Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 16:25

~ Billet 129 ~ ex-catégorie "le geste du colibri"

             Petit rappel pour les nouveaux venus, ou qui n'auraient pas lu tous les trucs et astuces, les mots ou expressions plus gos et en gras font office de liens. Certaines images peuvent aussi avoir cet usage.

Voilà quelques mois que je ne m'étais pas lancée à rejoindre une nouvelle communauté. Je ferai certainement un jour un billet sur le sujet qui prête à réfléchir à lui tout seul.
Là, il s'agit d'une toute jeune communauté qui corespond à l'un de mes dadas récurrents sur ce blog et dans ma vie.
L'environnement, la nature, notre niche écologique, appelez le comme vous voudrez, mais prenons en soin tous ensemble. La terre est un espace fini. La terre n'appartient pas à l'espèce humaine, encore moins à une partie arrogante de l'espèce humaine qui puiserait sa légitimité dans le siècle des lumières. Pas plus que nous appartenons à la terre, d'ailleurs. Nous formons dans l'univers un ensemble complexe dont nous ignorons presque tout, ^même si nous avons fait quelques progrès dans la connaissance.

Le plastique, je vous en avais montré en février quelques oeuvres d'art dans le billet
Fleurs mutantes ...

fleurs taupes - reduc
Pas convaincus que c'est de l'art ?
Vous avez raison, d'ailleurs regardez bien la réprobation des herbes folles ! N'ont-elles pas barré la photo d'une croix discrète ?

Mais j'avais aussi, au détour d'une promenade constaté leur disparition au début de mai dans
Des fleurs mutantes disparues sans regret ...

cepe dessus2 - reduc1
Celui-ci, rencontré en mai n'est pas en toc. Un vrai bolet, peut-être pas comestible quoiqu'apprécié de quelques limaces.

Et vous n'êtes pas obligés de me croire ... Elles continuent à se faire discrètes, les mutantes ! Mais si, je vous l'affirme !

Bon, je sens bien qu'au regard noir que m'a lancé un employé communal l'autre jour, il doit encore avoir beaucoup de travail à les ramasser, sans compter la pression de son employeur.

Et ce n'est pas normal qu'il ait plus de travail pour rendre propre notre commune !

C'est tous les promeneurs qui ne devraient plus semer ces mutants hybrides et stériles ... mais oh combien résistants !

 

Est-ce que cela vous va comme billet ?

Ah oui, il manque peut-être une petite illustration.

Un détour par la case brouillon pour fureter dans mes archives photos et je reviens pour la mise en ligne.

Voilà, le premier cliché date du 8 février 2009 et le champignon a joyeusement poussé un peu avant le 21 mai, date de l'autre cliché.

Et n'oubliez pas, le premier geste, c'est d'éviter les suremballages en plastique. Ensuite, ne pas les laisser s'envoler dans la nature . . .

Belle fin de semaine !


Partager cet article
Repost0

commentaires

O
Souvent les aires de pique-nique me font de la peine et me mettent en colère ! Je ne supporte pas le manque de respect de la nature. On a beau répéter que les plastiques (et autres) ne sont pas dégradables, les inconscients (ou pire, les conscients !) persistent et signent en jetant tout et n'importe quoi n'importe où... Le petit sac pour emporter ses déchets à la fin du pique-nique, c'est pourtant simple non ?
Répondre
J

Oui sans doute. Je n'arrive pas à bien comprendre le genre humain des fois ! pseudo-rebelles et pseudo-raleurs et vrais gougeats et vrais moutons de panurge quand il s'agit d'acheter le dernier
gadget à la mode ... pour laisser trainer l'emballage n'importe comment ...
Mais je me console de tous vos coms qui me disent que ce ne sont pas que des mots.
Les gros pollueurs continuent eux. Pourquoi voudrait-on que les petits pollueurs soient sages ?


L
J'ai pour ma part adoré cette photo de fleur mutante, barrée par les herbes folles, pas si folles que ça d'ailleurs... heureusement la seconde remonte un peu le moral... Ça parait évident de ne pas jeter comme ça, en pleine nature... Il faut l'apprendre à nos enfants, déjà, au moins!Merci de ce beau billet, Jeanne
Répondre
J

Oui, mais cela ne suffit pas. Il faut aussi montrer le bon exemple .


D
C'est scandaleux de laisser ses déchets ainsi dans la nature, à quoi pensent ces gens.Je te souhaite une bonne soirée.Bisous.
Répondre
J

Je trouve aussi.
Bises et belle fin de dimanche


L
Tu as raison la nature n'est pas une poubelle...ça me hérisse le poil de voir des déchets... merci pour ce bel article... je te fais des gros bisous et je te dis à bientôt...mon blog reste ouvert avec des devineettes photos...
Répondre
J

Chic ! Mais je ne te promets pas d'être une visiteuse assidue. J'ai un programme attractif dans la vraie vie qui ne va pas me laisser beaucoup de temps pour la toile.
Bises et à bientôt


E
J'ai toujours combattu férocement les mutants...
Répondre
J

Vaillant combat ...


I
Bonjour Jeanne, pour ma part, je n'achète aucun produit qui est suremballé, ces mini-portions de tout finissent par devenir de grands pollueurs. Bisou, bonne journée. 
Répondre
J

Tu as bien raison , mais ce n'est pas toujours possible et les portions sont quelquefois pratiques pour les personnes seules ou en déplacement.
Belle fin de dimanche


C
j'aime beaucoup cet article! et ton style lol ça se lit bien ;-)pour le bolet étonnant qu'il aît poussé dans les herbes! je croyais qu'ils aiments les mois et en particulier les chênes ...bon week-end à toi
Répondre
J

Il y avait une haie de feuillus tout près. Il y en a aussi dans les chataigneraies par exemple et dans la forêt landaise. Ce n'est pas pour rien qu'on parle d u cèpe de Bordeaux pour le plus
savoureux d'entre eux.


A
Voici un bouquet de roses réélles fraîchement aquarellées pour te souhaiter un bon samedi Bises d'Alice
Répondre
J

merci beaucoup pour l'intention. Apparemment, je ne peux pas l'afficher.
Bises et belle fin de dimanche


M
un simple sac plastique met plus d'un an à se dégrader. Alors une bouteille...
Répondre
J

ca dépend desquels. Il faudrait repenser ce type de production ...


L
Pas facile d'éviter les emballages en plastique que l'on nous impose ... Par contre de ne pas les laisser n'importe où cela paraît si simple !!!
Répondre
J

Ca, cest un autre problème aussi qui nécessiterait de bonnes idées de reconversions. C'est sûr que ceux qui les fabriquent ces emballages devraient pourvoir fabriquer d'autres choses plus utiles et
ne pas perdre purement et simplement leur emploi. Mais la dernière solution est telement plus simple pour ceux qui tiennent les cordons des finances !


*
moi ça me va bien comme billet Jeanne, rappeler tout le monde à l'ordre fait du bien de temps en temps nanméo ! bonne soirée !
Répondre
J

d'accord, d'accord. Mais ce n'est pas parce qu'on emploie des gens à nettoyer qu'il faut tout laisser n'importe où dont surtout des choses en plastique !


B
pas plus loin que la semaine dernière, j'ai reçu en pein un pochon de mac-do lancé d'une voiture. c'est sur, il ne m'a pas visée mais avec le vent le pochon a dévié et c'est sur moi qu'il a atterrit. ce qui m'a le plus énervée c'est que l'auteur, ça lui a fait rire. il a juste ralenti un peu et accéléré ensuite.à ce compte là, la nature n'a pas fini de digérer les détritus.amicalement
Répondre
J

eh oui ! en plus ça les fait rigoler ! et je suis à peu prè sûre que sur le sac, c'était marqué de ne pas jeter n'importe où !


C
avec tout ce qu'ils jettent dans les rivières, fleuves etc.. et ce qu'ils mettent dans la terre, on peut se poser, aussi des questions.. Il n'y a pas seulement les bonnes gens, regarde les industries... Toutefois, un peu de rigueur et de propreté ne peuvent qu'assainir la nature. bisousclem
Répondre
J

les particuliers ne sont et de loin que de tout petits pollueurs et si l'exemple veanit des industriels, c'est sûr ...


S
oui, ne t'inquiète pasj'ai la même façon de vivre que toibonne soiréebises
Répondre
J

j'en suis convaincue. je crains que ceux qui déposent ces décorations ne lisent pas des blogs de ce genre ...
belle soirée


F
Il y en a trop  de ce genre de fleurs dans la nature!! c'est une vraie calamité; cela me révolte de voir les gens jeter cela n'importe où ; qu'est-e que ça coûte de les rnger quelque part et de les déposer  ensuite dans les endroits faits pour cela! oui il y a encore trop d'emballages inutiles!! bon week end
Répondre
J

Eh oui, l faudrait penser à emmener un sac poubelle et avoir le courage de s'encombrer un peu, en attendant.
belle fin de semaine à toi aussi


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères