Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 06:00

 

Pour ce défi n°118 piloté par Lénaïg, les jeudis en poésie sont comme de coutume, décidés par chacun à sa guise ...

Avec des pistes pour ceux qui n'osent s'aventurer dans l'univers poétique sans itinéraire balisé (cette quinzaine : au-delà des apparences ; au-delà des différences)

 

L'AMOUR DU PROCHAIN

 

A Rousselot

Qui a vu le crapaud traverser la rue ?

C’est un tout petit homme : une poupée n’est pas plus minuscule.

Il se traîne sur les genoux : il a honte on dirait,

-Non. Il est rhumatisant, une jambe reste en arrière, il la ramène.

 

Où va-t-il ainsi ? Il sort de l’égout pauvre clown.

Personne n’a remarqué ce crapaud dans la rue ;

Jadis, personne ne me remarquait dans la rue.

Maintenant, les enfants se moquent de mon étoile jaune.

Heureux crapaud !...Tu n’as pas d’étoile jaune.

 

Max Jacob (Drancy, 1944)

 

Max Jacob, poète romancier et peintre français, 1876 - 1944 (au camp de Drancy)

Camp de Drancy, 1941 - 1944, plaque tournante de la déportation depuis la France, notamment des juifs

Jean Rousselot, poète et résistant 1913 - 2004

 

J'aurais voulu aussi rééditer L'écharpe, de Jamadrou

 

Modigliani-_Amedeo_-1884-1920-_-_Ritratto_di_Max_Jacob_-187.jpg

portrait de Max Jacob par Modigliani

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeanne Fadosi - dans jeudi-en-poésie-etc
commenter cet article

commentaires

Lenaïg 15/03/2014 19:14

Excellent choix, merci beaucoup, Jeanne. Mais non, mais non, les pistes en poésie ne sont pas uniquement pour ceux qui n'osent pas se lancer par eux-mêmes, enfin je ne vois pas les choses ainsi,
moi j'aime qu'on m'en propose et avoir la surprise, même si je sais me créer mes propres pistes ! Gros bisous.

Jeanne Fadosi 17/03/2014 19:05



moi non plus ce peut être un fil rouge  en lien avec le défi par exemple ou une manière de varier les focales autour de mots clés mais ce peut être aussi un chemin balisé bien utile 


bises et belle soirée



Martine 14/03/2014 08:03

un poème que je découvre. Il est fort dans ses images et poignant.
La peste brune est toujours là, rampante , en embuscade...
Merci Jeanne

Jeanne Fadosi 14/03/2014 16:38



en embuscade ? hmm plutôt parmi nous, masqués ... du moins chez nous.


Comment une dame de 104 ans peut-elle se porter en toute connaissance de cause, sur une des ces listes ? Je me souviens que l'abbé Pierre avait été piégé (brièvement heureusement mais le mal
était fait car son opinion a du poids)



mansfield 13/03/2014 21:41

Percutant ce poème sous des airs de conte pour enfant!

Jeanne Fadosi 14/03/2014 13:00



Un de ses derniers poèmes



Francine Clio 13/03/2014 10:40

Voici un texte qui me touche infiniment, surtout en cette période agitée où les extrémismes vont bon train.
Un coucou pour te souhaiter une bonne journée. Bisous. Francine Clio.

Jeanne Fadosi 13/03/2014 17:08



Oui tu as raison. Ce n'est pas une époque révolue mais les masques savent manier les ambiguités


bises



Quichottine 13/03/2014 10:00

Je découvre aussi ce poème.

... une époque que je n'aurais pas aimé vivre, mais qu'il ne faut pas oublier.

Passe une douce journée.

Jeanne Fadosi 13/03/2014 17:05



C'est peut-être ce que diront nos petits enfants quand ils sauront aujourd'hui ce que sont la vie dans certains endroits de la planète


belle soirée



jill bill 13/03/2014 07:39

Je découvre Jeanne... A cette époque heureux crapaud, je comprends... hélas !!!! Merci... bises, jill

Jeanne Fadosi 13/03/2014 17:03



l'un de ses derniers poèmes. Il avait presque 70 ans et n'a pas supporté l'internement à Drancy où il est mort quinze jours après son arrivée.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

La Marguerite des possibles

TheBookEdition - La marguerite des possibles

130818 couverture 200

La 4ème anthologie est en préparation

Informations sur 

 Les anthologies éphémères