Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 06:00

 

Pour Mil et Une

 

Pour mon envoi à Mil et Une illustrant le sujet de la semaine 49 (à voir à votre choix tout de suite ou après lecture), j'avais assorti mon texte, avant de lui trouver un titre qui aille avec l'image, d'une phrase d'introduction.

 

Préambule : l'image de la semaine m'a renvoyé à un texte que j'avais écrit en 2009. Celui qui suit en est un raccourci.

 

Elle écarquille, incrédule, ses yeux devant la vitrine.

Sur le côté, en retrait, une épinette* sans doute hors d'âge, hors de prix, probablement désaccordée, mais tellement gracieuse sur ses pieds galbés trop chétifs et ses semis de fleurs peintes sur la laque crème craquelée.

Et au milieu de cette joyeuse pagaille savamment organisée, il est là, trônant tel un trophée ! Avec une étiquette « Réservé ».

Une moue de dépit !

Le maître des lieux est occupé avec un familier, un vieillard aux blancs cheveux et aux doigts de pianiste.

Elle reste un moment dans le rai de lumière. Un hum ! Leurs regards l'évaluent.

Pas le vêtement d'un acheteur potentiel ! Tout est rare ici. D'exception, onéreux.

- Vous souhaitez voir quelque chose en particulier ?

- Oui, ce coffret beige ...

- Il est réservé, Madame,

- J'ai vu le carton mais cet objet m'est familier. Je voudrais juste le toucher !

- c'est que ... il est en excellent état et le contenu en est fragile.

Le vieux monsieur invite son ami à le lui montrer.

Elle caresse délicatement le grain toilé du couvercle entre beige et gris.

Les pochettes de papier sont jaunies, elle commence à faire glisser ...

- d'un geste, il l'interrompt : c'est fragile, je vous ai dit.

-oui, mais pas en parfait état, le quatrième ou le cinquième était rayé, ...

- Ce doit être le quatrième, tenez, regardez là cette strie, l'aiguille sautait toujours à cet endroit dès l'origine !

Les deux compères se regardent de connivence.

- Aucun doute, vous êtes la personne que nous attendions.

- Mais ...

- Mon ami en est le vendeur, mais il y a mis une condition ...

- C'est possible, cela ?

L'homme aux mains de pianiste a dit doucement, oui, les objets ont une âme vous savez. Celui-ci vous a appartenu et il vous revient.

Il a délicatement refermé le coffret.

- Prenez, je vous dis, ce carton était mis pour vous.

 

Jeanne Fadosi

 

Le texte original, écrit fin mars 2009 pour Les parchemins de Bigornette se retrouve Chez l'antiquaire

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans Les-semaines-deMiletUne
commenter cet article

commentaires

flipperine 08/12/2013 12:01

des objets qui arrivent dans les brocantes on ne sait comment et on arrive à les reconnaître s'ils ont appartenu à la famille

Jeanne Fadosi 10/12/2013 18:53



Oui, pincement au coeur quand on fait ce genre de constatation 



Monelle 07/12/2013 16:11

Une bien jolie histoire... j'ai aimé !!
Bon week-end - bisous
Monelle

Jeanne Fadosi 08/12/2013 10:48



dans la réalité ce coffret ramené de Bulgarie, et prêté à ma maman, je ne l'ai hélas pas retrouvé



Quichottine 07/12/2013 14:14

Il est magnifique !
J'ai beaucoup aimé le lire.

Merci, Jeanne. Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 08/12/2013 10:47



merci Belle journée de dimanche



eMmA 07/12/2013 09:56

Ah que oui, les objets ont bien une âme !
Ta note est belle et émouvante.
Elle m'a rappelée un beau souvenir (dont l'objet est toutefois plus "terre à terre").
Passe un bon week-end,
eMmA

Jeanne Fadosi 08/12/2013 10:33



sourire à l'objet de ton carosse ...


Belle fin de semaine



jill bill 07/12/2013 09:45

Mystère que j'ai aimé lire là-bas aussi.... Bises de jill

Jeanne Fadosi 08/12/2013 10:35



merci Jill. J'espère que les voix d'Internet ne te resteront pas longtemps muette


bises et belle journée



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères