Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 07:29

 

Que de mots puissants encore pour le J : 

à commencer par le Jeudi comme jeudi en poésie, jour, journée, journal

mais aussi la justice, missionnée, en principe, pour parer au désordre des jungles humaines.

La jungle, où s'épanouit Le rêve du jaguar et où Rudyard Kipling, le plus indiens des écrivains britanniques, y a puisé tant d'histoires pour la jeunesse. Tant de jeunes y ont lu de quoi édifier leur Je.

 

Le mot qui s'est imposé à mon esprit pourtant, c'est le mot jeu.

Peut-être pour le dernier petit jeu du CASSE-TÊTE DE LA SEMAINE ?

mais pas seulement ...

 

Le Jeu, si étroitement lié à la nature du vivant*, si nécessaire à sa construction, son institution**, si ambigu aussi dans son rôle social ...

 

Voici donc, pour illustrer le J, le poème de Esther Granek, Le Jeu, pour lequel ceux qui me connaissent (à travers ce blog notamment) comprendront que j'ai un vrai coup de coeur.

 

Le jeu2

 

Seize sont blancs. Seize sont noirs.

Alignement d’un face-à-face.

Selon son rang, chacun se place.

En symétrie, de part en part.

Les plus petits sur le devant.

Seize sont noirs. Seize sont blancs.

Huit fois huit cases. Un jeu démarre.

 

Joutes, et coups bas, et corps à corps,

et durs combats. Ultime effort

pour asséner à ceux d’en face :

“Échec et mat ! le roi est mort !”

 

Complimenté est le gagnant.

 

Mais la revanche est dans le sang.

Déjà tout se remet en place.

Et du combat ne reste trace.

Tout aussitôt le jeu reprend.

 

Seize sont noirs. Seize sont blancs…

 

N’ayant soixante-quatre cases

ni trente-deux participants,

mais autres nombres et autres temps,

la vie, pourtant, a mêmes bases.

 

Esther Granek1, Synthèses, 2009

 

1. Esther Granek, née en 1927, poète belge ; le site officiel ; le poème sur le site Poética

2. poème mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur "à condition de respecter l'intervalle entre les strophes et de reproduire le texte dans son intégralité."

 

* j'avais d'abord écrit la nature humaine. Au même instant s'imposait à moi les heures d'obsetvation de la petite tribu de chiots dont j'ai eu la charge à l'été 2010, comme les folles parties actuelles d'un chaton d'amis.

** institution, comme ce beau mot d'instituteur, remplacé il y a une dizaine d'années en France par PE (quelquefois complété par 1 ou 2) raccourci moderne de professeur des écoles.

 

d'autres illustrations du jeu : Jeux de la vie ; Ne jouez pas aux soldats (Paul Dalbret et Léo Lelièvre) ; Le Diable (Jacques Brel) ...

Don Quichotte à la craie - reduc1 suede1974échecs
soldat de pion devant ordi - reduc1 la mode illustrée1870 d

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Alphabets-en-poésie
commenter cet article

commentaires

Milie Coquille 19/08/2012 16:02


Le J de Janne


Le J de Jubilatoire


Le J de Jongler


Le J de Jours


Le J de Joyeux


Janne Jonglait Joyeusemennt les Jours, et pour nous c'était Jubilatoire


Belle fin de Journée....


Milie l'escargotte

Jeanne Fadosi 22/08/2012 19:44



merci pour ce J joyeux qui n'oublie pas que le jeu est indispensable


belle fin de journée



Marie 17/08/2012 19:19


Les jeux ne sont pas fait que pour les enfants les grands aussi !!! Bisous bon week-end Jeanne

Jeanne Fadosi 21/08/2012 13:01



j'imagine avec effroi un monde ou les "grands" n'auraient plus le droit de jouer, mais avec le même effroi un monde ou tout serait jeu ... bises



juillet58 17/08/2012 07:41


jouer pour grandir c'est très important quel que soit le jeu , il est le reflet de notre socièté bise

Jeanne Fadosi 17/08/2012 11:17



A condition que tous les jeux ne soient pas confisqués pour apprendre. les enfants (et les adultes aussi) ont besoin de jouer pour jouer aussi et même ont besoin de ne rien faire et de s'ennuyer.


bises



Quichottine 16/08/2012 18:55


Ce poème est magnifique !


Je ne connaissais pas du tout.


Alors, grand merci à nouveau pour cette découverte.


Passe une douce soirée.

Jeanne Fadosi 17/08/2012 11:15



C'est grâce à Internet que j'ai découvert Esther granek et je dois dire que sa poésie me touche infiniment


bises et belle journée



jill bill 16/08/2012 13:47


Ah le jeu, important à tout âge il me semble, on ne pense à rien si ce n'est à son jeu, jouer à tout mais pas aux soldats, dites le aux garçons très tôt et ne donnez pas de fusils et autres....
Merci Jeanne !  Bon jeudi, jill

Jeanne Fadosi 16/08/2012 14:14



il n'y a hélas pas besoin de jouer au soldat pour que l'esprit guerrier s'invite dans le jeu. Le poème d'Esther Granek est explicite à ce titre.


bravo pour ta réponse au miroir. tu comprends que je laisse les autres blogueurs deviner ...


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

VOYAGE

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 5ème anthologie est parue

Informations sur 

 Les anthologies éphémères