Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 17:00

~ Billet 19 ~

 

Voilà plus de deux mois que j'ai planté là mes navigateurs au bord du rivage et au seuil d'un voyage vers l'inconnu. Certes, les traversées sont sensées être plus longues à cette époque hypothétique, mais tout de même, j'ai équipé leur navire d'un moteur à eau construit d'après l'observation de la propulsion du calmar et son efficacité allait décupler leur vitesse. Il ont donc atteint depuis deux mois une drôle d'île flottante en plein milieu de l'Atlantique, c'est d'ailleurs pour cela qu'ils vont nommer ainsi cet océan car les occupants de cette plateforme d'une centaine de kilomètres carrés se désignent comme les Atlantes.

 

 

calamar des caraibes
 le calmar est un céphalopode décapode voisin de la seiche mais qui peut atteindre plusieurs mètres de long pour les calmars géants



 

Mais zut, ce récit ne respecte pas les codes du roman. Il me faudrait des personnages qui se singularisent dans cet équipage. Certes, la flottille est composée de plusieurs navires et si la hiérarchie n'existe pas dans leur civilisation au sens d'une supériorité de certaines fonctions ou de certaines positions sociales sur d'autres, il n'en est pas moins nécessaire de coordonner ces quelques 300 hommes, sous la houlette d'un commandement efficace. Mener des hommes, qui plus est sur des flots tantôt dociles et tantôt déchaînés, demande une expertise qui s'acquière durement et en plusieurs années de navigation. S'y ajoute la nécessaire connaissance de la géométrie, de l'astronomie, et de l'usage des instruments de bord

Sur Atlantis, la venue de tant d'inconnus a été observée avec prudence mais sans hostilité. La crainte des maladies et de comportements inadéquats a malgré tout conduit à une mise en quarantaine sur une annexe de 25 km2 confortable certes, mais confinant vite à l'ennui dans un temps où il n'y avait plus d'autre tâche à accomplir que les diverses occupations d'entretien. La nourriture était abondante et bonne, l'agencement des locaux et les diverses machines à disposition limitait le ménage au minimum. C'est vous dire que les plages horaires de liberté étaient grandes. Une vaste bibliothèque était bien à leur disposition mais les signes leur étaient une énigme à chaque page et la graphie leur semblait bien différente de celle des codex que les savants du navire avaient l'habitude d'utiliser.

Personne n'était resté sur l'île de peur des contagions et les objets qui les entouraient gardaient pour la plupart d'entre eux leur mystère. Comment auraient-ils pu deviner qu'ils auraient pu entendre à distance et voir des images animées plus vraisemblables que nature sur ces drôles de draps blancs qui se déroulaient sur la verticalité des murs et que du son sortait de ces globes suspendus dans les coins des plafonds ? 

Habitués au commandement au cœur même des plus dramatiques tempêtes, les hommes de l'amirauté avaient bien du mal à maintenir un calme relatif parmi ces hommes contraints à l'oisiveté.

 


Retour au réel ou plutôt à ses représentations.
Navires selon les époques :

1er siècle avant JC :

brendan Ier siecle avtJC

 


XIème siècle (tapisserie de Bayeux) souvenez-vous des Normands :
180px-Tapisserie bato1

XIXème siècle :
350px-Bateaugoelettewikipedia

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Siratus 22/02/2012 21:13


Sourire


En explorant, je termine ici , avant de retrouver les matelots de ma galère  ;)


Douce nuit, Jeanne.


 

Jeanne Fadosi 23/02/2012 16:01



eh bé, on ne vient pas souvent sur ce billet .... une histoire que j'ai laissé en rade !


belle soirée



Jeanne Fadosi 25/06/2009 23:37

Décidément ce blog oublie cet embryon de romanqui n'en a même pas les codes.Trop de choses éphémères à mettre en ligne qui m'éloignent de l'écriture de cette histoire que je voulait rebondir sur l'actualité, pour une distanciation "ténue".

Jeanne 13/04/2009 11:45

Le ponant signifie ouest ou l'endroit où le soleil se couche par opposition au levant qui est l'est ou l'endroit où le soleil se lève. Rien à voir avec la lamentable histoire de priraterie moderne que je déplore et qui est le fruit toxique de la misère et de la guerre.Cette expression figurait bien avant sur mes brouillons au crayon.

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères