Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 08:44

 

Je l'avais découvert le dimanche. Trois orages brefs mais d'une rare intensité avaient mis mon hameau danbs l'oeil de la tempête. Je suis retournée sur ce chemin, cette fois avec mon appareil photo.

 

Rien n'avait changé. Une abeille, une seule, est venue quelques secondes observer. Elle est très vite repartie.

J'ai mis le zoom

nid dabeilles 1 - reduc

nid dabeilles 2 - reduc

nid dabeilles 3 - reduc

nid dabeilles 4 - reduc

nid dabeilles 5 - reduc

 

Y avait-il encore de la vie parmi elles ?

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
étonnant et très intrigant...
Répondre
J


Il faut dire que nous étions pour une fois en mlein milieu de l'orage avec des éclairs et le tonnerre simultanés. Et deux jours avant il y avait eu aussi une tempête brève mais violente avec des
bourrasques très brutales qui vrillaient les arbres. Il y a eu bien des branches arrachées. Alors, un essaim sauvage dans un buisson, même bien arrimé ...


Et si en outre elles étaient affaiblies par les épandages récents de pesticides ...



O
Je ne peux croire que ces abeilles sont mortes... Je sais que les pauvres sont soumises à rude épreuve : mauvaise météo, pulvérisation de pesticides et, de plus, invasion je crois d'autres abeilles
qui détruisent nos abeilles pourvoyeuses de miel...
C'est triste...
Bon je retourne voir ta photo de la semaine.
Bises à toi Jeanne.
Répondre
J


Et si pourtant. Bises



F
Nous avons eu des orages violents aussi sur la Côte d'Azur et malgré mon respect de la vie animale, j'ai fait intervenir les pompiers pour enlever un nid de frelons qui s'étaient installés sous le
toit de mon immeuble.
Répondre
J


avoir un nid de guêpes ou de frelons sous un toit est dangereux et là, point d'états d'âme non plus. J'ai même été obligée de faire ainsi quand un essaim d'abeilles a voulu s'installer dans la
cheminée. Elles sortaient en nombre complètement affolées par l'insert. Intervention des pompiers (la pièce principale était concernée). Je pensais naïvement qu'elles seraient enfumées pour être
emmenées ailleurs mais elles ont été occis avec un produit très violent. C'était il y a une dizaine d'années. Maintenant j'aurais le réflexe de contacter la fédération des apiculteurs, mais
j'avoue que ma trouille m'a fait faire appel aux pompiers.


Ils n'interviennent maintenant qu'en cas de danger immédiat et c'est logique



F
ce serait dommage que toutes soient mortes il doit bien y en avoir des rescapées
Répondre
J


je n'en ai vu qu'une venir errer le mardi alors que j'ai constaté ce désastre dès le dimanche et l'essaim n'avait pas bougé ni diminué.



P
Je ne pense pas !!! bel après midi avec bises
Répondre
J


tu avais raison Patriarch. La tempête ou l'épandage de pesticide ont ruiné toute la ruche. Un vrai gâchis. On ne peut en vouloir à la nature. Mais les humains eux ...


bises où que tu sois, fais un petit coucou à ces abeilles



R
Bonsoir Jeanne
Prudence avec les nids sauvages d'abeilles ou de guêpes
Répondre
J


oui. Il ne faut pas les déranger. Mais celui-ci n'est plus dangereux hélas. Les abeilles sont mortes. Tempête ou pesticides ? Les coups de vent ont été rudes et la foudre est tombée plusieurs
fois dans le coin



Q
Que c'est triste une ruche détruite...!
Mais j'espère de tout coeur que la vie reviendra ailleurs, malgré tout.

Passe une douce journée, Jeanne.
Bisous.
Répondre
J


j'espère aussi que quelques unes ont pu échapper à ce désastre et reconstruire un nid


Surtout que c'étaient de vraies abeilles !



J
Un nid sauvage... En général si on approche elles vous attaquent, on a connu, là rien ne bouge en effet... Cette année nous sommes gâtés côté violence orageuse... Merci Jeanne, bises
Répondre
J


oui et je ne me suis pas approchée. Mais cela faisait la deuxième fois que je revenais sur les lieux. Il y a eu plusieurs épisodes de tempête. Je ne sais laquelle a eu raison de ce nid sauvage



M
une calamité en plus pour elles...dans le Jura rencontre fortuite en bord de route avec un apiculteur qui me disait une quasi zéro production depuis deux ans....à cause des produits chimiques...et
en plus la météo s'en mêle!!!!!!
Répondre
J


Elles soufrent de la météo depuis cet hiver qui s'est tellement prolongé au printemps d'abord hiver en mars puis pluie et vent. Elles avaient depuis longtemps sans doute déjà épuisé leurs
réserves. Les épandages de pesticides sont généreux ici aussi. Un vrai désastre cette année.



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères