Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 06:14

~ Billet 212~ classé dans l'ex-catégorie le geste du colibri

Le seizième geste du colibri, proposé par Dany58

Mille excuses de ne pas vous concocter un billet plus copieux. Je vais être très occupée en cette fin de semaine, aussi je ne vais pas m'attarder sur ce sujet.
Je l'ai déjà évoqué pour les parchemins de Bigornette ma tristesse pour un chat noir dans
Epitaphe pour Toby.

Et avoué ma phobie pour une petite
bête ailée qui pique, vous savez, une qui fait Bzzzzzzzzzzzzz et dont le corps est rayé de jaune et de noir.

J'ajouterai sans modestie ma voix à celle de la rose qui dit au Petit Prince qu'elle doit bien endurer quelques chenilles si elle veut avoir la joie de connaître des papillons.


papillon2909 - reduc1

.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N


oui l'apparence ne fait pas le moine même chez les animaux  :-)



Répondre
J

cela marche dans les deux sens. Le nounours en peluche et les peluches en général font oublier aux enfants que les animaux peuvent être dangereux, non par méchanceté, mais parce que leur
comportement s'inscrit dans une logique liée à leur environnement et leur histoire.


L

Comme c'est joli, Jeanne, et comme je te rejoins...


Répondre
J

no comment ...


C

Bonjour !

ah, je déteste aussi les trucs qui volent et qui font bzzzzz, tant que je n'ai pas repéré de quoi il s'agit, je fuis !!!! réaction idiote mais c'est comme ça !

bises


Répondre
J

réaction incontrolable, mais j'ai fait des progrès. Tu peux espérer ...
Se faire ébouillanter pour cela a été salutaire mais pas suffisant.
Bises et belle fin de semaine


C

bon week-end
clem 


Répondre
J

merci clem. Je n'ai pas encore aménagé d'espace pour ces petits saluts sympas. mais cela va venir.
Je vais aller voir ton blog, mais je ne pourrai pas commenter.
Belle fin de semaine


J

Salut vous, en cliquant sur les deux billets que j'évoque, vous pourrez en lire le contenu : il est préférable de les lire dans cet ordre, non qu'ils aient un rapport l'un avec l'autre, mais je
pense que vous comprendrez aisément pourquoi.
et pardon pour les roses, je n'en avais pas sous la main


Répondre
V

C'est bien vrai!!!! bisous


Répondre
J

tu peux suivre les liens vers les deux autres billets. Très différents


C

et elle avait bien raison la rose!!! sans chenille pas de papillon ou sans araignée pas de magnifique toile! etc etc...
tout a un sens dans la nature!
bisous Jeanne et bon week end


Répondre
J

Oui, je le pense aussi, à condition de respecter un cetain équilibre
bises et belle fin de semaine


A

Les bêtes qui piquent ce n'est pas très agréable, par contre la photo, oui!


Répondre
J

j'en avais fait tout une histoire si le lien marche


F

oui j'avais lu chez Bigornette ! les papillons c'est moins dangereux!!


Répondre
J

et la plupart sont beaux, heu j'aime pas les mites ...


P

c'est court ,mais succinct !!!


Bien vu. Bises et bonne journée chez toi.


Répondre
J

si tu veux tu peux suivre les liens, il y a plus consistant dans mes deux autres billets
Bises à vous deux et belle fin de journée aussi


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères