Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 09:00
Entendre et écouter, voir et regarder en face, dire avec prudence, protéger, prévenir, s'unir pour faire reculer la violence, éduquer, s'inspirer de modèles édifiantes-ts

Entendre et écouter, voir et regarder en face, dire avec prudence, protéger, prévenir, s'unir pour faire reculer la violence, éduquer, s'inspirer de modèles édifiantes-ts

Pendant ce temps, la semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées est passée dans les medias presque complètement inaperçue.

Que dire des violences faites aux personnes handicapées et notamment aux femmes handicapées, à commencer par la non-éducation, puis la non-application des quotas d'emplois. En France, si les textes existent. Le manque de moyens est patent.

Au-delà ? Manque de volonté ?

Combien de femmes violentées et combien de femmes handicapées inscrites au Mur des célébrités ?

Mettre en valeur de grandes femmes ... toutes inspirantes

site officiel du Mur des célébrités

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2019 5 22 /11 /novembre /2019 11:45

Un jour extrême déjà lointain a réveillé une phobie des foules denses née dans l'enfance.

Pour cette raison je ne pourrai pas me joindre à toutes celles et ceux (j'espère) qui iront  dénoncer une fois de plus les violences faites aux femmes.

Mais j'y penserai, très fort.

 

 

Au-delà des mots, rompre la spirale de la violence, de toutes les violences
Au-delà des mots, rompre la spirale de la violence, de toutes les violences
Au-delà des mots, rompre la spirale de la violence, de toutes les violences
Au-delà des mots, rompre la spirale de la violence, de toutes les violences
Au-delà des mots, rompre la spirale de la violence, de toutes les violences
Au-delà des mots, rompre la spirale de la violence, de toutes les violences
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 16:15

Aminata,

J'aurais pu une fois de plus écrire hommage à Aminata ou hommage à la 133e. Mais que veut dire vraiment rendre hommage à un défunt ?

Aminata,

Parce que le décompte des féminicides, une initiative éclairante, ne doit pas faire oublier que derrière les nombres, il y a des personnes. Des personnes qui ont perdu la vie sous la folie meurtrière de leur conjoint ou de leur ami ou ex, et des personnes dévastées par la perte de celle qui ne sera plus jamais, mère, fille, petite fille, sœur, nièce, tante, cousine ... et dévastées doublement dans de telles circonstances indicibles.

C'est la 133e victime d'un féminicide en France selon le décompte glaçant d'un collectif qui s'est donné cette tâche de traquer ces informations dans toute la presse et autres sources. Un décompte qui est donc sans aucun doute en dessous de la sordide réalité des violences conjugales ayant ce dénouement.

C'était le mardi 12 novembre vers 22 heures. Les fillettes du couple se sont réfugiées chez des voisins qui ont prévenu les autorités.

Des femmes qui dans de trop nombreux cas avaient déjà porté plainte ou une main courante.

Depuis mardi ce décompte a peut-être été porté à 134 pour deux femmes tuées en même temps, mais les faits sont en cours d'enquête.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 10:30

Paroles de la chanson Aux âmes citoyens par Aldebert, 2017
Aux âmes citoyens
Que nos baisers donnent le ton
Aux âmes citoyens
Que les armées désertent nos chansons

Allons enfants de toutes les patries
Le jour de croire est enfin arrivé
Si alentour, nous semions l'harmonie
L'étendard sanglant serait lavé
Entendez vous dans les campagnes
S'unir nos précoces petits gars
Ils viennent jusque dans vos bras
Vous serrer fort et soulever des montagnes

Aux âmes citoyens
Que nos baisers donnent le ton

Aux âmes citoyens
Que les armées désertent nos chansons

Amour sacré de la fratrie
Conduis soutiens nos bras enjôleurs
De la liberté, liberté chérie
Nous voilà les ambassadeurs
Militants du parti des étoiles et du vent
Des tireurs de sonnette et puis des cerfs-volants

la suite en lien

Paroles de La Marseillaise de la Paix par Chanson Plus Bifluorée, 2011

De l'universelle patrie
Puisse venir le jour rêvé
De la paix, de la paix chérie
Le rameau sauveur est levé (bis)
On entendra vers les frontières
Les peuples se tendant les bras
Crier: il n'est plus de soldats!
Soyons unis, nous sommes frères.
Plus d'armes, citoyens!
Rompez vos bataillons!
Chantez, chantons,
Et que la paix
Féconde nos sillons!

la suite en lien

La Marseillaise De Graeme Allwright et Sylvie Dien

 

Pour tous les enfants de la terre

Chantons amour et liberté.

Contre toutes les haines et les guerres

L’étendard d’espoir est levé

L’étendard de justice et de paix.

Rassemblons nos forces, notre courage

Pour vaincre la misère et la peur

Que règnent au fond de nos coeurs

L’amitié la joie et le partage.

La flamme qui nous éclaire,

Traverse les frontières

Partons, partons, amis, solidaires

Marchons vers la lumière.

Graeme Allwright, Sylvie Dien, octobre 2005

 

Texte libre de droit, offert par les auteurs,

à distribuer sans modération.

à retrouver sur le site de l'association La marseillaise de Graeme Allwright

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2019 3 18 /09 /septembre /2019 08:00

Puisque mon blog historique (entendez par là le premier blog que j'ai ouvert sur la Toile et l'unique de juin 2008 à octobre 2012 où j'ai voulu tester la nouvelle formule de la plateforme qui l'hébergeait) est souvent le réceptacle de nécrologies, je laisse aujourd'hui à votre lecture et à votre méditation l'un des articles qui m'ont interpellé ce matin. Il m'inspire beaucoup de remarques qu'il me faut mettre en ordre et qui vont me demander un peu de temps et de recul.

Donc à suivre ...

Partager cet article
Repost0
27 août 2019 2 27 /08 /août /2019 08:45
Incendies de forêt : L'Amazonie, et pas que ...
Incendies de forêt : L'Amazonie, et pas que ...
Partager cet article
Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 10:00

Drôle de titre allez-vous penser. Je vais essayer de vous expliquer le cheminement de ma pensée. Tout à l'heure en consultant mes newsletters, j'ai ouvert cet article du Huffingtonpost :

J'ai l'âge d'être grand-mère et ma maman, à mon âge avait même trois ou quatre arrière-petits enfants. Cet article qui répond à certaines de mes réflexions depuis que je vois les gens happés par leurs téléphones portables en tous lieux et en tous temps a eu aussi le mérite de me renvoyer à ma propre enfance.

Point de téléphone mobile à l'époque où moins de la moitié des foyers étaient dotés d'un téléphone fixe.

Avoir une ligne prenait quelques mois, coûtait le raccordement aux lignes téléphoniques sous forme d'un forfait qui permettait la mutualisation des coûts d'infrastructure mais qui était un frein malgré tout pour les bourses les plus modestes.

L'abonnement n'était pas négligeable et surtout les communications étaient facturées à la durée par zone. Tous les deux mois la facture de téléphone était attendue avec crainte quand on en avait usé.

Inutile de vous dire que le téléphone n'était pas un objet en libre service pour les enfants, du moins dans la plupart des familles aux revenus budgétés.

Et la bande dessinée alors ?

J'y viens ! J'habitais en Normandie, une région où les vacances n'étaient pas toujours synonyme de beau temps et où, grâce à l'amélioration des techniques d'imprimerie, et au succès de Walt Disney, la bande dessinée jeunesse s'est développée en force vers la fin des années cinquante et le début des années soixante. 

Il y avait déjà le phénomène Tintin qui a largement contribué à l'épanouissement des la bande dessinée belge.

Il y avait les pro Mickey, dingo Picsou avec le journal de Mickey, et il y avait les pro marsupilami et Spirou et bien sûr le magazine Pilote.

Mais à la maison, le débat se posait en amont entre grand parents privilégiant la lecture de "vrais" livres et des parents appréciant les BD.

L'avantage des étés pluvieux était qu'il y avait du temps à occuper pour les deux formes de lecture. J'ai eu des camarades de classe où les BD étaient proscrites, des oncles qui n'appréciaient pas non plus. Un papa vite rassuré sur mon avidité à lire qui faisait davantage attention aux contenus tant des images que des histoires.

Mais je doute que papa ou maman aient eu le contrôle en amont sur toutes les BD que j'ai lues, ni même qu'il ait été possible d'en mesurer toute la portée. 

Du reste, les journaux avaient leurs planches de BD à la couleur de leurs idéologies et je me souviens avoir lu sur les journaux qui servaient pour s'essuyer dans les cabinets du jardin de ma tante "des voyages de missionnaires qui se terminaient dans les marmites de ces vilains sauvages cannibales." !!! à un âge où j'étais encore tenu à l'écart des BD, à un âge où je savais déjà lire, soit environ 7 ans.

Partager cet article
Repost0
22 août 2019 4 22 /08 /août /2019 10:00
Ubuesque ou kafkaien ?

Je ne sais si c'est le préfet, le préfet de région ou les lobbies des gros agriculteurs de Bretagne qui sont à l'origine de cette action en justice. Je n'aimerais pas être à la place des juges administratifs qui vont avoir à prendre une décision "en droit".

Car en droit, l'assignation est malheureusement recevable, du moins si l'on s'en tient au pied de la lettre des méandres pointilleux des multiples décrets d'application des lois et décrets, notamment ceux qui délimitent les compétences des différents représentants du pouvoir central déconcentré et des collectivités territoriales décentralisées. Un mille feuilles devenu de plus en plus indigeste au fil du temps et des "tentatives" de simplification.

Mais si l'on s'en tient aux textes généraux (ce qui était l'esprit du grand chantier d'établissement de notre droit moderne par les codes napoléon et pour une fois qu'il a piloté quelque chose de bien ou du moins qu'il a tiré les bénéfices de son aboutissement entrepris sous la première république),

"Le maire concourt par son pouvoir de police à l'exercice des missions de sécurité publique et dispose d'une large compétence en matière de police municipale, puisqu'il est notamment chargé d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques, la liberté de la voie publique, la prévention et l'organisation des secours contre les catastrophes."

"Il publie à cet effet des arrêtés municipaux, pour, par exemple, réglementer la circulation, le stationnement, la baignade et la navigation sur sa commune, autoriser l'ouverture des établissements recevant du public (ERP), prescrire des travaux en cas de mise en danger de la population ou de l'environnement."

 

* La Tribune, journal économique et financier français créé en 1985

Partager cet article
Repost0
20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 09:41

La création mondiale de sa Symphonie Australe par l'Orchestre symphonique de Bretagne donné le 20 avril 2018 a été retransmise au Concert du soir du samedi 23 avril de France Musique.

Julien Gauthier, vous connaissiez ? Moi non, tant nos modernes civilisations se sont éloignées de la musique vivante. 

Il faut dire que j'écoute rarement France Musique sauf en voiture. Le temps n'est pas extensible.

Mes chers amis,

Je suis profondément attristé de vous annoncer le décès de notre compagnon de route, le compositeur et artiste associé de l'Orchestre Symphonique de Bretagne, Julien Gauthier. Il est parti sur le fleuve MacKenzie dans le grand nord canadien pour collecter des sons et photographier cette terre encore peu touchée par l’homme. Il était accompagné par avec Camille Toscani, chercheuse qu’il avait rencontré aux Iles Kerguelen.

C’était un homme sensible, généreux et talentueux que beaucoup parmi nous ont eu la chance de connaitre par son travail et le don de son amitié. Son œuvre était fidèle à son esprit curieux, humble devant la vaste puissance et beauté de la nature. Il voulait avant tout transmettre par sa musique au public son amour et son respect pour la nature.

Sur une note personnelle, je suis extrêmement heureux d’avoir connu Julien. Il m’a apporté un sens de l’aventure, de l’émerveillement et d’une intelligence rare. Il va me manquer terriblement. On avait encore tellement de chemin à parcourir ensemble.

Nous pensons ce soir à son amie Laura, à son père Alain et tout ceux qu’il a touché.

Marc Feldman

Marc Feldman, administrateur de l'Orchestre Symphonique de Bretagn

Tandis que la famille et les amis d'un randonneur inconséquent (un autre Gautier, sans h qui ne cautionnerait sans doute pas ce bruit, lui qui préférait la solitude) s'acharnent à trouver des coupables de sa mort au sud de l'Italie, les médias nous apprennent sobrement la mort accidentelle d'un musicien de talent qui avait pour habitude d'aller glaner des sons au bout du monde pour les incorporer dans ses compositions. 

L'aventure n'est jamais sans risques et celui-ci en avait conscience. 

Elle s'est terminée tragiquement au milieu de la nuit du 15 août où un grizzli a emporté le campeur. L'alerte a été immédiatement donnée par la personne qui l'accompagnait. Les secours ont été dépêchés. En vain.

Les attaques d'ours sont très rares mais spectaculaires et souvent fatales. Je me souviens des panneaux d'avertissement aux visiteurs à l'entrée des parcs nationaux de l'ouest des Etats-Unis.

 

Le Monde prend conscience de manière abstraite des dérèglements de la planète et encore du genre "après moi le déluge". Bien plus alarmé par le danger couru par les ours blancs et les grizzlis qui voient leur habitat et leur garde-manger menacés par la fonte des glaces que par les oiseaux et insectes de nos jardins. Ces accidents rarissimes et le plus souvent passant sous le radar des medias quand il s'agit d'un autochtone sont en augmentation et j'ai déjà été alertée par des ONG en ce qui concerne des villages du grand nord canadien ou de l'Alaska.

La mort tragique de ce musicien est une grand perte.

Aura-t-elle la vertu posthume de faire connaître son oeuvre ?

Sera-t-elle un indice et une alerte de plus que le temps presse pour traiter autrement notre planète, non pas pour elle, mais pour le genre humain ?

grizzli en train de pêcher

grizzli en train de pêcher

Partager cet article
Repost0
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 17:52
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Fa Do Si
  • : Au fil de mes réflexions, en partant du quotidien et ou de l'actualité, d'une observation, ou à partir de thèmes des communautés de blogs ...
  • Contact

Sur les blogs, les jeux d'écriture témoignent de la vitalité

de la langue française sans tapage

Recherche

 

 Ephéméride de ce jour

 

et chaque jour

je n'oublie pas Anne-Sophie

les yeux dAnne-sophie

et ses compagnes d'infortune :

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015 ; 123 en 2016 et en 2017 ; 121 au moins en 2018 ; 150 en 2019 (au moins 122 confirmés)

(clic sur son regard pour comprendre ... un peu)

 

Profitez des instants de la vie :

le temps s'écoule à sa cadence,

trop vite ou trop lentement,

sans retour possible

N'oubliez pas que

"Tous les matins du monde sont sans retour"

Métiers improbables

TheBookEdition - Les anthologies Ephémères

La 6ème anthologie est parue en mai

Informations sur 

 Les anthologies éphémères