Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 06:00

 

retrouvé en faisant du rangement dans mon blog cet échange de commentaires ... intemporel

De passage, pour lire ta réponse à mon commentaire sur les flatteries d'OB-Blogeurs. Je trouve ta réponse sage. 
Je dis toujours qu'il faut positiver, donc j'essaie de trouver quelque chose dans les textes ou dans les différentes peintures que je vois pour tourner un compliment. Un petit rien que je trouve joli, je le décris. J'aime aussi l'anonymité (anonymat) des commentaires, qui aujourd'hui apporte quelque chose à celui qui les lit et dans une semaine, ils seront oubliés au fond d'un article sur la blogosphère. étrange qu'un écrit destiné à quelqu'un soit si anonymement oublié dans une semaine, noyé dans le gouffre des com. 
Il est vrai que l'on est pas ici (sur notre blog) pour se faire casser ou casser les copains. Si on est sur notre blog virtuel c'est qu'on est en quête d'une réponse, d'une autre vie, de compliments que l'on ne recoit pas dans la vie de tous les jours. Bref, d'une reconnaissance. 
Bla bla bla,... je deviens bavarde. C'est que sur mon carnet à l'école, c'était toujours écrit "M. bavarde en classe". Peut mieux faire ! 
Amicalement, Maous
Commentaire n°13 posté par Maous+Artiste+Defiant+l'Olibrius le 06/06/2009 à 09h23
Sages réflexions également. Ton passage à l'école t'a laissé des souvenirs mitigés ... Je rêve d'enfants qui comprendraient l'utilité de faire ce dont ils sont capables. d'entendre qu'ils peuvent avoir confiance en eux. Mais pour cela effectivement il faut entendre et donc faire silence. Je rêve d'instits comme j'en ai eu, qui sauraient trouver les mots pour cette confiance.
Amicalement, Jeanne Fadosi
Réponse de Jeanne Fadosi le 06/06/2009 à 11h55

 

maison-fils---reduc.JPG 

Pour que les élèves continuent à mettre leur vie et leur maison en couleurs tout au long de leur scolarité ...    

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Q

Une réflexion en partage que j'aime beaucoup.


Ta réponse est conforme à ce que je crois être le plus important quand on a la charge d'enfants et d'adolescents.


 


Comment un être en devenir peut-il se constuire s'il ne sait pas que d'autres ont confiance en lui à un moment où il doute ?


La reconnaissance n'est pas tout, mais savoir que quelqu'un est attentif a ce que l'on fait apporte beaucoup.


... il y aurait tant à dire !


Mais bon... je crois que tu as mis ici l'essentiel.


Bises et douce soirée.
Répondre
J


le plus important est dit dans ton commentaire. Le dosage est délicat dans la pratique.


et puis il faut aussi des espaces de pur jeu sans enjeu ... bises et belle fin de semaine



J

Un seul mot: encourager, c'est mettre du baume au coeur et pousser à s'accomplir comme l'a si bien dit Maous, tu as eu raison de faire remonter ce com!
Répondre
J


Ca parait simple mais la pratique est bien plus subtile ... le ressenti de chaque enfant est si différent ... eet les attentes des parents sont si souvent tellement démesurées. A l'époque de mon
enfance, on peut déplorer le peu de cas que l'on portait trop souvent au bien-être des enfants mais du moins on les laissaient vivre leur enfance, mais le balancier dans l'autre sens est tout
aussi excessif.


ps C'est Mansfield qui se cache derrière le dérapage de son clavier "J'ai vraiment apprécié"


à rectifier sur la fenêtre de saisie des coms si elle en a gardé la mémoire


bises et belle fin de semaine



L

Bonjour Jeanne,


Trés intéressant, ce petit commentaire et ta réponse. Le grand bonheur à l'école et je crois que j'ai eu la chance de l'avoir trés tôt (depuis l'école primaire) des enseignants qui
savaient se faire respecter mais qui aussi savaient nous interesser. Ces années là, je les évoques toujours avrc plaisir. Bises amicales.


Henri.
Répondre
J


j'ai eu la même chance que toi et je trouve désolant que ce ne soit pas le cas général. Il m'est arrivé quelquefois de rencontrer d'anciens camarades d'école qui n'avaient pas le même vécu que
moi ... avec les même instits ou les mêmes profs ...


pour ce qui est de tes évocations, je crois que tes lecteurs en prennet aussi connaissance aveec plaisir


bises amicales



M

ah tu touches un point sensible en c e moment...faut il rentrer dans le lard de blogonautes quand un article vous choque par son contenu que vous jugez injuste,voire raciste ?ou faut il laisser
dire?et ne plus revenir?gentille en général je suis,je trouve que le monde n'est pas un monde de Bisounours mais s'il l'était çà n'en serait que mieux,alors respect et écoute,il en reste toujours
quelque chose de beau et comme dan sla vraie vie, qaund je tombe sur des trucs nauséeux je passe mon chemin la fois d'après....
Répondre
J


Question délicate et difficile à gérer. Dire ce qu'on pense n'est pas rentrer dans le lard mais certains le prennent comme cela. Le dialogue de sourds existent sur internet comme dans les
échanges de vive voix. 


Être toujours d'accord avec quelqu'un est mission impossible et peut-être même que ce n'est pas souhaitable. Mais découvrir que quelqu'un qu'on apprécie par ailleurs soutient des valeurs que l'on
combat est une déception voire une blessure. Une perte de confiance perturbante.


Quand les trucs sont visiblement nauséeux, je fais comme toi. Mais il y a des experts en manipulation et ce n'est pas toujours aussi facile à détecter ...


Le monde réel n'est pas un monde idéal. Il est même souvent impitoyable et je le préfèrerai plus altruiste et plus doux pour tous.


Doit-on se priver des magnifiques écrits de Chateaubriand parce qu'il était royaliste ? Un exemple parmi de nombreux autres. Mais il y a aussi des écrits dans lesquelles suintent la nausées de
pensées immondes.



P

Je pense que le blog, pour certains, est un dérivatif à la solitude, à la maladie ou autre problème. Si cela aide à facilité la vie , tant mieux. Et puis de temps en temps, un sourire, un bon
moment dans la vie, donne aussi aux lecteurs la joie de vivre.


 


Bonne journée avec bises
Répondre
J


il y a mille façons de bloguer et c'est vrai que pour les personnes seules qui osent la connexion internet, c'est un moyen d'être en lien avec d'autres sans le souci de sortir de chez soi.


Un risque aussi si c'est l'alibi pour ne plus bouger ...


un piège pour certains qui y passent de plus en plus de temps.


Quand j'ai ouvert mon blog c'était surtout par curiosité, pour donner des nouvelles à ma famille au delà de la distance physique et pour m'aérer l'esprit danas un quotidien avec des galères,
j'étais loin de me douter de tout ce que cela pouvait apporter d'échanges interacitfs avec des inconnus qui sont devenus des presque familiers à leur manière.


Et puis on y apprend plein de choses autrement ...


Un grand merci de ta fidélité. Bises et belle fin de semaine



L

Beaucoup de bon sens dans ton analyse , en ce qui me concerne j'ai pour habitude de ne porter un commentaire que si le texte ou l'idée me séduit.


Tout le monde a le droit de s'exprimer , le respect des autres que l'on nous inculqué à l'école semble manquer a certains .


L'important en fait c'est cette communication éphémère mais non sans impact que nous permêt cet échange  par les blogs.
Répondre
J


Oups heureusement qu'on n'a pas inventé les réponses audio. (j'ai poussé un juron peu médiatique ...) Je venais de te faire une longue réponse sans penser que la fenêtre de commentaire s'était
dupliquée. Ma réponse est donc partie dans les oubliettes et je n'ai pas le courage d'essayer de la reconstituer.


J'y écrivais en bref que tout ce qui est publié sur internet reste en mémoire, même les erreurs et les ignominies. D'où notre responsabilité quand nous écrivons (que ce soit sur un blog ou sur
twitter ou autres réseaux sociaux.


Mais ces nouvelles manières d'échanger sont riches de contacts


grand merci de ce commentaire 



J

Ce n'est pas tout faux son final en com... en plus d'un partage de ses passions, un mot gentil sur ce que l'on y met est tjs bienvenu et permet de continuer, la muse seule..... Merci Jeanne !
Bises de jill
Répondre
J


Oui ... mais à condition que ce ne soit pas pure complaisance. Savoir ce qui cloche pour pouvoir progresser ce n'est pas mal non plus. Quant à la muse, elle s'amuse certes, mais elle se tarit si
on ne la nourrit pas


bises et belle fin de semaine



J

un blog c'est surtout pour amuser son esprit en faisant travailler son cerveau pour le garder jeune et amuser les autres , se faire des amis, non ?  bise
Répondre
J


d'accord avec toi.  C'est plus convivial que les tête à tête avec les sudokus et mots fléchés (j'en fais aussi ...)


bises



Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères