient disparu)

Repost 0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 10:11

.

J'ai vu une fois la statue de la petite sirène, lors de notre passage par Copenhague, vers la fin d'un périple d'été dans les pays scandinaves, Il y a ... longtemps, vers la fin de mes études.

J'ai été surprise par sa taille.

Par sa beauté et sa grâce bien sûr, celle que j'avais découvert dans les magazines et les dépliants touristiques certes. Mais dans ce gigantisme des quais de bord de mer, je ne sais pas pourquoi. Je m'attendais à ce qu'elle soit plus grande.

En ces jours d'effroi et de légitime colère contre ces attaques aussi ignobles qu'absurdes, j'ai eu envie de relire le conte

La Petite Sirène, de Andersen, traduit par David Soldi, Hachette 1876 (Wikisource)

illustration de Bertall
illustration de Bertall

Bertall , 1820 - 1882, illustrateur caricaturiste et graveur français

Repost 0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 11:00

Réédition raffraîchie du billet mis en ligne pour le téléthon de 2008 le 5 décembre 2008

 

roses-et-cynorrhodons---reduc1.jpgdernières roses et cynorrhodons en revenant du marché

 

Ce soir et jusqu'à demain soir (5 et 6 décembre 2014), c'est le week-end pour le téléthon. Quelques années déjà, des polémiques, me semble-t-il déplacées à propos de la recherche du généthon et de fragiles espoirs de progrès dans les thérapeutiques. Plus récemment aussi à propos de la concurrence causée à la campagne contre le Sida.
Certes, il semble tellement dérisoire de collecter ces fonds comme une petite goutte d'eau à côté des milliards dégelés pour le sauvetage de la planète financière !

Peut-être.
Mais ces pratiques entretiennent les solidarités et les partages de proximité.
A partir de ce soir, dans mon village, sera mis en vente comme d'habitude des objets confectionnés par les personnes du club téléthon. Certaines, après avoir acheté les fournitures  et donné de leur temps avec une infinie patience et souvent beaucoup de dextérité, iront même jusqu'à racheter leur produit fini ! Je préférerais dire leur oeuvre.

Et dans une bonne humeur qui déride un instant jusqu'aux plus résolus des égoïstes.
En 2007, j'avais acheté un calendrier perpétuel en tissu brodé et étiquettes à velcro, dans l'espoir fou que ma soeur le mettrait à jour pour lutter contre sa foutue mémoire qui lui refusait de se situer dans le temps.

Effort encore finalement trop difficile pour elle, mais elle est entourée de l'amour et du dévouement des siens et en premier de son époux fidèle et attentif à adoucir ses jours si douloureux. Merci pour tout ce que tu continues à faire pour elle.

La vie et la beauté continuent à embellir leur ordinaire, même si la médecine est impuissante à trouver l'origine de ses misères.

 .
Revenons un peu en arrière, seulement quatre-vingt ans. Une vie d'adulte à son soir.
Dans les années vingt, je veux dire 1920..., on testait tout juste l'opération de l'ablation de la vésicule biliaire.
Ma grand-mère n'y a guère survécu et ma maman s'est retrouvée orpheline à treize ans.
Aujourd'hui, nous viendrait-il à l'esprit de considérer cet acte chirurgical courant à la lumière de ces premiers essais?

Et je ne parle même pas des débuts de l'anesthésie moderne ou plus récemment de l'accompagnement de la douleur, même si on ne peut pas soulager de tout.

Alors restons vigilants pour que ces progrès demeurent, continuent et soient dotés des moyens décents nécessaires à la médecine et aux soins.


La générosité est peu de chose mais elle peut quelquefois beaucoup lorsqu'elle est mutualisée comme c'est le cas pour les maladies rares. Je préfère cet adjectif à l'expression consacrée qui ne me semble pas pertinente.

        Et faisons le rêve
             que dans beaucoup moins de quatre-vingt ans
                  la plupart de ces maladies ne soient plus un problème
                                 et encore moins une angoisse.


        Rose Fyé pour brodée - reduc1  rose au passé plat empiétant - reduc

Une rose en son jardin d'un mois de juin et une autre rose, brodée par Jacotte au passé plat empiétant d'après les roses de Redouté. Elle les a réunies en un panneau qui constitue une fausse fenêtre d'une merveilleuse poésie. 

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 19:00

 

" A fleur de peau" un thème pas si facile proposé pour Entre ombre et lumière ce mardi-là (31 janvier 2012) par Joëlle Colomar qu'elle avait d'ailleurs illustré et mis en mots avec sensibilité

 

Après quelques agacements épidermiques dus aux sites de soins de beauté, massages et piercings et tatouages proposés par Google, le moteur de recherche, incontournable et néanmoins essoreur de neurones, ...

j'avais les nerfs en pelotes !!!!!!!!!!!!!!

Non, même pas, je ne m'embarrasse plus depuis longtemps de ces dérives de notre vie actuelle. Je m'alarme davantage des résultats que ces lobotomies font sur les gens que j'aime.

 

Heureusement, ce moteur de recherche m'a aussi conduit sur Expressio, " A fleur de peau" cette parenthèse dans une émission du petit matin que j'écoutais sur France Inter quand je me suis réveillée prématurément et que je souhaitais me rendormir. Je n'ai pas entendu cette petite parenthèse depuis longtemps, dommage !

A ces heures-là, une lecture ou l'écriture me réveillent complètement et me préparent des somnolences diurnes fort génantes. La fluidité de ces voix ont l'agrément de m'extraire de mes pensées pour écouter, du moins au début, et c'est souvent fort intéressant, et de me bercer. Souvent, pas toujours, je me rendors pour une ou deux heures de bon sommeil.

 

Mais revenons à nos moutons

Non ne rêvez pas, il y a longtemps que compter les moutons ne me fait plus dormir mais vous savez quoi, il m'arrive de dérouler un alphabet des fleurs

Ancolie ; asphodèle ; aster ; 

Bégonia ; bignone ; buddleia ...

Camélia ; capucine ; colchique ...

 

Colchiques dans les prés

fleurissent fleurissent

Colchiques dans les prés

C'est la fin de l'été ...

 

Colchicum_autumnale_Domaine-Public.jpg

colchique d'automne, cliché de wikimedia Domaine public, flore du Vercors

 

"A fleur de peau"

sens premier : à la surface de la peau

sens figuré, devenu sens privilégié : qui réagit à la plus petite sollicitation

 

"La plus grande solitude dit-on, est quand plus personne ne vous touche"

Commentaire déposé par emma sous mon billet A fleur de peau et de regard

 

 

archivé en brouillon le 31/01/2012 à 12:57 et complété dimanche soir 24/08/2014 vers 19h

.

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans chroniques-des-jours
commenter cet article

Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères