Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 10:07

 

Je vous l'accorde, le jeu de mots n'est certes pas à la hauteur de cet immense talent littéraire. De toutes façons, il n'est pas de ceux avec qui l'on peut rivaliser.

C'est un grand, un très grand, encore un, qui a disparu jeudi 17 avril 2014. 

Un romancier, un prix Nobel de littérature, journaliste engagé, activiste politique aussi.

Son ouvrage majeur, Cent ans de solitude est considéré comme une oeuvre maîtresse de la littérature universelle.

Et même si je n'ai lu que celui-là, et même si cela fait longtemps, voilà encore un roman que je mets sur ma pile à relire. Ou plutôt sur ma liste de livres à emprunter à la bibliothèque car celui-là, je ne l'ai pas dans mes rayonnages.

 

Hommage à Gabriel García Márquez, 1927 - 17 avril 2014

 

Gabriel_Garcia_Marquez_plaque_-_Rue_Cujas-_Paris_5.jpg

plaque commémorative 5 rue Cujas, Paris VIème

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans hommages
commenter cet article

commentaires

Martine 20/04/2014 06:50

Je serai en pause blog pendant 10 jours environ mais des articles sont programmés sur tous mes blogs. Nous allons nous occuper de nos petites filles. Que du plaisir en perspective.

Joyeuses Pâques à tous mes visiteurs et à fin Avril.

Jeanne Fadosi 23/04/2014 10:00



des occupations prenantes mais que du bonheur j'imagine. et au bord de la mer elles vont en profiter


A bientôt



Florence - 18/04/2014 18:51

Florence - Testé pour vous
Bonjour...comment vas tu ? Bel hommage que tu rends là à un très grand homme...reconnu mais peu connu...ou plutôt pas très commercial...voilà, c'est plutôt ça. Ca n'était pas un écrivain à l'eau de
rose ou de ce style là...un grand homme.

Pour la newsletter, je ne sais pas pourquoi ça ne fonctionne pas. Je vais en parler à Gibee, et il verra pourquoi et comment et où et quoi...du moins je l'espère.

J'ai lu ton commentaire sur mon arrivée en France. Ma mère a bien connu le racisme des années 1960...Juste avant la guerre d'Algérie, elle a rencontré mon père. Ils se sont aimés, ont eu ma soeur,
puis moi...une française et un algérien en plein pendant la guerre d'Algérie, à Paris...il fallait le jouer discret...mais bon, ils ont traversé tout ça, plus solides, plus amoureux que jamais.
Pas facile tout ça hein ?
Allez, je file. Je termine ma tournée des blogs. Je te souhaite une très bonne soirée et je te dis à très bientôt

Jeanne Fadosi 23/04/2014 09:59



je vais tâcher de me réinscrire. j'avoue ne pas avoir eu le temps de me préoccuper de mon blog cette semaine. Je n'ai lu de lui que son roman le plus célèbre. Cent ans de solitude, que j'avais
beaucoup apprécié.


Merci et à bientôt également



Martine 18/04/2014 17:58

J'ai lu l'amour au temps du choléra mais pas cent ans de solitude. Bon week-end de Pâques. Bises

Jeanne Fadosi 21/04/2014 17:52



je ne l'ai pas lu. J'ai juste lu il y a très longtemps Cent ans de solitude et j'avais bien aimé.


Bises



ADAMANTE 18/04/2014 16:19

Oui, un très grand écrivain qui mérite tous les hommages que je peux lire ce matin sur le web.

Jeanne Fadosi 21/04/2014 17:48



mais qui des nouvelles générations, le connait, à part les étudiants en espagnol ?



mansfield 18/04/2014 15:16

Un bel hommage pour un écrivain que je n'ai pas lu mais dont le décès remet l'oeuvre capitale en pleine lumière, alors comme toi, direction la bibliothèque!

Jeanne Fadosi 21/04/2014 17:47



je vais essayer de trouver le temps de le relire. envie aussi de lire Chronique d'une mort annoncée dont je n'ai vu que le film qui en a été tiré



mamazerty 18/04/2014 14:59

et moi j'ai lu il y a assez peu "choniques d'une mort annoncée" et c'est un chef d'oeuvre....
bon week end à venir Jeanne

Jeanne Fadosi 18/04/2014 16:53



j'en suis sûre. Je n'en ai vu que le film, qui m'a plu. Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas lu ensuite le livre comme il m'arrive de le faire.


belle fin de semaine



Quichottine 18/04/2014 14:20

Celui-là... je l'ai en VO et en traduction.
J'ai travaillé dessus il y a quelques années mais j'avais découvert l'écrivain bien avant...

Tu as raison, c'était l'un des plus grands.
Merci pour cet hommage, Jeanne.
Bises et douce journée.

Jeanne Fadosi 18/04/2014 16:52



Tu sais, j'ai failli précisé que je n'avais pas pu le lire en espagnol, ne connaissant pas cette langue. Mais alors j'aurais dû aussi dire que j'ai beaucoup de mal à lire en anglais et en
allemand, malgré le nombre d'années à étudier ces langues jusqu'à la terminale.


C'est un très grand. La liste de ses écrits n'est pas si longue, mais ses écrits sont denses et son écriture si belle



jill bill 18/04/2014 13:45

Bonjour Jeanne, entendu et lu ça et là son décès... j'avoue n'avoir rien lu de ce prix Nobel de Littérature... je retiens ce titre si un jour.... Qu'il repose en paix, merci... jill, bises

Jeanne Fadosi 18/04/2014 16:49



J'ai lu le livre que je cite, seulement celui-là. J'ai vu aussi le film tiré de Chronique d'une mort annoncée. Mais je n'ai pas lu le roman après. Bises



jamadrou 18/04/2014 12:59

Merci Jeanne

Sur un autre blog Eva a annoncé sa disparition ainsi:
"Il se portait mieux que nous tous, mais quand on l'auscultait on entendait les larmes bouillonner sans son coeur..." Gabriel Garcia Marquez (Chronique d'une mort annoncée)

http://eva.baila.over-blog.com/article-gabriel-garcia-marquez-1927-2014-123365124.html

Jeanne Fadosi 18/04/2014 16:46



De ce roman, j'ai vu le film qui en a été tiré. Merci pour le lien et cette citation où l'on entend vraiment les larmes bouillonner dans son coeur



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères