Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 11:40

~ Billet 158 ~

Dana nous sait pour beaucoup en vacances et nous invite à revisiter les jeux d'enfants pour le thème de la semaine.



Jeux de la vie ...

 

L'enfant a pris les allumettes

A côté des cigarettes

Il voulait faire un feu de joie

Avec quelques bouts de bois

 

On ne joue pas avec le feu

A dit le père

 

L'ado a pris deux cigarettes

Discrètement sous sa manchette

Il voulait tirer des bouffées

Avec ses potes à la récré

 

Ne joue pas avec ta santé

A dit la mère

 

Le facteur a porté hier

Au jeune son livret militaire

Dans les rues soudain la colère

Les conscrits ne veulent pas la faire

 

On ne joue pas à la guerre

A dit l'enfant

                                    Jeanne Fadosi, 20 juillet 2009



Courir vers l'avenir ...


crocmagnoncrayon - reduc



Et si nos ancêtres ont approché l'humanité en apprivoisant le feu, le colibri aussi s'en émeut lorsque le jeu fou de nos sociétés le laisse à nouveau s'échapper dans nos forêts. Pour admirer ces arbres si précieux c'est au billet 159.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Certains prennent un malin plaisir à mettre le feu à nos si belles forêts. Un JEU pour eux! ? Comme quoi le mot "jeu" peut avoir parfois des résonnances maléfiques!Bises du jour Jeanne!
Répondre
J

Il y en a aussi qui sont imprudent par manque de jujotte. On ne joue pas avec le feu, une expression sans doute plus vieille que le mythe de la caverne et qui a toujours, hélas, tout son sens !
bises et merci de ton passage Alrisha


V
ce sont de beaux souvenirs...Bises et bonne semaine
Répondre
J

oui. J'espère que le retour au calme se confirme chez vous ... quel désastre !


L
Je ne connaissais pas ce poème! Il est excellent! Quelle ironie et quel humour! Mais quelle triste vérité aussi.Mes enfants n'en sont qu'à la première strophe. Nous ne laissons jamais les allumettes à portée de main. On s'en sert pour allumer la cheminée, et on les cache ensuite. J'espère qu'ils n'auront pas envie de faire comme dans la seconde strophe et que jamais il ne comprendront ce que signifie réellement la troisième...Bonne journée!
Répondre
J

Je l'ai écrit ces derniers jours en pensant au thème de la semaine en même temps qu'à celui du colibri. Quand ils seront en âge de comprendre, l faudra leur apprendre à apprivoiser les allumettes.
Il est un temps où ils sont trop petits et il faut tenir le danger à distance, mais il est aussi un temps où il faut apprendre que le danger existe pour s'en protéger.
Bonne journée aussi et beaucoup de plaisir avec des bouts de chous


A
un très beau billet...bien illutré....et le poème en prime!trop bien la photo de la petite fille(c'est toi?)et les bottes de 7 lieues!bisous de Cayenne!
Répondre
J

ce n'est pas moi car je suis derrière l'appareil photo !
Bises dIle de France


C
très joli poème et belles photos merci et bonne soirée
Répondre
J

merci, toi aussi


un très beau billet Jeanne, bravo.... bonne soirée
Répondre
J

merci, toi aussi


A
Quel beau poéme tellement vrai, merci de nous faire partager de si beaux écritsBonne fin de Week-end
Répondre
J

bonne fin de dimanche à toi aussi Alice


I
La vérité sort de la bouche des enfants et c'est très vrai !Le reste n'est qu'expérience à jouer à être comme des adultes et leur mise en garde ne serait-elle pas là pour retarder cette fatalité ? Ils se souviennent et c'est tant mieux. Bisou Jeanne, j'apprécie toujours beaucoup tes billets.
Répondre
J

Ils ne disent pas toujours la vérité ! mais ici, refuser la guerre stupide ...


V
beau texte! un peu nostalgique, mais j'aime bien... et la petite fille est trop! bisous
Répondre
J

n'est-ce pas et elle est restée très bien : c'est elle au centre de la photo du bas !


F
superbe texte en plus il démontre tellement bien qu'au départ souvent tout est innocence ou mimétisme, la sagesse de la jeunesse aussi qui peut se révolter contre l'inacceptable, souhaitons nous de garder une âme d'enfant :-)big bisous
Répondre
J

je m'y exerce jour après jour, et dans ce monde, c'est une occupation ardue !


B
un texte plein de vérité...il y a des jeux interdits que s'autorisent les adultes qui ne sont pas à un paradoxe près..;j'aime bien ton petit chat botté et ses bottes de sept lieues !bises
Répondre
J

merci Brunô. Bises


D
Les enfants jouent à la guerre parce qu'ils veulent faire comme leurs parents.
Répondre
J

Eh oui hélas.


J
Bonsir, Jeanne...quel très beau poème !j'aime beaucoupbisous amicauxjean-marie
Répondre
J

Merci Jean-Marie, je passerai demain voir ton blog
Belle semaine


J
Thème superbement illustré par ton poème et les photos Jeanne. Bises.
Répondre
J

Merci Jackie. Bises et belle semaine


j'aime beaucoup ton texte drole et en même temps triste sur le dernier pargraphe; la petite fille est trop drole avec ses bottes de 7 lieues et la dernière peinture ou création à partir d'une photo ? bravopour cet article :-)
Répondre
J

A partir d'une photo reçue par courriel de la petite fille qui a gardé son âme d'enfant. J'ai juste fait subir à la photo par PictureIt9 un effet crayon de couleur


~
Un beau poème qui met en garde contre les jeux dangereux!Bonne soirée
Répondre
J

et les folies des adultes aussi ...


S
c'est court, et tout est dit !j'aime beaucoup !tes photos aussi, c'est toi la petite fille ?bisous Jeannesarah
Répondre
J

merci. je ne suis sur aucune des photos, disons que mon âge est intermédiaire entre les deux époques.
Bises


M
ah ces photos anciennes on adoore les retrouver !
Répondre
J

C'est vrai et je regrette qu'elles ne soient pas annotées. Dur de retrouver ceux qui se souviennent (je parle pour la plus ancienne) et quand et où c'était !


F
jolie manière de parler de cela; l'enfance passe vite ...  très sympa les photos !!
Répondre
J

L'enfance passe vite et tous les jeux ne sont pas, n'ont jamais été sages.


C
les enfants jouent à la guerre, mais pas certains adultes.. clem 
Répondre
J

Des enfants aussi font la guerre et que penser des "adultes" ...


D
Un peu de nostalgie, mais juste ce qu'il faut et cette jolie poésie, c'est très agréable de te lire. Merci et belle journée ! Didi
Répondre
J

merci, belle fin de semaine aussi


Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères